Rue de l’Inde dans le quartier Lafayette, celui des vieilles familles tunisoises. La file d’attente est si longue qu’elle continue à l’angle de la rue. Des klaxons rythment cette journée historique, les Tunisois ne cachent pas leur joie : « Vive la Tunisie !» lance un homme dans ma direction. Beaucoup d’autres disent : « Aujourd’hui, c’est comme si on célébrait un mariage ! »

Une jeune tunisienne confie penser «  à (son) grand-père. S’il était encore là, il serait venu voter en pensant : Ben Ali kalb ! » Je me rends dans un second bureau de vote situé dans un quartier populaire, Bab Souika, à deux pas de la Kasbah. A l’intérieur, les files d’attente se multiplient. Néanmoins je remarque que les gens patientent calmement, malgré la chaleur et l’absence d’ombre.  Il y a des personnes de tout âge. Certains attendent même depuis 6 heures du matin sur le trottoir.

Une dame très âgée assise dans la cour semble un peu perdue.  Elle est en train de parler à une journaliste et lui dit : « Je ne sais pas pour qui voter. Pouvez-vous m’aider ?» Un peu plus loin, un groupe de jeunes a fait son choix d’après le logo inscrit sur un tract. D’autres personnes, indécises jusqu’au dernier moment, sont abordées par des militants de partis politiques qui les incitent à voter pour eux.

Je demande à deux enfants qui jouent près de moi, « savez-vous ce qu’il se passe aujourd’hui ? – Les élections », répond le plus âgé. Il ajoute machinalement : « Ennahdha » puis retourne près de ses parents sans que je n’aie le temps de lui demander ce qu’il voulait dire.

Certains sont venus seuls et d’autres en famille : « Chacun de nous va voter comme il le souhaite. C’est déjà la démocratie chez nous ! Moi je vote pour Takkatoul. Et même si Ennhadha l’emporte, je l’accepterais. Parce qu’on est en démocratie. »

Nombreux sont les Tunisois qui ont fait le déplacement pour aller voter. Et bien que l’indécision persiste jusque dans l’isoloir, il y a une certitude dans les esprits, le sentiment commun de vivre un jour historique.

Rafika Benmerdel

Voir tous nos articles sur les élections en Tunisie :

http://yahoo.bondyblog.fr/201110222026/%c2%ab-je-vais-voter-ennahda-le-pays-a-besoin-de-retrouver-des-valeurs-%c2%bb/

http://yahoo.bondyblog.fr/201110230213/elections-tunisiennes-jai-vote/

http://yahoo.bondyblog.fr/201110231227/%c2%abcette-election-c%e2%80%99est-une-simple-histoire-de-bouffe-%c2%bb/

http://yahoo.bondyblog.fr/201110231649/%c2%ables-partis-religieux-devraient-etre-interdits-%c2%bb/

http://yahoo.bondyblog.fr/201110231900/il-etait-une-fois-la-revolution/

Articles liés

  • Le « dégoutage » : bien plus qu’un spleen à l’algérienne

    En Algérie, le phénomène du “dégoutage” persiste depuis des décennies. Le terme existait bien avant le hirak, (révolution pacifique citoyenne algérienne). Parmi la population, les jeunes, mais aussi les personnes âgées vivent ce sentiment qui n’a pas de définition dans le dictionnaire français.

    Par Amina Lahmar
    Le 14/09/2022
  • « Au Canada, deux mondes se croisent et doivent cohabiter » : réflexions sur la Justice restaurative

    Au Canada, les porte-paroles des premières nations se battent contre la surreprésentation des populations autochtones dans les prisons. Face à un système juridique, parfois opposé aux valeurs de ces peuples, les militants se battent pour tenter d'endiguer le phénomène. Adéline Basile, étudiante en droit à l’université d’Ottawa et vice-cheffe de la Première nation Ekuanitshit en fait partie. Interview.

    Par Meline Escrihuela
    Le 20/07/2022
  • A Montréal, errance et identité autochtones

    A Montréal, il n’y a pas de quartier autochtone comme on aurait un Little Italy ou un Chinatown. Mais ceux que l’on appelle « les itinérants » c’est-à-dire les sans-abris dont bon nombre sont autochtones ont un parc où ils se retrouvent : le square Cabot. C'est dans ce lieu emblématique que différentes institutions tentent de répondre à leurs besoins en multipliant les initiatives culturelles et solidaires tout en faisant vivre l’identité autochtone.

    Par Meline Escrihuela
    Le 23/06/2022