Ce samedi soir-là, avec des copains, je me rends au chapiteau Raj’ganawak. C’est le chapiteau installé au passage Dupont depuis septembre, sur une des parcelles qui accueillent les Roms dans le quartier Cristino Garcia. Nous pressons le pas, sous la pluie, au son des notes de musique qui s’échappe du fond de la ruelle. Alors que nous entrons, un petit bonhomme haut comme trois pommes nous accueille. Le chapiteau est plein et nous nous frayons un chemin avant de trouver enfin un petit mètre carré où poser nos fesses, sur la belle moquette rouge au milieu des enfants. Mais chut ! Le spectacle commence…

Lire la suite sur Terre d’avenir.

Articles liés

  • Sim Marek : Le street art comme échappatoire

    Des murs de Tunis à ceux de Paris, Sim Marek est désormais un street artiste reconnu dans le milieu. Graffeur, plasticien et tatoueur, il est aussi membre de L’atelier des artistes en exil. Entre les pschitts et l’odeur enivrante de la peinture, Sim revient sur son parcours. Portrait.

    Par Vera Fesquet
    Le 24/01/2023
  • Tirailleurs : projection exceptionnelle à Bondy, pour ne pas oublier

    Mercredi soir, le ciné Malraux de Bondy projetait le film Tirailleurs en présence de quatre anciens tirailleurs bondynois. Le réalisateur Mathieu Vadepied, l’acteur Bamar Kane, Aïssata Seck et Christiane Taubira étaient au rendez-vous. Un événement pour ne pas oublier ces soldats morts pour la France.

    Par Névil Gagnepain, Félix Mubenga
    Le 20/01/2023
  • Jok’Air de retour au collège pour offrir sa BD

    Le rappeur parisien était de retour sur les bancs de l’école dans le 13e arrondissement de Paris. Accompagné de l’association « La mélodie des quartiers », il a offert des exemplaires de sa nouvelle BD autobiographique aux élèves du collège Thomas Mann. Reportage.

    Par Félix Mubenga
    Le 20/01/2023