Nadia a acheté deux ouvrages d’Habib Ayoub « L’homme qui n’existait pas » et « Le désert et après » et une nouvelle de Leïla Sebbar « La Blanche et la Noire ».

Rachid a opté pour deux romans : « Chercheur d’os » de Tahar Djaout et « Le Fils du pauvre » de Mouloud Feraoun.

Yasmina a fait le plein. Son sac déborde d’ouvrages. Elle a acheté « Le village de l’Allemand » de Boualem Sansal, « A mon âge je me cache encore pour fumer » de Rayhana, deux ouvrages d’Amin Zaoui « La chambre de la vierge impure » et « Le sommeil du mimosa », « Vaste est la prison » et « Ombre sultane » d’Assia Djebar et « Fatima ou les Algériennes au square » de Leïla Sebbar.

Jean-Pierre a choisi quant à lui le « Dictionnaire de la révolution algérienne » d’Achour Cheurfi.

Rabia a dévalisé les rayons et a acheté des livres avec le même fil conducteur, sa ville natale, Constantine.

Dans son sac : « La ville imprenable » d’Isabelle Grangaud, « Constantine, une ville, des héritages » sous la direction de F.Z Guechi, « Constantine et ses romanciers » de Nedjma Benachour, « La brêche et le rempart » de Badreddine Mili.

Elle s’est offert en plus « Le quatuor algérien » de Yasmina Khadra, « Nedjma » de Kateb Yacine, « Idées reçues sur l’Algérie » de Georges Morin. Notre mordue de littérature s’est aussi laissée séduire par les BD de Gyps « Fis End Love », « L’Algérie c’est comme ça » et « Algé-rien ».

Khalifa quant à lui a acheté trois ouvrages : « Les Officiers de Sa Majesté » de Mahdjoub Tobji, « Adolfo Kaminsky » de Sarah Kaminsky et « Chevaux et cavaliers arabes ».

Widad s’est aussi laissée séduire. Elle a acheté « Les coloniaux » d’Aziz Chouaki et « Pierre sang papier ou cendres » de Maïssa Bey. Séduite par la BD de Gyps, elle s’est offert pas moins de trois volumes. Et dédicacés s’il vous plaît…

Rayons X réalisé par Widad Ketfi et Faïza Zerouala

Faïza Zerouala

Articles liés

  • Amandine Gay, ‘une histoire à soi’ pour raconter les non-dits de l’adoption

    Dans son dernier film ‘Une histoire à soi’, la réalisatrice Amandine Gay propose cinq récits intimes de personnes adoptées à l'international. Sur fond d'archives personnelles, les protagonistes livrent leurs questionnements tout au long de leur parcours de vie, au sujet de leur adoption. Des témoignages forts qui ouvrent une discussion plus large sur la famille, la parentalité, l'acculturation ou encore la quête identitaire. Entretien. 

    Par Louise Aurat
    Le 13/07/2021
  • « Gagarine », cité céleste sur grand écran

    Une cité devenue film. Le premier long métrage de Fanny Liatard et Jérémy Trouilh sort ce mercredi 23 juin au cinéma. À quelques jours de sa sortie nationale, le film était projeté en avant-première au cinéma le Luxy, situé à quelques mètres de l'ancienne cité Gagarine (Ivry-sur-Seine), au centre de cette histoire étonnante et poétique. Reportage et témoignages.

    Par Louise Aurat
    Le 23/06/2021
  • Kery James à l’INA pour guider les jeunes vers le « show-business »

    Accéder aux métiers de l’audiovisuel, sans diplôme, ni réseau : c’est la promesse de la classe Alpha, une promotion de 100 jeunes guidés par l’INA (Institut National de l’Audiovisuel). Et pour les aider à garder la motivation, qui de mieux que Kery James pour animer une master class attendue par tous. Le dramaturge, réalisateur et artiste a pu échanger avec ses jeunes sur son expérience et son parcours.

    Par Nolwenn Bihan
    Le 02/06/2021