Nous étions en pleine discussion avec Kamel et deux jeunes de la cité Blanqui, en bas du bâtiment, quand une voiture de la BAC (Brigade anti-criminalité) a planté sur les freins à 5 mètres de nous. But de leur intervention : contrôler un jeune qui se tenait à proximité de nous et qu’ils soupçonnaient  de rouler un joint. Loupé, ce n’était pas le cas!

En regagnant leur voiture, les trois agents de la BAC nous ont regardés bizarrement. Nous étions certains que nous allions être contrôlés à notre tour. Soudain, l’un d’eux nous fixe et nous dit : «Mais vous êtes du Bondy Blog, je le suis tout le temps, j’ai appris pas mal de choses sur le quartier, le local. C’est bien !»

Et alors, pendant une dizaine de minutes, il nous a commenté certains articles. Il avait particulièrement apprécié l’interview du maire, lors de la soirée organisée le 5 avril par les éditions du Seuil pour le lancement du livre Bondy Blog. J’étais très étonné par la connaissance qu’il avait des articles, des bloggeurs et des personnages… Les deux autres agents de la BAC avaient aussi entendu parler du Blog mais ne le connaissaient pas si en détail.

Grâce à cette rencontre sympa mais plutôt rare, je sais maintenant que le blog est « filoché » et qu’il va falloir faire attention à ce que l’on raconte. Du coup, nous avons décidé d’écrire nos articles en mode crypté… A vos décodeurs. Le mouton est dans la bergerie. Je répète : le mouton est dans la bergerie !!!

Hakim Azzoug

Hakim Azzoug

Articles liés

  • Des jeunes surendettés à cause des amendes du couvre-feu dans les quartiers

    Des familles entières se retrouvent endettées à cause de salves de contraventions liées aux mesures sanitaires. Des associations dénoncent un « phénomène d’ampleur grandissante » et « une application disproportionnée et discriminatoire des mesures ». Une enquête en partenariat avec Mediapart.

    Par Anissa Rami
    Le 26/07/2021
  • Marche blanche pour Yusufa à Saint-Etienne : « c’est un frère noir qui a été tué »

    Environ 500 personnes sont venues rendre hommage samedi 5 juin à Yusufa, Sénégalo-Gambien de 26 ans, mort après avoir été poignardé à Saint-Etienne la nuit du mercredi 26 mai. La marche, organisée par la famille de la victime et le collectif JIAS (Journée de l’initiative africaine de Saint-Etienne), s’est déroulée dans le calme et le recueillement avec un mot d’ordre : « Justice pour Yusufa ». Reportage

    Par N’namou Sambu
    Le 07/06/2021
  • Choc à Cergy après l’agression négrophobe d’un livreur

    A la suite de l’agression physique d’un livreur à Cergy, dans la nuit du 30 au 31 mai, enregistrée et diffusée sur les réseaux sociaux, un rassemblement a réuni une centaine de personnes devant le restaurant le Brasco. Une majorité de jeunes ont été présents afin de faire entendre leur indignation, leur colère et leurs différentes revendications, face à une agression à caractère négrophobe. Reportage. 

    Par Amina Lahmar
    Le 01/06/2021