Les invisibles du toit du monde

AMBIANCE lundi 20 avril 2015

Par Hugo Nazarenko-Sas

La répression exercée par la Chine depuis les années 50 a contraint les Tibétains à fuir dans les pays voisins. Entre 20 et 40.000 d’entre eux vivraient actuellement au Népal. Les camps de réfugiés sont devenus des prisons à ciel ouvert, dans lesquelles les autorités népalaises étouffent toutes expressions culturelles et sociales. Rencontre avec ces “fantômes” de l’exil.

Hugo Nazarenko

Les réactions des internautes

  1. samedi 25 avril 2015 18:34 rosebonbon

    Pauvre tibétains, pauvres ouigourt qui êtes victimes de la colonisation et de la répression des chinois à qui nous français, pays des droits de l'homme, mais pas de tous les hommes nous déployons fièrement le tapis rouge. Notre silence assourdissant nous rend complice de votre souffrance et de votre situation.
  2. mercredi 22 avril 2015 14:09 SDionys

    Web doc fort intéressant... Bravo !
  3. lundi 20 avril 2015 12:21 Alice

    Super beau travail, merci Hugo !