Quand j’ai commencé à m’intéresser au tennis, il y a de cela quelques années, j’étais plutôt pro-Nadal. J’ai découvert l’Espagnol comme beaucoup de Français en 2005, lors de sa victoire à Roland Garros, à sa première participation. Tellement jeune (il avait moins de 20 ans), et déjà un si grand champion ! Je ne pouvais en faire que mon joueur de tennis favori. Petit à petit, j’en ai appris plus sur le sport à la balle jaune et je me suis rapproché du Suisse, Roger Federer, qui est aujourd’hui mon tennisman préféré.

Le premier mot qui me vient à l’esprit à son propos est élégance. J’ai rarement vu un joueur frapper aussi bien les balles. Son jeu est considéré comme le plus beau du circuit. Que dire de ses coups de génie, à tout moment et dans n’importe quelle position ? La classe. Classe, il l’est aussi en dehors de cours. Poli, discret et ouvert aux médias, Federer est un joueur moderne par excellence. En plus, il parle français couramment, ce qui me rend proche de lui. Peut-être est-il un substitut à un joueur français. Il est extrêmement rare de voir un Français si haut classé, du coup je me dis qu’un francophone, ça compense.

Je me suis mis à aduler Federer il y a quelques mois, à l’Open d’Australie. Une énième défaite contre l’Espagnol Nadal, et Federer qui tombe en larmes. J’avais suivi le match, voyant le Suisse impuissant, une nouvelle fois. Qu’il craque ainsi m’a vraiment touché, le Federer lisse avait disparu, le vrai était apparu et non plus le super génie du tennis qui en imposait tant. Je me rends donc compte en y repensant, que si le joueur de tennis me plaît beaucoup, j’apprécie encore plus Roger Federer en tant qu’homme, et c’est ça qui est génial.

Simon Chanut

Simon Chanut

Articles liés

  • La première maison d’écologie populaire de France est à Bagnolet

    #BestOfBB Le mouvement citoyen pour le climat Alternatiba et l'organisation Front de Mères inaugurent un lieu inédit à Bagnolet : Verdragon, la première maison d'écologie populaire de France. Situés dans le quartier populaire de la Noue, les locaux abriteront un projet d’écologie populaire, avec l’ambition d’un fort ancrage politique et citoyen accessible aux enfants et aux familles. Reportage.

    Par Amina Lahmar
    Le 30/07/2021
  • L’urgence d’apprendre à nager en Seine-Saint-Denis

    Dans le cadre de l'opération "savoir-nager", quatre bassins éphémères vont se relayer tout l'été dans différentes communes de Seine-Saint-Denis pour enseigner la natation dans le département le plus carencé en infrastructure, où un élève sur deux ne sait pas nager en entrant au collège. Reportage.

    Par Meline Escrihuela
    Le 28/07/2021
  • La solidarité sur tous les champs à Villetaneuse

    #BestofBB À Villetaneuse, les générations se mêlent autour des potagers solidaires et du cinéma. L'association l'Autre champ et le collectif du Ver Galant organisent des distributions de fruits et légumes, des ateliers jardinages, des séances de cinéma pour faire éclore le lien social dans cette période de pandémie. Reportage.

    Par Eva Fontenelle
    Le 27/07/2021