Latifi Younes, ça ne vous dit peut-être rien, mais ce rappeur bellevillois, Mister You à la scène, crée un véritable buzz sur le net depuis un peu plus d’un an. Ce jeune homme de 26 ans, d’origine marocaine, était recherché par la justice depuis 2007 pour une affaire de stupéfiants. Or c’est seulement le 3 décembre 2009 qu’il sera arrêté dans les alentours du quartier de Barbès, à Paris.

Entre-temps, il a eu l’occasion de multiplier les apparitions sur des sites comme Youtube, Dailymotion ou Rap1pulsif dans lesquels il se moque puis provoque ouvertement les forces de l’ordre. En deux ans seulement, Mister You est devenu la coqueluche de nombreux internautes et sa détention n’est pas pour rien dans son succès. Son charisme de rappeur lui a permis de se hisser vers les sommets du rap français, il s’est allié à des poids lourds du hip-hop comme Nessbeal, Seth Gueko ou la Sexion d’Assaut.

« Yougataga », voici son ustensile, un mot sans réelle définition qu’il cite à chaque morceau et qu’il modifie à sa guise selon le contexte. « Yougatamouah » par exemple est un signe affectif adressé à ses fans. Latifi Younes a stratégiquement sorti son album un jour après son incarcération qui était aussi, ironie du sort, le jour de son anniversaire. Résultat : 2000 exemplaires de l’album vendus en un rien de temps, 50e place au classement du top album.

Sa cavale a donc été un mal pour un bien, elle lui servi de tremplin dans le milieu du rap, qui accorde beaucoup de crédit au « vécu », alors que deux ans plus tôt il vendait des stupéfiants. Les 38 000 fans que compte le rappeur sur le réseau social Facebook n’ont pas impressionné le juge, qui a décidé qu’il devrait purger une peine de trois ans de prison dont un avec une sursis. Les fans auront-ils la patience d’attendre aussi longtemps leur « yougatastar » ?

Thomas Chekal

Thomas Chekal

Articles liés

  • Amandine Gay, ‘une histoire à soi’ pour raconter les non-dits de l’adoption

    Dans son dernier film ‘Une histoire à soi’, la réalisatrice Amandine Gay propose cinq récits intimes de personnes adoptées à l'international. Sur fond d'archives personnelles, les protagonistes livrent leurs questionnements tout au long de leur parcours de vie, au sujet de leur adoption. Des témoignages forts qui ouvrent une discussion plus large sur la famille, la parentalité, l'acculturation ou encore la quête identitaire. Entretien. 

    Par Louise Aurat
    Le 13/07/2021
  • « Gagarine », cité céleste sur grand écran

    Une cité devenue film. Le premier long métrage de Fanny Liatard et Jérémy Trouilh sort ce mercredi 23 juin au cinéma. À quelques jours de sa sortie nationale, le film était projeté en avant-première au cinéma le Luxy, situé à quelques mètres de l'ancienne cité Gagarine (Ivry-sur-Seine), au centre de cette histoire étonnante et poétique. Reportage et témoignages.

    Par Louise Aurat
    Le 23/06/2021
  • Kery James à l’INA pour guider les jeunes vers le « show-business »

    Accéder aux métiers de l’audiovisuel, sans diplôme, ni réseau : c’est la promesse de la classe Alpha, une promotion de 100 jeunes guidés par l’INA (Institut National de l’Audiovisuel). Et pour les aider à garder la motivation, qui de mieux que Kery James pour animer une master class attendue par tous. Le dramaturge, réalisateur et artiste a pu échanger avec ses jeunes sur son expérience et son parcours.

    Par Nolwenn Bihan
    Le 02/06/2021