Plus jeune, lorsque je n’avais pas un rond, le festival « y’a d’la banlieue dans l’air » était un peu l’événement de l’année. Des artistes qui viennent chez nous et des concerts gratuits, que demander de plus. De tête, les artistes connus du grand public qui sont passés ces dernières années, il y a eu Youssou N’Dour, Magic system, Alabina, Kery James, Zebda, IAM, Mano Négra et  des dizaines d’autres. Je profite donc du BondyBlog pour rendre hommage à tous  ceux qui depuis des années mettent en place ce festival. C’est la dix neuvième édition, alors espérons que pour la 20ème, le festival se déroulera sur plusieurs jours.  Il fut une époque où il durait près d’un mois et s’étendait sur toute la ville.

Micro trottoir : yadelabanlieue.mp3
 

programme du samedi 23 juin, stade Léo Lagrange, à partir de 16h, entrée libre.

16h00 : Toma Sidibé (world music)
17h05 : l’Artiste (rap)
17h45 : Raul Paz (rumba)
19h05 : Magyd Cherfi ( Chanson Française)
20h25 : Fally Ipupa (n’dombolo)
21h45 : Zahouania (rai)

Chou Sin

Chou Sin

Articles liés

  • « Freda » : Ôde à la résistance haïtienne et féminine

    Présenté dans la catégorie Un Certain Regard et deuxième film haïtien à être présenté au festival de Cannes depuis 1993, Freda est un film important et immersif sur la jeunesse féminine haïtienne telle qu’elle est. Analyse et interview de la réalisatrice Gessica Généus.

    Par Farah El Amraoui
    Le 18/10/2021
  • « Reconnaître le 17 octobre 1961 c’est reconnaître les autres combats contre un système d’impunité »

    Le massacre des Algériens le 17 octobre 1961 n'est toujours pas reconnu comme un crime d'État. Malgré les déclarations d'Emmanuel Macron, la France ne se considère toujours pas responsable d'une des pages les plus sombres de l'histoire coloniale. Fabrice Riceputi, historien, revient sur cette nuit sanglante et rappelle les enjeux d'une reconnaissance encore loin d'être gagnée. Entretien.

    Par Amina Lahmar
    Le 17/10/2021
  • 007 : les femmes ne sont pas qu’un matricule

    Sorti cette semaine, Mourir peut attendre est le 25ème opus de la série James Bond. Le dernier avec Daniel Craig dans le rôle éponyme d'une série qui a alimenté la polémique sur les questions de représentation ethnique et de genre. Félix Mubenga a vu le film, et salue la place des héroïnes jouées par Lashana Lynch et Ana De Armas. Critique.

    Par Félix Mubenga
    Le 07/10/2021