Tournage du dernier clip de Vicelow, « Lieutenant ». C’est Glaz’Art, une boîte dans le 19e à Paris, que ça se passe. J’y vais pour filer un coup de main et puis pour prendre quelques images. Journée longue et chargée en perspective. Comme à chaque fois avec le tournage d’un clip. On est certain d’être sur les rotules à la fin de la journée.

Quand j’arrive en fin de matinée, l’équipe technique est toujours en pleins préparatifs de la première séquence, qui bien évidemment n’a pas encore été tournée. L’artiste est là, fin prêt avec son équipe de danseurs, le RAF Crew, à en découdre avec les objectifs. Mais il faudra qu’il attende encore un peu : il reste à installer les décors et les lumières, mettre au point la caméra et ses objectifs…

Pendant ce temps, le fameux « Noir à lunettes » est en train de se faire beau grâce aux soins de la maquilleuse. Certains auraient-ils oublié ce pseudo qui lui colle à la peau ? Il lui vient d’une chanson qui a fait les heures de gloire du Saîan Supa Crew. Nous sommes en 2000, « Angela, Mwen ké fend’tchou aw, pendan papaw pa la, Angela… Trop chichi, trop hein hein, Angela me tchip, a peur du hin hin contraint, je suis une contrainte, c’est par contrat moral qu’elle se retrouve contre un Noir à lunettes Vicelow, homme de zouk… » La suite vous la connaissez – ou pas. Je vous entends déjà fredonnez chez vous « Angela… ».

Après quelques moments d’impatience, j’entends enfin le premier : « Moteur, ça tourne ! » La journée est lancée sous les couleurs du hip-hop. La chanson « Lieutenant » passera en boucle et restera gravée dans l’esprit de tous ceux présents ce jour là. Il y a un homme politique caché dans le deuxième refrain. Eh oui, le rap, c’est politique Mesdames, Messieurs !

Pendant que les premières séquences sont tournées avec Vicelow, les bataillons de danseurs commencent à arriver. Le clip est placé sous le signe du hip-hop pour rendre hommage à une des disciplines phare du mouvement.

Thomas Romain

Le making-off


Vicelow Lieutenant Making-Off
 

envoyé par Tosma-prod

Le clip


Vicelow Clip Lieutenant
envoyé par Vicelowssc

Thomas Romain

Articles liés

  • Sim Marek : Le street art comme échappatoire

    Des murs de Tunis à ceux de Paris, Sim Marek est désormais un street artiste reconnu dans le milieu. Graffeur, plasticien et tatoueur, il est aussi membre de L’atelier des artistes en exil. Entre les pschitts et l’odeur enivrante de la peinture, Sim revient sur son parcours. Portrait.

    Par Vera Fesquet
    Le 24/01/2023
  • Tirailleurs : projection exceptionnelle à Bondy, pour ne pas oublier

    Mercredi soir, le ciné Malraux de Bondy projetait le film Tirailleurs en présence de quatre anciens tirailleurs bondynois. Le réalisateur Mathieu Vadepied, l’acteur Bamar Kane, Aïssata Seck et Christiane Taubira étaient au rendez-vous. Un événement pour ne pas oublier ces soldats morts pour la France.

    Par Névil Gagnepain, Félix Mubenga
    Le 20/01/2023
  • Jok’Air de retour au collège pour offrir sa BD

    Le rappeur parisien était de retour sur les bancs de l’école dans le 13e arrondissement de Paris. Accompagné de l’association « La mélodie des quartiers », il a offert des exemplaires de sa nouvelle BD autobiographique aux élèves du collège Thomas Mann. Reportage.

    Par Félix Mubenga
    Le 20/01/2023