Je viens de sortir des cours à Cachan et un élève de deuxième année me dit :


« Ce serait pour aujourd’hui. Le maire vient de rencontrer le préfet et il paraît que des ordres ont été donnés. »


Apparemment, l’expulsion de Cachan serait pour 17h ou demain matin 6h. Six bus de la RATP ont été affrétés et son prêts au dépôt d’Ivry sur Seine.

Alors, rumeur ou réalité ?


Mais pourquoi cette monter de tension? Les personnes réfugiées dans le gymnase auraient voulu s’interposer lors de l’arrestation d’un père de famille. Il y aurait sept blessés. Une intervention des forces de l’ordre contre les personnes hébergées dans le gymnase de Cachan, aurait fait plusieurs blessés, a-t-on appris mardi 19 septembre.

Interpellation d’un homme.

Les incidents auraient éclaté lors de l’interpellation d’un père de famille par quatre policiers non loin du gymnase. Les autres occupants au gymnase auraient alors tenté de s’interposer pendant que les policiers recevaient le renfort d’une vingtaine de leurs collègues.


Selon les squatteurs les policiers auraient interpellé « un homme qui urinait sur la voie publique » afin de contrôler son identité. Ils auraient alors été la cible de jets de cailloux provenant de personnes hébergées dans le gymnase, justifiant leur intervention et l’appel de renforts.


Selon plusieurs témoins, une vingtaine de policiers auraient tenté de déloger les personnes ayant trouvé refuge dans le gymnase, usant de bombes lacrymogènes et de matraques. Selon les sapeurs-pompiers qui sont intervenus, au moins sept personnes ont été blessées, dont un policier.

Ces heurts, soulignés par le coup de colère du préfet de Seine Saint Denis et l’agression de CRS à Corbeille Essonne embarrassent chaque jour un peu plus le gouvernement et surtout le ministre de l’intérieur, candidat à la présidentielle de 2007. Cela pourra-t-il durer encore longtemps ?

Par Sada Fofana

Sada Fofana

Articles liés

  • Contre la surveillance généralisée, la Quadrature du Net lance une plainte collective

    Vidéosurveillance généralisée, fichage de masse, reconnaissance faciale, détection automatisée des comportements, aujourd’hui la surveillance policière est omniprésente. Pour mettre un coup d’arrêt à cette « dérive liberticide », la Quadrature du Net lance une plainte collective contre le ministère de l’Intérieur. Arthur Messaud, juriste depuis 5 ans au sein de l’association de défense des libertés face aux menaces des nouvelles technologies, pointe l’opacité avec laquelle se déploie cette « technopolice ». Interview.

    Par Margaux Dzuilka
    Le 22/06/2022
  • 2 ans après la mort de Sabri, la famille demande toujours justice

    Samedi 21 mai 2022, à Argenteuil, une marche blanche a été organisée par la famille de Sabri Choubi. Mort, il y a deux ans, dans un accident de moto, les proches demandent des réponses dans cette affaire qui impliquerait un véhicule de la BAC. Reportage.

    Par Audrey Pronesti
    Le 23/05/2022
  • Objections, des poèmes pour raconter les comparutions immédiates

    Le 15 avril est paru Objections, Scènes ordinaires de la justice, un livre de l’historien et poète, Marius Loris Rodionoff. Il y raconte en poèmes les comparutions immédiates auxquelles il a assisté entre 2015 et 2019, dans les Tribunaux de grande instance de Paris, Lille et Alençon. Un livre percutant dont les portraits qui s’enchaînent nous montre la misère sociale et la violence de cette justice ordinaire qui condamne et emprisonne chaque jour. Critique.

    Par Anissa Rami
    Le 10/05/2022