Le Bondy Blog a entamé son « Tour de France des banlieues » pour rencontrer des lycées de ZEP. Lorsque j’ai appris que le journaliste Suisse de l’Hebdo Alain Rebetez serait chargé d’intervenir dans tous les établissements, je me suis tout de suite dit : « Quelle chance il a ! » C’est vraiment une aventure formidable qui va lui arriver, de débarquer ainsi un peu partout en France pour rencontrer des jeunes et leur proposer de participer à cette grande aventure. 

Après la tentative d’accompagner Alain à Corbeilles, qui n’a pas abouti, c’est donc tout joyeux que je le retrouve jeudi matin à la gare du Nord, destination : Lens ! C’est peut être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup, ça veut dire que je vais le suivre, heureux d’être là, comme un fou ! Je suis impatient de voir comment va procéder Alain face aux élèves, tout ce qu’il va me raconter dans le train, et aussi de voir un peu comment ça se passe à Lens. 

Le voyage se passe très bien. Alain, comme à son habitude, a toujours des anecdotes extraordinaires, et nous arrivons sans encombres (ou presque, on a pas vu un truc par terre, moi j’ai trébuché, mais le Suisse, lui, s’est ramassé !). La première chose qui m’interpelle en arrivant au lycée, c’est le parking. Un immense parking juste devant l’entrée style centre commercial, où l’on doit slalomer devant les voitures pour accéder au lycée. Je me dis alors que ça ne doit pas être très gai pour un prof de retrouver sa voiture rayée.

La séance commence, il y a juste une quinzaine d’élèves. Moi je suis plutôt là en tant qu’observateur et j’admire, avec les élèves, Alain Rebetez. C’est avec un professionnalisme remarquable qu’il s’adresse à la classe, on voit que le bonhomme a du métier et qu’il sait parler à un public. Il raconte entre autres comment est né le Bondy Blog, les raisons pour lesquelles nous nous retrouvons aujourd’hui face à eux, ce qu’on attend des motivés, et Alain leurs donne des conseils pour l’écriture. 

Pour une fois, on leur demande un travail pas trop scolaire, je ne sais pas s’ils ont bien saisi le truc alors je leur annonce mes notes épouvantables en Français et en philo au bac, pour leur donner une vision moins studieuse de la chose, et pour encourager ceux qui se disent qui n’y arriveront pas parce qu’ils ont de mauvaises notes en lettres. Viennent ensuite les idées d’articles, les lycéens sont apparemment très inspirés, de l’élève bénévole au Secours Catholique à la rebeu athée. Ce sont des sujets passionnants proposés par les élèves, mais je ne vous en dirai pas plus…

La séance se termine, les élèves ont l’air enthousiastes en sortant, on reste papoter un peu avec les professeurs sur l’ambiance à Lens : « C’est calme ici, l’année dernière il y a juste une porte d’une église qui a brûlé pendant les émeutes ». Pendant la séance, des jeunes ont parlé de l’image renvoyée par leur lycée, il serait de très mauvaise réputation dans la région. « On appréhende beaucoup avant de venir dans ce lycée d’après ce qui se dit, mais après quelque temps, on se rend compte que c’est tout calme ici ! » . Je leur ai même dit qu’on se croirait à la campagne pour les charrier. 

Une prof venant de Livry-Gargan, une commune proche de Bondy me dit avoir été surprise de voir des élèves aussi tranquilles et également surprise que les voitures des profs étaient garés en plein milieu de la cour ! Je n’avais pas fait attention, mais effectivement, les voitures des profs sont garés en pleins milieu et les élèves passent entre les voitures, pour changer de salle de classe. Et le parking à l’entrée est juste destiné aux élèves. 

Ce fameux lycée classé ZEP n’est en fait qu’un lycée avec des élèves tous mignons. D’après Le Point magazine, ce lycée ferait partie du top 100 des lycées les plus violents ! Mais tout ceci à cause de statistiques faussées, d’après un prof. Les enquêteurs du magazine ont dû avoir peur de se rendre dans ce lycée…

Du point de vue des idées d’articles, si tous les élèves des autres lycées qu’Alain va rencontrer sont aussi enthousiastes que l’impression donnée par ces jeunes Lensois, préparez-vous prochainement à des sujets d’anthologie !

Chou Sin

Chou sin

Articles liés

  • “Madame, on va pas se mentir, c’est mieux d’être un garçon !”

    Harcèlement de rue, mixité, sexisme... Depuis le mois de janvier 2018, notre journaliste et rédactrice en chef adjointe Leïla Khouiel est en résidence au lycée Robert-Schuman de Metz pour enquêter avec des élèves de Première STMG sur un sujet brûlant d’actualité : la place de la femme dans la société. Une expérience marquante et forte en émotions.

    Par Leïla Khouiel
    Le 13/04/2018
  • « Des collégiens, Snapchat et moi » : récit saisissant d’une intervention dans une classe de 6ème

    La semaine de la presse et des médias à l'école a débuté lundi 19 mars. Pour l’occasion, Sarah Ichou, notre reporter spécialisée dans l'éducation, a rencontré des élèves de 6ème, âgés entre 11 et 12 ans et qui bien que très jeunes, utilisent déjà le réseau social Snapchat ! Récit saisissant de leurs échanges.  

    Par Sarah Ichou
    Le 20/03/2018
  • Tour de France des banlieues

    J’ai l’impression d’être un paresseux. Pourtant je me lève à des heures avouables (8h, pas plus tard, promis-juré) et je me couche rarement avant deux ou trois heures le matin suivant. Mais j’ai pris du retard dans le récit de ma tournée des lycées sur le blog, alors je culpabilise. Entre les prises de rendez-vous, les déplacements, les rencontres avec les classes, la chasse au wifi pour essayer de relever les mails, la délicate question de savoir si, venant de Forbach, on peut passer à Corbeil puis à Poitiers puis à Lille en trois jours (je vous passe le détail des heures de rendez-vous), une petite interview à un journaliste et un saut à Bondy pour faire le point avec l’équipe du blog… euh… je m’y perds un peu.

    Par Bondy Blog
    Le 17/11/2006