Briques, street art et eau. À Hambourg, en Allemagne, les murs rouges luisants démarquent la ville. Les street artistes et les graffeurs dévorent la créativité à pleines dents. Yousra nous y invite aujourd’hui…

L’eau a la tête à l’envers. Entre la nuit et le jour, ces trois éléments définissent un atout en plein essor entre Lübeck et Hambourg.

13313534_10207859240110361_1985812418_o (1)

« Vif ». La brique crée un fil rouge au cours de son histoire, notamment à Lübeck.


13324141_10207859236030259_816922905_o

« Perspectivement autre ». À Speicherstadt, le cacao, le thé et les épices étaient entreposés au XIX ème siècle. Zone franche, la richesse de Hambourg était protégée. Ce quartier est aujourd’hui classé au patrimoine de l’Unesco.


13275537_10207859240150362_1141444732_o

« Briques pétrolifiées ». À Lübeck, l’ hôtel de ville se dresse face à nous sur la place du marché. Construit à la fin du XIIIè siècle, il est formé de deux bâtiments : l’un gothique en briques, à pignon et clochers pointus, et l’autre ajouté en 1570, de style Renaissance.


13275497_10207859239790353_1410095550_o

« Grues en délire sur le port industriel ». À bord d’un bateau mouche, le touriste peut accéder à une zone interdite du port industriel. Pluie battante et flots agités, les grues rejoignent le mouvement.


13334538_10207903887946529_9931875_o (1)

« Figure imposante ». Le port d’Hambourg est le troisième plus grand d’Europe. Il est spécialisé dans le trafic de conteneurs. Le regard du petit bonhomme est fasciné par ces derniers.


13282743_10207859236470270_885477064_o

« Attente ». Dans le quartier de Speichenstadt, les petites embarcations attendent leur propriétaire.


13313363_10207859236430269_926799323_o

« Choc de besoins ». Les bâtiments multicolores à gauche représentent les habitations des riches commerçants de Speichenstadt. Ils se situent juste en face des entrepôts.


 
 
13340522_10207903887986530_53715438_o

« Cohabitation ». À Hambourg, les graffitis cohabitent avec les bâtiments historiques. La cohérence se lit dans l’alignement triangulaire.

Articles liés

  • A Montréal, errance et identité autochtones

    A Montréal, il n’y a pas de quartier autochtone comme on aurait un Little Italy ou un Chinatown. Mais ceux que l’on appelle « les itinérants » c’est-à-dire les sans-abris dont bon nombre sont autochtones ont un parc où ils se retrouvent : le square Cabot. C'est dans ce lieu emblématique que différentes institutions tentent de répondre à leurs besoins en multipliant les initiatives culturelles et solidaires tout en faisant vivre l’identité autochtone.

    Par Meline Escrihuela
    Le 23/06/2022
  • Lisa Koperqualuk, figure du militantisme inuit au Canada

    Essayiste, militante pour les droits des Inuits, anthropologue, conservatrice dans un musée… Il serait difficile de décrire en quelques mots Lisa Koperqualuk. Cette femme inuite originaire du Nunavik (Nord du Québec) semble avoir déjà vécu mille vies et mené mille combats et représente un modèle de réussite pour sa communauté. Rencontre.

    Par Emeline Odi
    Le 21/06/2022
  • Bamako vu de Paris : le regard de la diaspora sur la junte au pouvoir

    Le Mali est au centre de l’actualité internationale. Accusations de crimes de guerre en lien avec les milices Wagner ; restrictions de la liberté de la presse ; fin de l’opération Barkhane, la junte militaire au pouvoir est largement décriée. Les injonctions de la communauté internationale afin que le pays organise des élections démocratiques se multiplient. Mais quel regard les Maliens de la diaspora, très présents en France, portent-ils sur les mutations politiques de leur pays ?

    Par Rémi Barbet
    Le 09/05/2022