Radio Gazelle est une radio associative marseillaise très réputée pour sa diversité culturelle. Dans la cité phocéenne, cette fréquence est écoutée à toute heure, surtout pendant le Ramadan. Problème, si le CSA maintient sa décision, l’association n’émettra plus à partir de février prochain, après 26 ans de bons et loyaux services. La colère monte dans les couloirs de Radio Gazelle : « Ils ne nous ont pas encore réduit au silence ! Nous allons nous battre : meeting, pétitions… », affirme l’un des responsables de la radio. Les auditeurs sont très nombreux et beaucoup sont déjà bien déçus de voir leur station disparaître. Plus qu’une simple radio, Gazelle est une identité médiatique, un véritable symbole pour les marseillais. La décision du CSA est considérée par les auditeurs comme injuste, voire discriminatoire. C’est clair, les Marseillais n’ont pas encore dit au revoir à leur radio, et ils ne baisseront pas les bras.

Eva Soncin et Mohamed Hamidi (BondyMarseille)

Mohamed Hamidi

Articles liés

  • L’urgence d’apprendre à nager en Seine-Saint-Denis

    Dans le cadre de l'opération "savoir-nager", quatre bassins éphémères vont se relayer tout l'été dans différentes communes de Seine-Saint-Denis pour enseigner la natation dans le département le plus carencé en infrastructure, où un élève sur deux ne sait pas nager en entrant au collège. Reportage.

    Par Meline Escrihuela
    Le 28/07/2021
  • La solidarité sur tous les champs à Villetaneuse

    #BestofBB À Villetaneuse, les générations se mêlent autour des potagers solidaires et du cinéma. L'association l'Autre champ et le collectif du Ver Galant organisent des distributions de fruits et légumes, des ateliers jardinages, des séances de cinéma pour faire éclore le lien social dans cette période de pandémie. Reportage.

    Par Eva Fontenelle
    Le 27/07/2021
  • Des jeunes surendettés à cause des amendes du couvre-feu dans les quartiers

    Des familles entières se retrouvent endettées à cause de salves de contraventions liées aux mesures sanitaires. Des associations dénoncent un « phénomène d’ampleur grandissante » et « une application disproportionnée et discriminatoire des mesures ». Une enquête en partenariat avec Mediapart.

    Par Anissa Rami
    Le 26/07/2021