Qu’est ce que tu penses du rap d’aujourd’hui ? Prosith dit : Il se porte bien à tous les niveaux : clips, instru, thèmes et surtout branches. Depuis quelques années le gangsta rap est apparu et les gens se contentent de ça. Je trouve que ça entre en contradiction avec les combats des pionniers et que ça le rend difficile à défendre aux yeux des autres. Amine dit : Ok, mais ça c’est de l’egotrip, ce n’est pas parce que le type va dire des gros mots que c’est forcement vrai !

Prosith dit : Certes, mais les jeunes écoutent çà et reproduisent çà. C’est comme les films, plus c’est violent, plus ça déteint sur les jeunes. Le rap ces pareil.

Amine dit : Non pas forcement, si tu as écouté l’album de Booba (Lunatic), qui est sans doute l’un des meilleurs dans ce registre, il n’incite nullement les jeunes à la haine, c’est tout simplement un exercice de style.

Prosith dit : Cet album est énorme faut dire ! Mais Booba c’est un ovni. Tu sais j’aime bien l’artiste, mais je n’aime pas ce qu’il prône : le négationnisme.

Amine dit : Non là tu te trompes, le négationnisme c’est nier un fait historique.

Prosith dit : Sa chanson « Paradis » (qui est bien au passage) te donne envie de cracher sur la France et de te rabaisser.

Amine dit : Non, elle montre qu’il y a un vrai problème de société et de racisme, tout comme « Ma couleur ».

Prosith dit : Négationnisme dans le sens où il n’est pas du tout objectif dans ses propos.

Amine dit : Mais c’est normal il parle de lui.

Prosith dit : Son histoire c’est la sienne, mais qu’il ne la prône pas comme un fait pour toute personne « noire ». Tu sais, j’ai beaucoup d’amis « noirs » et « arabes » qui peuvent très bien se passer de SOS Racisme ou de la discrimination positive ou autre. Ils se portent bien quoi.

Amine dit : Mais non il a jamais dit ça, il parle de lui, c’est personnel ça. C’est de l’egotrip (ego= moi en latin) et trip= voyage en anglais, ça tourne autour de moi.

Prosith dit : Je sais c’est son style, d’ailleurs c’est ce qu’on lui reproche. Mais il n’est pas du tout optimiste pour sa communauté, faut le reconnaitre. « Je ne verrai jamais de négro aux présidentielles de mon vivant » dans une de ces chansons. Il ne porte pas le mouvement de Martin Luther King par exemple, vers le haut.

Amine dit : Il a raison parce ce qu’on est dans une société qui est encore raciste inconsciemment. Et le Rap, justement, est capable de rassembler et surtout de faire bouger les mentalités.

Prosith dit : Amine Amine… 🙂 je vais te raconter un truc vite fait, de nos jours nous sommes tous victimes. Il y en a qui sont victimes de contrôles de faciès par exemple (les « Noirs » et « Arabes »), d’autres victimes d’agressions au faciès (les « Blancs »). Le racisme est toujours et sera toujours là. Mais dire que la société française (un pays) est raciste, c’est fort et stigmatisant.

Amine dit : Et ici je parle du rap conscient comme on dit.

Prosith dit : Le rap c’est comme un « gun », soit il fait la paix, soit il fait la guerre. Soit tu fais avancer les jeunes, soit tu les marginalises. Par exemple des rappeurs comme Disiz ou Kery James, sont valorisant pour la jeunesse. Mais combien sont comme eux ?

Amine dit : Faut choisir les morceaux parce que le rap a plusieurs facettes comme les poètes. Certains poètes étaient très pessimistes et d’autres plus optimistes. C’est comme tout, l’art a plusieurs facettes.

Prosith dit : Mais t’es d’accord que les rappeurs comme Kery James sont pas majoritaires dans le rap game quand même ?

Amine dit : Non mais il n’est pas dans le rap game. Le rap game c’est un « ring » où les rappeurs doivent prouver qu’ils sont meilleurs que les autres.

Prosith dit : Je dirais un « circuit » plutôt qu’un « ring », où plusieurs rappeurs sont dans la course. D’autres se mettent sur le côté, d’autres doublent tout le monde, d’autres existent plus, d’autres arrivent, etc.

