5 mai 2012, veille de scrutin au Bondy Blog et session de l’école du blog sur la vidéo. L’élection du 6 mai est dans tous les esprits, sur toutes les lèvres… L’exercice pratique sera donc naturellement en rapport avec cette campagne qui passionne les Français quoi qu’on en dise. Les participants, eux, sont invités à écrire, interpréter et réaliser un appel au vote citoyen sous le haut patronage de Djamel Hamidi, Efthymios Pavlidis, et Fethi Ichou, les membres de Jam’ art . Leur association, basée à Bondy, produit du contenu multimédia et a aussi pour objectif d’accompagner et de former du public à la conception de projets audiovisuels ou de communication. Et ce samedi matin, ils ont tout prévu ! Déroulé de la masterclass très précis, interventions imprimées, ils ont hâte de commencer. Car le temps presse sachant le défi à relever : réaliser et monter un clip en quelques heures seulement.

« Pas besoin d’être un grand technicien pour faire un film ! Même avec un appareil photo, on peut tourner des images » démarre Djamel qui, lui, avant de se lancer dans l’audiovisuel « faisait du commerce » se souvient-il quand il résume son parcours. Aujourd’hui, en plus de ses activités pour Jam’ art, il est responsable d’enquête pour l’émission Action discrète diffusée sur Canal+. « Mon rôle est de leur préparer le terrain, de téléphoner partout pour leur permettre d’avoir des rendez-vous ou une porte de sortie car on part souvent en courant… » s’amuse-t-il. « D’ailleurs ce dimanche, on sera à la Mutualité…» Ce quarantenaire explique aussi comment ses premiers pas dans l’audiovisuel, il les a fait comme régisseur.

Puis, c’est au tour d’Efthymios, la quarantaine aussi, de reprendre le flambeau des présentations. « Je suis grec, informaticien d’origine. Pendant 12 ans, j’ai développé un logiciel de e.learning. » raconte-t-il avec sa pointe d’accent hellénique, avant de narrer son rôle au sein de Jam’Art. Discret, Efthymios, comme Fethi, le plus jeune de la bande, avec sa vingtaine de petites années, qui explique que « L’image, ça l‘a toujours intéressé » ne s’attardent pas sur leur CV préférant entrer dans le vif du sujet en prodiguant conseils pratiques et recommandations aux jeunes pousses qui les écoutent avec attention.

Selon Djamel, le plus important à retenir, «le secret d’un bon film, c’est la préparation » pour être opérationnel le jour J. Pour Fethi, il essentiel pour être efficace « d’avoir son film construit dans sa tête avant de commencer de tourner et ne pas filmer pendant des heures avant d’avoir déterminé le sujet ». Efthymios, lui, recommande de toujours vérifier son matériel avant de partir, de « checker » qu’il soit bien chargé. Conseil d’apparence banale mais au combien crucial pour éviter les déconvenues. Djamel explique aussi que « le plus dur en vidéo, c’est faire court, concis et bref» . Le dialogue s’installe avec les Bondy blogueurs notamment sur la bonne façon de mener une interview. « Là aussi, soyez précis, bref et efficace. Et si vous n’êtes pas satisfait de la réponse, reposez la question…».

Djamel regarde sa montre. Le timing semble obséder ces trois pros de la vidéo soucieux de tenir les délais. Très vite, ils répartissent les tâches : « Qui veut être dans le groupe écriture ? ». Des mains se lèvent. D’autres se dressent pour les postes techniques. Entre concentration et bonne humeur, tous auront à cœur de faire au mieux « leur job » pour participer à la création de cet appel au vote, pour allier l’utile à l’agréable. Bref. Pour apprendre tout en s’amusant et réaliser un clip dont les secrets de fabrication ne pourront échapper à l’œil indiscret du making of. Ses images ont été tournées avec un appareil photo bridge. « Pas besoin d’être un grand technicien pour faire un film ! Même avec un appareil photo, on peut tourner des images » Et ce postulat Jam’Artien prononcé quelques heures auparavant de résonner comme un écho et de prendre forme…

Sandrine Dionys.

https://www.dailymotion.com/video/xqorfh

Articles liés

  • Anne-Laure Bonnet, la voix « on » du foot et de la F1

    BestofBB La journaliste sportive et polyglotte était l’invitée samedi 24 avril 2021 du MasterClass du BB. Face aux internautes connectés, Covid oblige, elle est revenue sans langue de bois sur sa carrière journalistique, de ses débuts de pigiste à l’Equipe jusqu’au plateau télé du Vrai Mag. Mais aussi sur son amour pour le Brésil, son deuxième pays de cœur.

    Par Fleury Vuadiambo
    Le 23/07/2021
  • Franck Annese, patron solide pour une presse sociétale

    #BestOfBB On a reçu Franck Annese en décembre, à l’époque où l’on ne se voyait que par écrans interposés et après un été où Society a pété les scores avec ses deux numéros autour de l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès. Pendant deux heures, le boss de SoPress a déroulé et ne s’est caché derrière rien pour évoquer les succès comme les ratés d’un groupe de presse dont il est fier. Il ne l’a pas dit mais c’est un des nombreux sentiments qui a traversé l’écran ce samedi-là.

    Par Jalal Kahlioui, Latifa Oulkhouir
    Le 22/07/2021
  • Elisabeth Quin, R-Arté de journaliste

    BestOfBB En avril dernier, la présentatrice de 28 minutes sur Arte, Elisabeth Quin passait une après-midi avec le BB pour raconter son parcours fait de hasard, de journalisme et de culture. Un moment d'échange ou elle s'est confiée sur ses débuts à la radio, sa passion de la littérature et le syndrôme de l'imposteur qu'elle combat.

    Par Eugénie Costa
    Le 20/07/2021