Pourquoi a-t-il fallu attendre quatre ans ?
Le juge d’instruction avait rendu une ordonnance de non-lieu. La chambre de l’instruction a annulé ce non-lieu pour reprendre l’affaire. Tout ça a pris beaucoup de temps. On a perdu facilement plus de deux ans dans cette procédure.

Le renvoi du policier devant la justice pour homicide involontaire est une première étape. Y a t-il vraiment des chances d’aboutir à sa mise en responsabilité ?
Il y avait des éléments à charge et à décharge qui devaient être étudiés. C’est seulement après avoir examiné ces éléments que la Chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Versailles a décidé aujourd’hui, par un arrêt, de renvoyer le policier devant le Tribunal correctionnel. Seule la Cour d’appel aurait pu rendre un non-lieu, de nouveau.
Pour que la responsabilité du conducteur du véhicule soit confirmée par le tribunal, il fallait de toute façon passer par ce stade du renvoi. C’est lui qui va permettre la réunion du tribunal. C’était la condition et elle est aujourd’hui remplie. J’en suis très satisfait. Les familles sont très reconnaissantes de la décision.

Avez-vous une idée de la date de l’audience devant le tribunal correctionnel de Pontoise ?
Dans quelques mois, mais je ne connais pas la date précise pour le moment.

Que risque le policier qui était au volant du véhicule ?
Cinq ans maximum, c’est la peine actuelle pour un homicide. Mais tout dépendra de son comportement, s’il a déjà été condamné, de ses explications à l’audience, des conditions dans lesquelles l’accident est intervenu. Pour l’instant ce qui est important, c’est que le tribunal soit réuni. Cela fait quatre ans qu’on le demande. C’est un soulagement. Une étape essentielle qui a été franchie. On attend la suivante.

Hanane Kaddour

Articles liés

  • 2 ans après la mort de Sabri, la famille demande toujours justice

    Samedi 21 mai 2022, à Argenteuil, une marche blanche a été organisée par la famille de Sabri Choubi. Mort, il y a deux ans, dans un accident de moto, les proches demandent des réponses dans cette affaire qui impliquerait un véhicule de la BAC. Reportage.

    Par Audrey Pronesti
    Le 23/05/2022
  • Objections, des poèmes pour raconter les comparutions immédiates

    Le 15 avril est paru Objections, Scènes ordinaires de la justice, un livre de l’historien et poète, Marius Loris Rodionoff. Il y raconte en poèmes les comparutions immédiates auxquelles il a assisté entre 2015 et 2019, dans les Tribunaux de grande instance de Paris, Lille et Alençon. Un livre percutant dont les portraits qui s’enchaînent nous montre la misère sociale et la violence de cette justice ordinaire qui condamne et emprisonne chaque jour. Critique.

    Par Anissa Rami
    Le 10/05/2022
  • Marche blanche pour Boubacar et Fadigui, tués au pont-neuf par un policier

    Le 4 mai 2022, une marche blanche s'est tenue à Belleville en hommage à Boubacar et Fadigui. Ces deux hommes ont été tués par un policier le 24 avril dernier à Paris. Alors que le policier a été mis en examen pour "homicide volontaire" le syndicat de police Alliance a manifesté ce 2 mai contre cette décision. Malgré cette réaction des forces de l'ordre, cette marche s'est déroulée sous le signe de l'apaisement, dans le silence. Reportage.

    Par Anissa Rami
    Le 05/05/2022