Amine dit : Non c’est un « ring » mais avec des paroles, bref.

Prosith dit : Tu sais l’hypocrisie des rappeurs Fr…

Amine dit : Arrête faut pas être naïf

Prosith dit : C’est qu’ils veulent de l’argent, mais quand ils l’ont, ils font genre qu’ils sont toujours pauvres.

Amine dit : Non tu ne peux pas dire ça, les rappeurs sont là pour la création artistique.

Prosith dit : C’est ce qu’on reproche à Rohff par ex, lui le soi-disant « vrai » de la rue, « l’anti pute », bah ça l’a pas empêché de faire un gosse avec une « starfuckeuz » ! Ils disent tous que c’est pour le mouvement, mais la plupart font sa pour les thunes.

Amine dit : Après il ne faut oublier d’où vient le rap, des ghettos américains qui dénonçaient la ségrégation.

Prosith dit : Booba lui au moins à l’honnêteté de dire haut et fort, que ces le bif qui l’intéresse. Mais bon on va recentrer le débat.

Amine dit : Le racisme était le thème principal des précurseurs du rap comme Public Ennemy, des revendications. Dans leurs textes. Car le rap est un moyen de s’exprimer, pour se faire entendre. Car la musique est universelle.

Prosith dit : Moi à la base c’est pas le rap que je remets en cause, c’est la manière dont certains rappeurs en font. Ces pas le « gun » qui est mauvais, mais son utilisateur.

Amine dit : Ouais mais le rap appartient aux rappeurs, ils en font ce qu’ils veulent. On est les premiers à écouter des sons egotrip. C’est une partie intégrante du rap. Car tout vient des USA, alors qu’en France, le rap est plus politique. Mais la base du rap, c’est bien le message. Je t’invite à écouté du Ideal J, tu verras.

Prosith dit : Mais est-ce que les Africains sont condamnés à l’échec éternel ? Pourquoi les rappeurs qui réussissent se mettent toujours en position de victimes ?

Amine dit : C’est faux, cite des noms !!!!!! Qui est victime ? Ce n’est pas vrai !

Prosith dit : Vu que tu parles des States, là-bas ceux qui réussissent le montrent et l’affirment et en sont fiers. Jay Z, Diddy, 50 Cent, Dre, Pharell etc…

Amine dit : Bien sûr mais la réussite est une fierté, c’est très bien qu’ils réussissent.

Prosith dit : Eux aux moins disent clairement qu’ils sont riches et qu’ils ont réussi. Mais en France non, à part Booba. Les Rohff, Mac Tyer, 113…  Tout ça non. Peut-être qu’ici on est humble, sûrement d’ailleurs.

Amine dit : Parce que je t’ai dit avant, que le rap en France est plus politique, lis mes messages sinon ça sert à rien.

Prosith dit : T’inquiète je te lis mais vu que tu faisais des parallèles USA/Fr, j’ai plongé dedans. Donc on parlera que de la France à présent.

Amine dit : Mais tu sais qu’on est inspiré par les « states » et que c’est là-bas que tout se passe.

Prosith dit : Je sais, les Français crachent sur les States, mais font comme eux. C’est que récemment qu’ils commencent à revenir vers eux. En tournant des clips à Miami ou en faisant appel à des « beatmaker » de là bas.

Amine dit : Pourquoi ils cracheraient sur les States ? C’est eux qui ont tout inventé !

Prosith dit : Ils crachent, c’est pour çà que Youssoupha a même dit dans un de ses sons « Où tu as vu un reggae man cracher sur la Jamaïque ? ». C’était pour ses confrères. Bon, j’ai juste une question à te poser là : est-ce que des rappeurs comme Disiz, Abd al Malik, Kery James ou Oxmo, sont majoritaires dans le rap Fr ?

Amine dit : Il y a plusieurs courant dans le rap, ainsi que des centaines de rappeurs, on va pas tous les compter. Mais ce que je peux dire c’est qu’on a le choix, t’écoute qui tu veux !!!! Tu choisis tes artistes à mettre dans ton iPod lol.

