Sur scène hier soir à La Cigale, à Paris, une musique d’immigrés dédiée à tous les exilés, les anciens qui travaillaient dans le bâtiment ou à la mine. Celle des cassettes en plastique jaune de Djamel Allam, Slimane Hazem ou Dahman el Harrachi qui peuplaient les boites à gants des 504 familiales. A la séparation du groupe Zebda, Magyd Cherfi est parti avec la poésie et Mous et Hakim ont gardé l’énergie. Avec Origines contrôlées, les deux frères de Toulouse ont réuni un groupe à l’image de la culture qui a rythmé leurs expériences musicales au long de ces vingt dernières années.

C’est à Bondy qu’ils avaient fait leur premier concert en région parisienne. C’était en 1991. Le guitariste du groupe résume à lui seul le métissage qui habite cette musique. Serge Lopez est un Toulousain d’origine espagnole, né à Casablanca. Dans la salle, on a toute la Kabylie et ce que l’on peut compter de plus actif dans le militantisme citoyen et alter mondialiste. Des membres d’AC-Le Feu, de Devoir de mémoire, de la Ligue des droits de l’homme ou encore d’ATTAC.

Tous sont venus voir sur scène les anciens leaders des « Motivés » qui avaient sillonné la France en 2001 pour porter des candidatures alternatives aux élections municipales. C’était déjà une habitude avec le groupe Zebda : la musique est avant tout une revendication, mais emmenés par les deux chanteurs montés sur ressorts, cette revendication est festive, sur-vitaminée.

Derrière la scène, un énorme « Origines Contrôlées » entoure une empreinte digitale. Il montre avec ironie le sens que le groupe veut donner à son combat. Pour l’empreinte culturelle plutôt que pour l’empreinte génétique. « L’identité est en mouvement et le mouvement, c’est nous ! » lancent les deux frères. Idir ou Matoub Lounès, clament-ils, font partie de leur patrimoine musical autant que Renaud ou Kool and the Gang.

Mohamed Hamidi

Mohamed Hamidi

Articles liés

  • 2 ans après la mort de Sabri, la famille demande toujours justice

    Samedi 21 mai 2022, à Argenteuil, une marche blanche a été organisée par la famille de Sabri Choubi. Mort, il y a deux ans, dans un accident de moto, les proches demandent des réponses dans cette affaire qui impliquerait un véhicule de la BAC. Reportage.

    Par Audrey Pronesti
    Le 23/05/2022
  • À Paris, la Modest Fashion fait le show et s’engage

    Pour la première fois en France, un événement dédié à la mode pudique a vu le jour. Organisé par l’agence et média Modest Fashion France, l’événement « Modest Fashion Summer Session » s’est déroulé du 7 au 8 mai 2022. Étoffes chatoyantes, clientes enjouées, talks à thèmes et défilés étaient au rendez-vous. Retour sur un événement aussi stylé que politique.

    Par Sylsphée Bertili
    Le 16/05/2022
  • Aux Pavillons-sous-bois, des mois sans anglais ni histoire pour des troisièmes

    Au collège Anatole France, aux Pavillons-sous-Bois, pendant des mois certains élèves de troisième n'ont pas eu de professeur d'histoire-géographie, ni d'anglais. Alors même qu'ils et elles préparent le brevet. Une situation chaotique que beaucoup d'établissements dans le département de Seine-Saint-Denis ne connaissent que trop bien. Reportage.

    Par Hadrien Akanati-Urbanet
    Le 11/05/2022