Pour sa troisième chronique « bouquin », Idir revient sur la célèbre bataille, la plus longue et meurtrière de l’après guerre qui a vu la victoire du Viêt Minh sur les troupes Françaises dans la cuvette de Dien Bien Phu  le 7 mai 1954. Cette victoire sonnait le glas de l’Empire colonial français. Largement narrée par ces acteurs tricolores, cette bataille est pour la première fois racontée par ceux qui l’ont vécue dans le camp adverse.VIDEO

La chronique littéraire du Bondy Blog : Dien Bien Phu vu d’en face – Paroles de bộ đội aux éditions nouveau monde.

Idir Hocini

 

Idir Hocini

Articles liés

  • « Freda » : Ôde à la résistance haïtienne et féminine

    Présenté dans la catégorie Un Certain Regard et deuxième film haïtien à être présenté au festival de Cannes depuis 1993, Freda est un film important et immersif sur la jeunesse féminine haïtienne telle qu’elle est. Analyse et interview de la réalisatrice Gessica Généus.

    Par Farah El Amraoui
    Le 18/10/2021
  • « Reconnaître le 17 octobre 1961 c’est reconnaître les autres combats contre un système d’impunité »

    Le massacre des Algériens le 17 octobre 1961 n'est toujours pas reconnu comme un crime d'État. Malgré les déclarations d'Emmanuel Macron, la France ne se considère toujours pas responsable d'une des pages les plus sombres de l'histoire coloniale. Fabrice Riceputi, historien, revient sur cette nuit sanglante et rappelle les enjeux d'une reconnaissance encore loin d'être gagnée. Entretien.

    Par Amina Lahmar
    Le 17/10/2021
  • 007 : les femmes ne sont pas qu’un matricule

    Sorti cette semaine, Mourir peut attendre est le 25ème opus de la série James Bond. Le dernier avec Daniel Craig dans le rôle éponyme d'une série qui a alimenté la polémique sur les questions de représentation ethnique et de genre. Félix Mubenga a vu le film, et salue la place des héroïnes jouées par Lashana Lynch et Ana De Armas. Critique.

    Par Félix Mubenga
    Le 07/10/2021