Rue de l’Inde dans le quartier Lafayette, celui des vieilles familles tunisoises. La file d’attente est si longue qu’elle continue à l’angle de la rue. Des klaxons rythment cette journée historique, les Tunisois ne cachent pas leur joie : « Vive la Tunisie !» lance un homme dans ma direction. Beaucoup d’autres disent : « Aujourd’hui, c’est comme si on célébrait un mariage ! »

Une jeune tunisienne confie penser «  à (son) grand-père. S’il était encore là, il serait venu voter en pensant : Ben Ali kalb ! » Je me rends dans un second bureau de vote situé dans un quartier populaire, Bab Souika, à deux pas de la Kasbah. A l’intérieur, les files d’attente se multiplient. Néanmoins je remarque que les gens patientent calmement, malgré la chaleur et l’absence d’ombre.  Il y a des personnes de tout âge. Certains attendent même depuis 6 heures du matin sur le trottoir.

Une dame très âgée assise dans la cour semble un peu perdue.  Elle est en train de parler à une journaliste et lui dit : « Je ne sais pas pour qui voter. Pouvez-vous m’aider ?» Un peu plus loin, un groupe de jeunes a fait son choix d’après le logo inscrit sur un tract. D’autres personnes, indécises jusqu’au dernier moment, sont abordées par des militants de partis politiques qui les incitent à voter pour eux.

Je demande à deux enfants qui jouent près de moi, « savez-vous ce qu’il se passe aujourd’hui ? – Les élections », répond le plus âgé. Il ajoute machinalement : « Ennahdha » puis retourne près de ses parents sans que je n’aie le temps de lui demander ce qu’il voulait dire.

Certains sont venus seuls et d’autres en famille : « Chacun de nous va voter comme il le souhaite. C’est déjà la démocratie chez nous ! Moi je vote pour Takkatoul. Et même si Ennhadha l’emporte, je l’accepterais. Parce qu’on est en démocratie. »

Nombreux sont les Tunisois qui ont fait le déplacement pour aller voter. Et bien que l’indécision persiste jusque dans l’isoloir, il y a une certitude dans les esprits, le sentiment commun de vivre un jour historique.

Rafika Benmerdel

Voir tous nos articles sur les élections en Tunisie :

http://yahoo.bondyblog.fr/201110222026/%c2%ab-je-vais-voter-ennahda-le-pays-a-besoin-de-retrouver-des-valeurs-%c2%bb/

http://yahoo.bondyblog.fr/201110230213/elections-tunisiennes-jai-vote/

http://yahoo.bondyblog.fr/201110231227/%c2%abcette-election-c%e2%80%99est-une-simple-histoire-de-bouffe-%c2%bb/

http://yahoo.bondyblog.fr/201110231649/%c2%ables-partis-religieux-devraient-etre-interdits-%c2%bb/

http://yahoo.bondyblog.fr/201110231900/il-etait-une-fois-la-revolution/

Articles liés

  • GameStop : révolution des traders amateurs ou victoire illusoire ?

    C’est un vent de panique qui a soufflé sur Wall Street en ce début d’année lorsque des traders en herbe, inscrits sur un forum Reddit de conseils boursiers, se sont coordonnés pour faire échouer les plans de puissants fonds d’investissements concernant une franchise de vente de jeux-vidéos. Retour sur cette folle saga qui n’a pas fini de faire parler d’elle.

    Par Yunnes Abzouz
    Le 04/03/2021
  • Une école francophone à Gaza pour l’avenir des Palestiniens

    À Rafah, au sud de Gaza, l’association Tabassam Gaza entreprend d’ouvrir une école francophone. Son président Waleed Aboudipaa, enseignant de français et humanitaire gazaoui tente de proposer une offre éducative aux écoliers de la ville dont la scolarité est menacée par la guerre avec Israël et la pauvreté qui en découle.

    Par Amina Lahmar
    Le 15/02/2021
  • « Sans le vouloir on contribue au génocide des Ouïghours »

    Les États-Unis, par le biais du secrétaire d'État sortant Mike Pompeo, ont accusé la Chine de "génocide" et de "crime contre l'humanité", à propos du traitement réservé à la minorité musulmane des Ouïghours, réduite en esclavage dans des camps et acculturée par le régime. Une accusation historique, dans une période où la cause de cette minorité a été plus que jamais médiatisée. Mais où en est-on dans la lutte pour la libération d'au moins un million de personnes ? Entretien avec Dilnur Reyhan, présidente de l'institut ouïghour d'Europe.

    Par Lila Abdelkader
    Le 22/01/2021