Il faut se promener au rayon enfant de la bibliothèque Denis-Diderot un mercredi après-midi pour saisir l’enthousiasme suscité. On vient pour être au chaud (il y a moins de monde en été). On vient pour les bandes dessinées. On vient surtout pour se rencontrer.

 

Au sous-sol, la conteuse Florence Desnouveaux, de la Compagnie des Epices (en photo) narre et mime des contes d’animaux à une cinquantaine d’enfants conquis et presque autant d’adultes. Aucun siège vide. Le spectacle est gratuit, mais sur inscription. A tout moment, on doit refuser du monde.

 

Nathalie Jaremenko, agente qualifiée du patrimoine, regrette qu’il n’y ait qu’une seule bibliothèque à Bondy. Ni bâtiments annexes, ni « bibliobus pour les quartiers excentrés, comme à Bobigny. Le projet n’a jamais abouti. « Alors on fait ce que l’on peut avec ce que l’on a: Inscription gratuite au prêt, lectures pour enfants chaque mois, exposition dans le hall. Le résultat est là, puisque 21% de la population de Bondy est inscrite à la Bibliothèque, davantage que la moyenne nationale! »

 

Par Blaise Hofmann

Blaise Hofmann

Articles liés

  • Franck Gastambide face au BB

    Un droit de réponse qui se transforme en débat enrichissant sur la création culturelle des quartiers populaires. C'est le programme proposé par cette rencontre entre Franck Gastambide et la rédaction du BB, après la publication de notre édito acide sur ses films. Rencontre.

    Par Jalal Kahlioui
    Le 30/11/2021
  • Avec ‘Suprêmes’ NTM back dans les bacs

    Félix Mubenga n'a pas pu voir l'explosion du groupe de rap mythique NTM. Il n'était pas né. Mais deux décennies plus tard, il est parti voir le biopic du légendaire duo de Seine-Saint-Denis, 'Suprêmes' réalisé par Audrey Estrougo. Et c'est grand oui, pour notre contributeur qui raconte cette plongée enflammée dans une époque pas si différente de la nôtre. Critique.

    Par Félix Mubenga
    Le 23/11/2021
  • Au nom du rap, une œuvre collective pour réconcilier tous les mondes

    'Au nom du rap' est un livre unique, entre poésie et illustrations. Un recueil de proses qui veut redonner ses lettres de noblesses à un genre musical encore trop souvent dénigré par certaines élites culturelles. Anissa Rami s'est entretenue avec Elena Copsidas à l'origine de l'ouvrage, ainsi qu'avec les artistes qui ont participé à cette oeuvre collective singulière.

    Par Anissa Rami
    Le 11/11/2021