On en apprend tous les jours et à ce qu’il paraît, surtout à mon âge ! Mais il y a des choses qu’on découvre et qui nous surprennent plus que d’autres. Ainsi, le jour où j’ai su que des célébrités du show-biz avaient honoré Bondy de leur présence, ça m’a un peu plus intriguée que les efforts déployés par mon prof de maths pour nous faire comprendre que « X x X = X2 ». Si je vous dis que des artistes comme Johnny Hallyday, Carla Bruni, Mylène Farmer, Charles Aznavour ou encore Prince sont venus à Bondy, vous y croyez ?

Je vous imagine sceptiques, vous pensez là qu’il s’agit de rumeurs… Vous avez tort. Prince et les autres personnes précitées ont bel et bien révisé leur répertoire dans notre humble petite ville. Vous savez où ? Dans la zone industrielle Marcel Dassault de Bondy, au Planet Live. Dominique Harel et Kilong sont deux associés improbables qui depuis six ans gèrent le Planet Live, une entreprise. Ils ont aujourd’hui une quinzaine d’employés qui s’occupent des studios de répétitions.

Il y a même une scène dont la configuration peut évoluer pour mettre les artistes dans les conditions qu’ils rencontreront en live. La scène de 450m2 peut prendre la forme de celle du Zénith de Paris, de Bercy… Incroyable ! Planet Live met également à disposition toute sorte de matériels, appelée Backline dans le métier.

Aux dernières nouvelles, les patrons ont acheté un nouveau local à proximité, de 300m2, un endroit où des artistes pourront se produire sur scène. Ce nouvel endroit branché va s’appeler le « Guest live ». Ces concerts se dérouleront tous les jeudis soir, gratuitement et si ce concept marche bien, le Guest live pourrait également ouvrir le mardi soir. Et tout ça à Bondy.

J’ai rencontré Farid, gérant de l’entreprise Les Nouveaux traiteurs, qui de temps à autre assure la restauration – le « catering », on dit – des personnes fréquentant le Planet Live. « Les artistes viennent en général une semaine ou deux avant une grande scène ou avant d’entamer une tournée pour répéter et se mettre en condition », explique-t-il.

Les vedettes qui ont défilé au Planet live ? La liste est longue, citons : Charlie Winston, Florent Pagny, Mc Solaar, Julie Zenatti, Jacques Dutronc, Iron Maïden, Lara Fabian, Christophe Willem, Francis Cabrel, Hélène Ségara, Alain Bashung, Benjamin Biolay, Idir, Jane Birkin, Zazie, Christophe Mae, Grand Corps Malade, Leslie, Yannick Noah… Et j’en passe.

Naturellement, un énorme service de sécurité pare à tous risques et dangers. Si ces artistes répètent à Bondy, c’est pour être un peu à l’écart, donc ne tentez même pas de taper l’incruste au studio pour assister à une répétition de Madonna ou de Mickael Jackson (ah non, il est mort). Barack Obama un jour au Planet Live ? Pourquoi pas, s’il décide, à la suite des vedettes de l’UMP, de se lancer dans la chansonnette.

Sarah Ichou

Sarah Ichou

Articles liés

  • À Sevran, la voix des Chibanias à l’honneur

    Les témoignages de femmes maghrébines arrivées en France pendant les Trente Glorieuses résonnent. Un documentaire « Chibanias 2022 : histoires et mémoires de femmes » leur a été dédié à la Micro-Folie des Beaudottes. La productrice le présente comme « un cadeau » pour sa mère et les femmes qui lui ressemblent. Reportage.

    Par Samira Goual
    Le 28/11/2022
  • Littérature jeunesse : « Ne pas représenter un enfant, c’est nier son existence » 

    À Clichy, le salon du livre jeunesse afro-caribéen œuvre pour une meilleure représentation des minorités. Du 25 au 27 novembre 2022, une quarantaine d’exposants mettent en avant des oeuvres diversifiées. Organisé par l’association D’un livre à l’autre, ce festival veut faire bouger les lignes d’un secteur encore trop homogène.

    Par Fiona Slous
    Le 25/11/2022
  • Diam’s passe le Salam : votre rappeuse préférée ne veut plus l’être

    Parmi les sorties raps attendues, Diam’s revient avec la bande originale du film Salam. Sorti le 18 novembre sur Prime vidéo, ce documentaire lui est consacré. Une figure tutélaire du rap à laquelle nous devons nous résoudre à dire au revoir. Pour elle et pour la nouvelle génération de rappeuses. Édito.

    Par Anissa Rami
    Le 22/11/2022