Prosith dit : Non je te parle de façon globale, oui il y a des courants mais au nombre d’artistes actuels, combien adhère au même courant que Oxmo ? AUCUN ! Par contre au niveau du gangsta rap, « vie et argent facile », qui est là ?

Amine dit : Mais tous ont leurs styles !! Et donc leurs publics !! Chacun son style, on n’est pas obligé de faire la même chose.

Prosith dit : Faux. Le public reste en général le même : jeunes et de banlieue (de préférence). Tu ne réponds pas à ma question.

Amine dit : Non, écoute Assassin et d’autres. Tu verras.

Prosith dit : Assassin ! Haha tu ne veux pas que j’écoute NTM et Stomy Bugsy aussi ? Non je te parle d’actualité. On reste dans l’actualité et en France.

Amine dit : Écoute, dans le rap chacun son style et c’est bien comme ça.

Prosith dit : Oui je sais, mais pourquoi tu ne veux pas répondre ?

Amine dit : L’actualité a une certaine importance dans certain texte. Répondre à quoi ?

Prosith dit : Est-ce que des rappeurs comme Diziz, Abd al Malik, Kery James ou Oxmo sont majoritaires dans le rap Fr ? Yes ? No ?

Amine dit : Je t’ai répondu mec. Lire ci-dessus.

Prosith dit : Non tu m’as juste dit qu’il y avait plein de courants c’est tout.

Amine dit : C’est ma réponse.

Prosith dit : Bon je vais m’en accommoder. Actuellement quel est ton rappeur Fr préféré ?

Amine dit : Moi j’aime bien le groupe 113 parce que depuis longtemps ils ont des chansons pour toutes les communautés et que c’est multiculturel. Ensuite ceux qui ont du talent dans leurs textes et qui sont assez connus. Ideal J de Kery James « Le combat continue » c’est sans doute l’un des meilleurs albums du rap Fr. Il y a un véritable message dans cet album.

Prosith dit : Ah ok je viens de capter là, toi t’es un nostalgique du bon vieux rap d’avant c’est ça ? Toi t’es plutôt Lunatic et tout non ?

Amine dit : Ouais bien sur, le bon rap est intergénérationnel.

Prosith dit : Non, Seth Gueko aujourd’hui aura plus d’écoute que Passi ! C’est pour ça que des rappeurs d’avant on en connaît qu’une poignée de noms… Perso moi c’est pas que je n’aime pas mais c’est que c’est le rap d’avant, c’est tout.

Amine Benmouhoub et Prosith Kong

Sur le même thème : Rap-jeunes-police : un-cocktail-explosif ?

Articles liés

  • Avec ‘Suprêmes’ NTM back dans les bacs

    Félix Mubenga n'a pas pu voir l'explosion du groupe de rap mythique NTM. Il n'était pas né. Mais deux décennies plus tard, il est parti voir le biopic du légendaire duo de Seine-Saint-Denis, 'Suprêmes' réalisé par Audrey Estrougo. Et c'est grand oui, pour notre contributeur qui raconte cette plongée enflammée dans une époque pas si différente de la nôtre. Critique.

    Par Félix Mubenga
    Le 23/11/2021
  • Au nom du rap, une œuvre collective pour réconcilier tous les mondes

    'Au nom du rap' est un livre unique, entre poésie et illustrations. Un recueil de proses qui veut redonner ses lettres de noblesses à un genre musical encore trop souvent dénigré par certaines élites culturelles. Anissa Rami s'est entretenue avec Elena Copsidas à l'origine de l'ouvrage, ainsi qu'avec les artistes qui ont participé à cette oeuvre collective singulière.

    Par Anissa Rami
    Le 11/11/2021
  • Le Allnay Comedy Club pour développer le stand-up en Seine-Saint-Denis

    Un comedy club à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) pour permettre aux jeunes talents du rire de s'exprimer et grandir chez eux face à leur public. C'est toute l'idée du Allnay Comedy Club, fraichement inauguré cet automne, et qui accueille celles et ceux qui font probablement rire la France entière. Reportage dans cette nouvelle pépinière.

    Par Samira Goual
    Le 10/11/2021