#OccupyPompidou. C’est Mehdi et Badrou qui inaugurent ce tremplin des talents spécial Bondy Blog avec un premier atelier écriture en deux temps.
C’est autour du tandem qu’une dizaine de personne de 13 à 41 ans se prêtent au jeu. Dans un premier temps, il s’agit de reprendre la célèbre formule de François Hollande « Moi président .. » sur le modèle de ce qui a été fait par de jeunes américains. Dans un second temps, tous passeront au studio radio comme pour convaincre leur électorat.  A l’annonce du thème, les réactions tombent. Certains demandent des conseils sur la façon d’écrire. Le mot d’ordre est alors donné, il n’y a pas de règles ! Mehdi en profite pour rappeler « on est pas obligés d’écrire bien, mais écrire avec son cœur ». Certains sont plus réticents sur l’emploi de cette formule très politisée. Au contraire, d’autres pensent qu’ils faut se l’approprier car nous sommes les premiers concernés. Au bout d’une heure d’échanges, chacun se met au travail studieusement. Au cours de l’exercice, les visiteurs discutent de leurs idées avec Mehdi et Badrou mais également entre eux. Petit à petit, chacun prend ses marques et une ambiance de plus en plus conviviale se créé.
Par la suite, ils s’installent tous au studio radio afin de livrer le fruit de leur travail. Constance, jeune collégienne choisi comme Slogan « Voter pour moi, pour plus de sécurité ». Elle en profite pour changer la célèbre formule en « moi dictateur ». C’est des thèmes comme l’immigration et l’éducation dont il est question. Alice, déplore le manque de choix de langues au Lycée. Démétrius propose plus d’emplois pour une meilleure intégration. C’est autour de toutes ces propositions qu’on dialogue. L’atelier touche alors à sa fin pour laisser place à la masterclass de Mouloud Achour.
Fatma Torkhani

Articles liés

  • « Freda » : Ôde à la résistance haïtienne et féminine

    Présenté dans la catégorie Un Certain Regard et deuxième film haïtien à être présenté au festival de Cannes depuis 1993, Freda est un film important et immersif sur la jeunesse féminine haïtienne telle qu’elle est. Analyse et interview de la réalisatrice Gessica Généus.

    Par Farah El Amraoui
    Le 18/10/2021
  • « Reconnaître le 17 octobre 1961 c’est reconnaître les autres combats contre un système d’impunité »

    Le massacre des Algériens le 17 octobre 1961 n'est toujours pas reconnu comme un crime d'État. Malgré les déclarations d'Emmanuel Macron, la France ne se considère toujours pas responsable d'une des pages les plus sombres de l'histoire coloniale. Fabrice Riceputi, historien, revient sur cette nuit sanglante et rappelle les enjeux d'une reconnaissance encore loin d'être gagnée. Entretien.

    Par Amina Lahmar
    Le 17/10/2021
  • 007 : les femmes ne sont pas qu’un matricule

    Sorti cette semaine, Mourir peut attendre est le 25ème opus de la série James Bond. Le dernier avec Daniel Craig dans le rôle éponyme d'une série qui a alimenté la polémique sur les questions de représentation ethnique et de genre. Félix Mubenga a vu le film, et salue la place des héroïnes jouées par Lashana Lynch et Ana De Armas. Critique.

    Par Félix Mubenga
    Le 07/10/2021