Partir ? offre à voir une tranche de vie, des tranches de vie plus précisément. Ce documentaire de Mary-Noël Niba met en lumière Stéphane, Léo,  Cheikh et Boye Gaye. Après plusieurs années d’exil en Europe, ils ont choisi de rentrer au pays. Guy Roméo, un Camerounais arrivé en France en 2007, choisit quant à lui de rester. Son rêve ? Devenir un artiste célèbre comme son idole, Mac Tyer.

C’est dans la ville de ce dernier, à Aubervilliers, que le BB organise cette projection et cette rencontre autour du film, en présence de Laurence Lascary, productrice du film, et du rappeur d’Aubervilliers.

Le tarif n’a pas changé (3€) et les modalités non plus : il faut s’inscrire à lestudio.billetterie@gmail.com.

Articles liés

  • Restituer le patrimoine africain, un enjeu d’hier et de demain

    Fin 2017, Emmanuel Macron a promis de restituer dans les cinq ans le patrimoine africain spolié avant, pendant ou après la colonisation. Un an plus tard, Felwine Sarr et Bénédice Savoy ont remis au président de la République un rapport censé préciser les modalités de cette promesse forte. Ce rapport est devenu un livre que Kab a lu avec enthousiasme. Critique.

    Par Kab Niang
    Le 17/01/2020
  • Mohamed Boudia, l’Algérie combative

    Parfois appelé « l’homme aux cent visages », Mohamed Boudia a eu probablement autant de vies. Enfant d’Alger, homme de théâtre, journaliste, prisonnier, militant pour l’indépendance, militant de la cause palestinienne… Une vie passionnante célébrée le 20 novembre dernier au centre culturel algérien de Paris. Retour sur une soirée riche de sens et d’émotion.

    Par Floriane Padoan
    Le 15/01/2020
  • Abdel Raouf Dafri : « La guerre d’Algérie cristallise un mode de pensée binaire »

    Son premier film en tant que réalisateur sort le 22 janvier prochain. « Qu'un sang impur » d'Abdel Raouf Dafri filme la guerre d'Algérie avec une caméra à travers laquelle personne ne gagne. L'occasion de discuter longuement avec lui sur sa vision de cette histoire, de son parcours et de son cinéma.

    Par Latifa Oulkhouir, Audrey Pronesti
    Le 08/01/2020