Il faut se promener au rayon enfant de la bibliothèque Denis-Diderot un mercredi après-midi pour saisir l’enthousiasme suscité. On vient pour être au chaud (il y a moins de monde en été). On vient pour les bandes dessinées. On vient surtout pour se rencontrer.

 

Au sous-sol, la conteuse Florence Desnouveaux, de la Compagnie des Epices (en photo) narre et mime des contes d’animaux à une cinquantaine d’enfants conquis et presque autant d’adultes. Aucun siège vide. Le spectacle est gratuit, mais sur inscription. A tout moment, on doit refuser du monde.

 

Nathalie Jaremenko, agente qualifiée du patrimoine, regrette qu’il n’y ait qu’une seule bibliothèque à Bondy. Ni bâtiments annexes, ni « bibliobus pour les quartiers excentrés, comme à Bobigny. Le projet n’a jamais abouti. « Alors on fait ce que l’on peut avec ce que l’on a: Inscription gratuite au prêt, lectures pour enfants chaque mois, exposition dans le hall. Le résultat est là, puisque 21% de la population de Bondy est inscrite à la Bibliothèque, davantage que la moyenne nationale! »

 

Par Blaise Hofmann

Blaise Hofmann

Articles liés

  • Amandine Gay, ‘une histoire à soi’ pour raconter les non-dits de l’adoption

    Dans son dernier film ‘Une histoire à soi’, la réalisatrice Amandine Gay propose cinq récits intimes de personnes adoptées à l'international. Sur fond d'archives personnelles, les protagonistes livrent leurs questionnements tout au long de leur parcours de vie, au sujet de leur adoption. Des témoignages forts qui ouvrent une discussion plus large sur la famille, la parentalité, l'acculturation ou encore la quête identitaire. Entretien. 

    Par Louise Aurat
    Le 13/07/2021
  • « Gagarine », cité céleste sur grand écran

    Une cité devenue film. Le premier long métrage de Fanny Liatard et Jérémy Trouilh sort ce mercredi 23 juin au cinéma. À quelques jours de sa sortie nationale, le film était projeté en avant-première au cinéma le Luxy, situé à quelques mètres de l'ancienne cité Gagarine (Ivry-sur-Seine), au centre de cette histoire étonnante et poétique. Reportage et témoignages.

    Par Louise Aurat
    Le 23/06/2021
  • Kery James à l’INA pour guider les jeunes vers le « show-business »

    Accéder aux métiers de l’audiovisuel, sans diplôme, ni réseau : c’est la promesse de la classe Alpha, une promotion de 100 jeunes guidés par l’INA (Institut National de l’Audiovisuel). Et pour les aider à garder la motivation, qui de mieux que Kery James pour animer une master class attendue par tous. Le dramaturge, réalisateur et artiste a pu échanger avec ses jeunes sur son expérience et son parcours.

    Par Nolwenn Bihan
    Le 02/06/2021