Le défi d’accueillir, pendant plusieurs mois, des journalistes suisses dans notre quartier est gagné.

Au-delà même de toutes nos espérances! Le blog va continuer, animé par des Bondynois en partenariat avec l’équipe de L’Hebdo. Au R.C. Blanqui nous militerons pour que de nombreux jeunes du quartier puissent vivre cette aventure.

Au nom de notre association, je tiens à vous dire, ici, que, pour nous, ce ne fut pas facile. Pour le comprendre, il faut savoir que notre appartement, mis gracieusement à disposition par la ville de Bondy, était auparavant utilisé uniquement pour quelques réunions et autres tâches administratives. L’arrivée du téléphone, et d’Internet, de même que la présence quotidienne d’un journaliste de L’Hebdo et de membres de l’association, sont des facteurs dérangeants.

Pour les 15-20ans, une toute petite minorité, les actes délictueux, dénués de tout courage, furent quotidiens: agression du journaliste Paul Ackermann – cailloutage à plusieurs reprises – insultes – boîtes aux lettres vandalisées – serrure, vitres et volets cassés – « squattage » de l’entrée de l’immeuble

Le R.C. Blanqui est un club de quartier pour les 20-30ans. L’accueil et la prise en charge des plus jeunes sont assurés par la ville. A cet effet, le Maire met en place, dans le cadre de l’unité du territoire, tout un dispositif pour ces petits « cons »… Des membres actifs du R.C. Blanqui s’activent au quotidien pour ces jeunes (sorties, réparations de motos, etc.), ainsi qu’un accueil ponctuel sur le site pour Internet. Sans aucun retour ou reconnaissance.

L’expérience du blog aura mis à jour l’immense richesse de notre quartier et, plus largement, des Bondynois. Mais aussi, pour une minorité: une pauvreté intellectuelle – un sentiment d’impunité – une absence totale du respect d’autrui ou de solidarité envers l’autre.

Ce fut difficile, souvent sur le fil du rasoir, mais nous en sortons grandis et, avec en bout de course, une grande réussite.

Mon bilan, en ma qualité de Président, est que, pour mon quartier, je saurai cette fois garder la mémoire… Certains actes et comportements sont, pour moi, impardonnables.

Et puis, c’est le plus beau, le plus merveilleux, Pierre-André est sauvé!

 

Mohamed Djeroudi, Président du R.C. Blanqui

Mohamed Djeroudi

Articles liés

  • À Paris, la Modest Fashion fait le show et s’engage

    Pour la première fois en France, un événement dédié à la mode pudique a vu le jour. Organisé par l’agence et média Modest Fashion France, l’événement « Modest Fashion Summer Session » s’est déroulé du 7 au 8 mai 2022. Étoffes chatoyantes, clientes enjouées, talks à thèmes et défilés étaient au rendez-vous. Retour sur un événement aussi stylé que politique.

    Par Sylsphée Bertili
    Le 16/05/2022
  • Aux Pavillons-sous-bois, des mois sans anglais ni histoire pour des troisièmes

    Au collège Anatole France, aux Pavillons-sous-Bois, pendant des mois certains élèves de troisième n'ont pas eu de professeur d'histoire-géographie, ni d'anglais. Alors même qu'ils et elles préparent le brevet. Une situation chaotique que beaucoup d'établissements dans le département de Seine-Saint-Denis ne connaissent que trop bien. Reportage.

    Par Hadrien Akanati-Urbanet
    Le 11/05/2022
  • Objections, des poèmes pour raconter les comparutions immédiates

    Le 15 avril est paru Objections, Scènes ordinaires de la justice, un livre de l’historien et poète, Marius Loris Rodionoff. Il y raconte en poèmes les comparutions immédiates auxquelles il a assisté entre 2015 et 2019, dans les Tribunaux de grande instance de Paris, Lille et Alençon. Un livre percutant dont les portraits qui s’enchaînent nous montre la misère sociale et la violence de cette justice ordinaire qui condamne et emprisonne chaque jour. Critique.

    Par Anissa Rami
    Le 10/05/2022