De Reda Kateb à Thomas N’Gijol, l’année 2017 va consacrer tous les talents qui ont éclos ces dix dernières années et que le Bondy Blog a suivi de près. Lentement mais sûrement, ils sortent de l’ombre pour briller sous les sunlights du cinéma. Pour notre plus grand plaisir.

« Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront ». Près d’un demi-siècle plus tard, ces vers de René Char résonnent comme une prophétie. Car le cinéma français semble petit à petit s’habituer à tous les artistes qui oeuvrent dans l’ombre depuis des années et sont désormais en passe d’être consacrés.

A la suite de son succès au Festival de Cannes 2016 (Caméra d’Or), Divines de la réalisatrice Houda Benyamina a été nominé aux Golden Globes et est actuellement diffusée de par le monde via la chaîne américaine Netflix.

L’islam à la télé

Du 16 au 22 janvier 2017, débute à Bordeaux le tournage de la première série télévisée tournée dans une mosquée avec un Imam pour acteur principal. Produit par la société Bien ou Bien Productions (Como a la television, Destino, Mamans), cette « comédie qui rassemble » réalisée par Zangro sera diffusée par France Télévisions, une première dans l’histoire du petit écran français.

Sur le petit écran également, le suspense est total quant à la chaîne qui diffusera enfin la série Craignos de Jean-Pascal Zadi (Cramé, African gangster, Sans pudeur ni morale), présentée en avant-première par Les Affranchis du cinéma.

L’ascension ciné

Le 25 janvier 2017 sortira en salles L’Ascension de Ludovic Bernard, libre adaptation du roman Un tocard sur le toit du monde (éd. JC lattès) tiré de l’histoire vraie d’un journaliste franco-algéro-australien. Nadir Dendoune, enfant de l’Ile-Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), a fait le tour du monde à vélo, servi de bouclier humain en Irak et gravi en 2008, sans aucune expérience, le plus haut sommet du monde.

Interprété à l’écran par l’humoriste Ahmed Sylla – à surveiller de très très près dès maintenant !- ce film sur un banlieusard parti à l’assaut de l’Everest est le premier long-métrage produit par « De l’autre côté du périph’ », la société de production de Laurence Lascary. Basée à la Cité du Cinéma de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis),  elle a réussi le tour de force de réunir plus de six millions d’euros pour tourner ce film entre la France et le Népal, le tout distribué par Mars Film, un poids lourd dans le milieu du cinéma français.

Le 9 février 2017, c’est l’acteur Reda Kateb (Un prophète, Qui vive, Hippocrate) qui rayonnera dans le rôle du musicien Django Reinhardt. Le film Django d’Etienne Comar fera l’ouverture de la 67e Berlinale où le quatrième long-métrage du réalisateur franco-sénégalais Alain Gomis, Félicité, sera présenté en compétition officielle, L’acteur Ibrahim Koma (La Cité Rose, Wulu) sera, quant à lui, à l’affiche de Wallaye ! de l’helvético-burkinabè Berni Goldblat, sélectionné dans la catégorie Génération.

La course aux César

Le 24 février 2017 aura lieu la 42e cérémonie des César où nombre de personnes suivies depuis plusieurs années par le Bondy Blog ont été nominées : les acteurs Annabelle Lengronne (La fine équipe), Steve Achiepo (Tout, tout de suite) et Oulaya Amamra (Divines) dans la catégorie Révélation ; La Vache de Mohamed Hamidi, co-fondateur du Bondy Blog, 600 euros d’Adnane Tragha et bien sûr Divines d’Houda Benyamina pour la catégorie long-métrage ; Mamans de Maïmouna Doucouré, Vers la tendresse d’Alice Diop, F430 de Yassine Qnia, Au bruit des clochettes de Chabname Zariab dans la catégorie court-métrage.

Alors que les cinéphiles attendent impatiemment les sélections du 25e Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) qui se tiendra du 25 février au 4 mars au Burkina Faso, on sait déjà que Le gang des antillais de Jean-Claude Barny sera en compétition officielle au côté de Wulu du franco-malien Daouda Coulibaly, toujours en recherche d’un distributeur.

En préparation

Côté long-métrage, on attend avec impatience La vie de château de Cédric Ido (Hasaki Yasuda, Twaaga) et Modi Barry, Jungle Jihad de Nadir Ioulain et Piste noire de Jalil Naciri. Tout comme l’on surveille de près Le marchand de sable de Steve Achiepo, Vent du Nord de Walid Mattar et Black Snake de Thomas N’Gijol.

Dix ans après la création des Pépites du cinéma, de Génération Court, de l’Urban Film Festival et de Cinébanlieue, trois ans après le lancement de Talents en court au Comedy Club, force est de constater que tous ces auteurs font une belle et constante avancée dans le septième art français. En les encourageant à imposer leur chance, serrer leur bonheur et aller vers leur risque, vous leur montrerez à quel point il est important de les regarder !

Claire DIAO

Articles liés

  • Littérature jeunesse : « Ne pas représenter un enfant, c’est nier son existence » 

    À Clichy, le salon du livre jeunesse afro-caribéen œuvre pour une meilleure représentation des minorités. Du 25 au 27 novembre 2022, une quarantaine d’exposants mettent en avant des oeuvres diversifiées. Organisé par l’association D’un livre à l’autre, ce festival veut faire bouger les lignes d’un secteur encore trop homogène.

    Par Fiona Slous
    Le 25/11/2022
  • Diam’s passe le Salam : votre rappeuse préférée ne veut plus l’être

    Parmi les sorties raps attendues, Diam’s revient avec la bande originale du film Salam. Sorti le 18 novembre sur Prime vidéo, ce documentaire lui est consacré. Une figure tutélaire du rap à laquelle nous devons nous résoudre à dire au revoir. Pour elle et pour la nouvelle génération de rappeuses. Édito.

    Par Anissa Rami
    Le 22/11/2022
  • Le rap en langues des signes au Hip-Hop Symphonique : Une rencontre réussie

    Depuis 2018, le Hip-Hop symphonique est entièrement interprété en langue des signes française. Pour cette septième édition, 14 rappeurs et rappeuses sont accompagnés par les 43 musicien-ne-s de l'Orchestre Philharmonique de Radio France, et le groupe The Ice Kream. Devant un public de 1200 personnes, c'est le collectif de chansigneurs, Integraal, qui signe l'évènement en live. Reportage.

    Par Anissa Rami
    Le 17/11/2022