Les supporters ont rendez-vous le 17 juin à Berne, en Suisse, pour un France-Italie qui s’annonce explosif. Materazzi en finale de coupe du monde 2006, face à Zidane, vous vous souvenez… ? Leurs sœurs, oui ! Le couple Nicolas-Carla assistera au match, en compagnie, très certainement, de Silvio et Veronica, l’épouse très jalouse du président du conseil italien. Mais voilà qu’un diablotin fait irruption sur le terrain, vêtu d’un maillot franchouille au possible. Dessus, cette inscription : « Je supporte 2 équipes. La France et n’importe quelle autre qui battra l’Italie » L’auteur de cette pochade : Christophe Bertschy, dessinateur suisse de bandes dessinées. Le t-shirt est disponible sur commande.

Christophe, un chouia plus de 30 ans, signe chaque jour dans le quotidien helvétique Le Matin une petite histoire – un strip – avec son personnage fétiche, Nelson. Christophe aime le foot, mais y joue très mal. Il se venge avec des BD rigolotes. L’une d’elles, « Objectit foot », mise en vente depuis peu, est dédiée aux Bleus de Domenech. Sur la couverture, on voit « Raymond », « Nico », « Franck » et « Thierry » assis sur le dos d’une vache suisse. C’est, en 32 pages, une suite de strips qui « chambrent » avec entrain les joueurs de l’équipe de France. Ribéry n’est pas très finaud et Henry joue les divas. Vieira, Ben Harfa, Benzema, Coupet, Makele, Sagnol et d’autres ont leur bobine dans l’album. On y trouve même une jolie brunette, prénommée Estelle, journaliste. Toute ressemblance avec une consoeur de M6, compagne de coach, serait très déplacée…

Avant de commettre la BD des Bleus, Christophe Bertschy a fait de même avec les Rouges de la Nati (l’équipe de Suisse). « L’entraîneur adjoint m’a appelé pour me dire qu’il avait l’intention de placarder des extraits de la BD dans les vestiaires, histoire de détendre l’atmosphère », raconte le dessinateur.

Côté t-shirt, Christophe n’en est pas à son coup d’essai. Pendant le mondial de 2006, il avait « allumé » les Français avec un maillot qui disait : « Je supporte deux équipes. La Suisse et n’importe quelle autre qui battra la France » Les commandes avaient afflué, certaines émanant de supporters confondant humour et xénophobie. Or Christophe le jure : « Tout ça, c’est pour rire. » Les mots de Materazzi à Zidane, c’était pour rire, aussi. Si, si !

Antoine Menusier

Pour passer commande du t-shirt (18,50 euros) : www.bestofshirt.com

La BD : Bertschy, « Objectif foot », éditions du Caméléon, en vente en France (6,50 euros).

Antoine Menusier

Articles liés

  • « Freda » : Ôde à la résistance haïtienne et féminine

    Présenté dans la catégorie Un Certain Regard et deuxième film haïtien à être présenté au festival de Cannes depuis 1993, Freda est un film important et immersif sur la jeunesse féminine haïtienne telle qu’elle est. Analyse et interview de la réalisatrice Gessica Généus.

    Par Farah El Amraoui
    Le 18/10/2021
  • « Reconnaître le 17 octobre 1961 c’est reconnaître les autres combats contre un système d’impunité »

    Le massacre des Algériens le 17 octobre 1961 n'est toujours pas reconnu comme un crime d'État. Malgré les déclarations d'Emmanuel Macron, la France ne se considère toujours pas responsable d'une des pages les plus sombres de l'histoire coloniale. Fabrice Riceputi, historien, revient sur cette nuit sanglante et rappelle les enjeux d'une reconnaissance encore loin d'être gagnée. Entretien.

    Par Amina Lahmar
    Le 17/10/2021
  • 007 : les femmes ne sont pas qu’un matricule

    Sorti cette semaine, Mourir peut attendre est le 25ème opus de la série James Bond. Le dernier avec Daniel Craig dans le rôle éponyme d'une série qui a alimenté la polémique sur les questions de représentation ethnique et de genre. Félix Mubenga a vu le film, et salue la place des héroïnes jouées par Lashana Lynch et Ana De Armas. Critique.

    Par Félix Mubenga
    Le 07/10/2021