En direct du Palais de Tokyo. Première visite au palais de Tokyo pour une classe de cinquième, la « classe média » du collège Maurice Utrillo de Paris 18e. Avec en prime, une masterclass dispensée par Aline Leclerc, journaliste au Monde.

« On vous a déjà expliqué ce que c’est le palais de Tokyo« , questionne Badrou du Bondy Blog à un groupe d’élèves qui répond positivement. Notre blogueur guide une partie de la visite à un groupe d’élèves, puis les laisse découvrir les expositions par eux mêmes. Aujourd’hui c’est quartier libre, les élèves s’amusent à parcourir seul ou en groupe les œuvres exposées au palais de Tokyo. C’est avec leur deux enseignants Pierre Bouchet et Corrine Lorrain que les élèves se sont rendus dans le XVIe arrondissement de la capitale. L’oeuvre de Monte Laster, « The family of Poets »  les laisse sans voix, « c’était bien, mais ce serait mieux avec des sous-titres » regrette une élève. La prestation étant en anglais.

L’atelier de radio animé par Nordine Nabili aura conquis les jeunes hommes, lesquels se sont essayés à des prestations de rap. Chez les filles, c’est l’atelier coiffure qui attire les plus curieuses, se joueront les cobayes. Une coiffeuse et une conservatrice en art conjuguent leur talent pour coiffer les volontaires Deux élèves se laissent tenter. Chignon haut et tresses pour les demoiselles, qui se font coiffer devant leurs camarades émerveillées, lesquelles hésitent à tenter l’expérience.

20140516_144652-116 heures, la « classe média » du collège Maurice Utrillo est conviée à une masterclass animée par la journaliste du quotidien Le Monde, Aline Leclerc.  La journaliste revient sur les articles qu’elle a écrit sur le quartier des 4 000 à la Courneuve. Rénovation urbaine, traitement de l’information… Le débat s’engage avec le public.

« Je pense qu’ils ont accepté le côté libre de l’exposition« , confie Pierre Bouchet, « c’est un espace de liberté, ça leur permet de sortir de leur environnement. On essaye d’inciter ce genre d’initiative » conclut l’enseignant.  Intéressés, admiratifs de ce qu’il découvrent, les élèves ont semblé apprécié leur première visite. « C’est bien, les œuvres ne se ressemblent pas » estime Manel qui apprécie la diversité des expositions. Une première visite réussie ?

Imane Youssfi

Articles liés

  • Des jeunes surendettés à cause des amendes du couvre-feu dans les quartiers

    Des familles entières se retrouvent endettées à cause de salves de contraventions liées aux mesures sanitaires. Des associations dénoncent un « phénomène d’ampleur grandissante » et « une application disproportionnée et discriminatoire des mesures ». Une enquête en partenariat avec Mediapart.

    Par Anissa Rami
    Le 26/07/2021
  • La cantine des femmes battantes : solidarité féminine, ambition et cuisine

    #BestOfBB Lancée en fin 2019, l’association dionysienne La cantine des femmes battantes vise l’émancipation des femmes précaires grâce à la cuisine. Tous les weekends, Aminata, Mariame, Maïté et Fatou se réunissent pour cuisiner, vendre et livrer une cinquantaine de plats à Paris et en Seine Saint Denis. Issues de parcours compliqués, ces cuisinières ont décidé de monter l’association dont elles avaient besoin, afin d’aider, par la suite, les femmes qui leur ressemblent. Reportage.

    Par Sylsphée Bertili
    Le 26/07/2021
  • Le blues des petites mains du monde de la nuit

    Après 16 mois de fermeture administrative, les discothèques ont rouvert leurs portes le 9 juillet dernier. Mais alors que l’épidémie repart, l'étau se ressert déjà pour bon nombre de professionnels partagés entre la colère des derniers mois sans activité, et le doute concernant le futur. Nous avons rencontré quelques petites mains du milieu, qui racontent la précarité des derniers mois.

    Par Lucas Dru
    Le 22/07/2021