En direct du Palais de Tokyo. Première visite au palais de Tokyo pour une classe de cinquième, la « classe média » du collège Maurice Utrillo de Paris 18e. Avec en prime, une masterclass dispensée par Aline Leclerc, journaliste au Monde.

« On vous a déjà expliqué ce que c’est le palais de Tokyo« , questionne Badrou du Bondy Blog à un groupe d’élèves qui répond positivement. Notre blogueur guide une partie de la visite à un groupe d’élèves, puis les laisse découvrir les expositions par eux mêmes. Aujourd’hui c’est quartier libre, les élèves s’amusent à parcourir seul ou en groupe les œuvres exposées au palais de Tokyo. C’est avec leur deux enseignants Pierre Bouchet et Corrine Lorrain que les élèves se sont rendus dans le XVIe arrondissement de la capitale. L’oeuvre de Monte Laster, « The family of Poets »  les laisse sans voix, « c’était bien, mais ce serait mieux avec des sous-titres » regrette une élève. La prestation étant en anglais.

L’atelier de radio animé par Nordine Nabili aura conquis les jeunes hommes, lesquels se sont essayés à des prestations de rap. Chez les filles, c’est l’atelier coiffure qui attire les plus curieuses, se joueront les cobayes. Une coiffeuse et une conservatrice en art conjuguent leur talent pour coiffer les volontaires Deux élèves se laissent tenter. Chignon haut et tresses pour les demoiselles, qui se font coiffer devant leurs camarades émerveillées, lesquelles hésitent à tenter l’expérience.

20140516_144652-116 heures, la « classe média » du collège Maurice Utrillo est conviée à une masterclass animée par la journaliste du quotidien Le Monde, Aline Leclerc.  La journaliste revient sur les articles qu’elle a écrit sur le quartier des 4 000 à la Courneuve. Rénovation urbaine, traitement de l’information… Le débat s’engage avec le public.

« Je pense qu’ils ont accepté le côté libre de l’exposition« , confie Pierre Bouchet, « c’est un espace de liberté, ça leur permet de sortir de leur environnement. On essaye d’inciter ce genre d’initiative » conclut l’enseignant.  Intéressés, admiratifs de ce qu’il découvrent, les élèves ont semblé apprécié leur première visite. « C’est bien, les œuvres ne se ressemblent pas » estime Manel qui apprécie la diversité des expositions. Une première visite réussie ?

Imane Youssfi

Articles liés

  • Aux Antilles, la dimension sociale et politique du carnaval

    Depuis ses origines, le carnaval porte de nombreux messages politiques et sociaux. Jusqu’à ce jour, il reste un espace d’expression, de revendications, mais aussi de partage. Aux Antilles, le scandale du chlordécone ou la crise de l’eau y ont une place à part entière.

    Par Ambre Couvin
    Le 17/02/2024
  • Musulmane & Citoyenne (3/4) : Aché Issakha, ambassadrice des sports outdoor en banlieue

    Séparatisme, communautarisme… On ne compte plus les anathèmes lancés à la communauté musulmane. Pourtant, de nombreux citoyens, pleinement français et fièrement musulmans, s’engagent quotidiennement pour le « bien commun », mus entre autres par leur foi. Dans cette série, nous mettons en avant quatre jeunes engagé(e)s de confession musulmane.

    Par Ayoub Simour
    Le 16/02/2024
  • Au virage Auteuil, la jeunesse de banlieue parisienne s’est fait une place

    Les supporters du PSG s’apprêtent à vibrer en huitième de finale de Ligue des Champions contre la Real Sociedad. Chez les ultras, réunis en tribune Auteuil, une partie de la jeunesse de banlieue et issue de l’immigration s’est imposée avec ses codes et son histoire. Premier numéro de notre série d’articles sur le supportérisme parisien.

    Par Embarek Foufa
    Le 14/02/2024