Le taux de foyers monoparentaux dans les cités les plus difficiles peut atteindre 30%.

Ces femmes, la plupart du temps, se retrouvent donc seules pour élever plusieurs enfants. Seules alors qu’elles sont souvent issues d’une culture patriarcale. Seules avec un boulot éreintant aux horaires décalés, comme ces femmes de ménage qui pour 500 € par mois travaillent le matin de 6h à 8h et le soir de 17h30 à 19h30, à l’heure où les enfants sortent de l’école. Seules pour empêcher leurs filles aînées de tomber enceintes dès l’adolescence. Seules pour lutter contre les influences de la télévision, contre l’effet d’attraction de l’argent facile, des bagarres, de la drogue, des petits caïds du secteur. Et gare aux aînés qui « tournent mal » et entraînent les suivants.

Et puis, il y a ces maris fantômes. Des mères célibataires, certes, mais qui font régulièrement des enfants avec le même homme. Un homme dont le nom n’apparaît sur aucun papier officiel sinon parfois – pas toujours – sur l’acte de naissance des enfants. Un papa impécunieux prié de se faire le plus discret possible parce que son RMI ou ses allocations chômage interdiraient de percevoir l’allocation parent isolé.

Et finalement, cela revient quasiment au même, c’est comme s’il n’existait pas.

Ariane

Ariane

Articles liés

  • Précarité menstruelle : à Grigny, on veut « changer les règles »

    Au cours de l’année 2021, la ville de Grigny, dans l’Essonne, a mis en place des dispositifs de distribution gratuite de protections périodiques. Cette initiative s’accompagne d’une politique teintée d’actions de sensibilisation pour lutter contre le tabou des règles. Cécile Raoul a rencontré les concernées de la précarité menstruelle. Reportage.

    Par Cécile Raoul
    Le 18/01/2022
  • Père Jean-Luc Ferstler : « La misère n’attend pas les business plans »

    Cette année Emmaüs Forbach fête ses 40 ans. Le prêtre et fondateur d’Emmaüs Forbach, Jean-Luc Ferstler, figure emblématique de la ville, a choisi d’accompagner les personnes les plus fragiles depuis les années 1980. Portrait d’une vie qui raconte un territoire paupérisé après la fin du charbon, heureusement riche en solidarités.

    Par Amina Lahmar
    Le 14/01/2022
  • À Saint-Denis, Profs et Parents épuisés mais solidaires face au protocole sanitaire

    Face à des protocoles sanitaires compliqués à suivre pour les profs et les parents, une grande majorité du personnel de l'Éducation Nationale fait grève ce jeudi 13 janvier 2021 pour signifier sa colère au Ministre Jean-Michel Blanquer. À Saint-Denis, à la fracture sociale s'ajoute la gestion de la crise sanitaire pour des profs au bord de l'implosion. Reportage.

    Par Amina Lahmar
    Le 13/01/2022