Quand un Suisse « monte » à Paris, il prend le TGV. Et le TGV lui fait le plaisir de traverser les banlieues à toute vitesse et de ronronner comme un avion. Quand un Suisse arrive à Paris, il prend le métro. Et le métro lui offre de jolies Parisiennes habillées dernier cri et des arrêts aux noms familiers (Bastille, Louvre). Mais là, pour aller à Bondy, on prend le RER.

Je « monte » à Paris quatre fois par an, je n’avais cependant jamais pris le RER. Et pourtant c’est ça Paris. Là, les arrêts ont des noms impossibles, composés et faussement fleuris. Là, on a le temps de voir passer les tours fatiguées et de lire les graffitis brouillons. Là, on passe « What a beautiful world » de Louis Armstrong dans les gares pour calmer les passants. Beautiful n’est pourtant pas le mot, car à Noisy-le-Sec, Rosny-sous-Bois ou Val-de-Fontenay, on a pris moins de soin à rafraîchir stations et wagons qu’à Bastille ou au Louvre.

Et je comprends enfin pourquoi on change de journaliste chaque semaines au Bondy Blog. Malgré la perte de temps et de contacts. C’est pour ce regard neuf, naïf. Le regard de celui qui n’a jamais pris le RER.

Toujours est-il qu’en arrivant à Bondy, tout ce mystère se dégonfle un peu: ça ressemble plutôt à Moillesulaz, le dernier arrêt du tram 12… à Genève. Il faut dire qu’à Moillesulaz non plus on n’y va pas très souvent. Alors, quand la sympathique journaliste parisienne du « Monde », venu observer le Bondy Blog, nous dit qu’elle n’est venu ici que trois fois auparavant, je ne m’étonne pas.

 

 

 

 

 

 

Par Paul Ackermann

Paul Ackermann

Articles liés

  • La première maison d’écologie populaire de France est à Bagnolet

    #BestOfBB Le mouvement citoyen pour le climat Alternatiba et l'organisation Front de Mères inaugurent un lieu inédit à Bagnolet : Verdragon, la première maison d'écologie populaire de France. Situés dans le quartier populaire de la Noue, les locaux abriteront un projet d’écologie populaire, avec l’ambition d’un fort ancrage politique et citoyen accessible aux enfants et aux familles. Reportage.

    Par Amina Lahmar
    Le 30/07/2021
  • L’urgence d’apprendre à nager en Seine-Saint-Denis

    Dans le cadre de l'opération "savoir-nager", quatre bassins éphémères vont se relayer tout l'été dans différentes communes de Seine-Saint-Denis pour enseigner la natation dans le département le plus carencé en infrastructure, où un élève sur deux ne sait pas nager en entrant au collège. Reportage.

    Par Meline Escrihuela
    Le 28/07/2021
  • La solidarité sur tous les champs à Villetaneuse

    #BestofBB À Villetaneuse, les générations se mêlent autour des potagers solidaires et du cinéma. L'association l'Autre champ et le collectif du Ver Galant organisent des distributions de fruits et légumes, des ateliers jardinages, des séances de cinéma pour faire éclore le lien social dans cette période de pandémie. Reportage.

    Par Eva Fontenelle
    Le 27/07/2021