SEMAINE SPÉCIALE BRUXELLES. À Molenbeek les mitraillettes se vendent bien. Une surprise pour Samir, qui a sursauté en voyant certains panneaux dans les rues du quartier…

À tous les coins de rue de Molenbeek on peut trouver une mitraillette. Ici, elles se vendent comme des petits pains. On en vend même aux mineurs. Il s’éclate avec, à en avoir mal au ventre. C’est carrément une tuerie, pour avoir vu ça de près aujourd’hui, c’est bon j’en peux plus.

Vendues partout, par des barbus à visage découvert, les mains gantées, on vous sert. J’en vois qui en ont dans la rue, ils la tiennent à deux mains tout en marchant tranquillement. Aux yeux de tous, ce produit est en vente dans tous les recoins de la ville. Achetées par tous, elles sont produites en masse pour satisfaire la demande. La demande qui elle s’accroît – ce business ne connaissant pas la crise. Hormis celle de foie, du fait qu’elles sont un peu trop chargées parfois. Explosion de saveurs, à toutes les sauces, elles se dégustent et laissent de marbre les palais rêveurs.

Spécialité du coin, elles rassasient les panses des quartiers à repenser. Ce sont les seules mitraillettes que j’ai pu voir à Molenbeek et j’en suis satisfait. Cela m’a paru étrange, car lorsque je suis arrivé dans ce secteur, il était écrit « mitraillette à vendre » devant des magasins. J’ai failli donner raison aux clichés servis dans les médias ces derniers mois. Cela m’a pris deux secondes, le temps d’un haut le cœur, et tout s’est remis dans l’ordre lorsque j’ai compris qu’il s’agissait d’un sandwich. Car ici, la mitraillette est une spécialité locale…

Samir Benguennouna

Articles liés

  • GameStop : révolution des traders amateurs ou victoire illusoire ?

    C’est un vent de panique qui a soufflé sur Wall Street en ce début d’année lorsque des traders en herbe, inscrits sur un forum Reddit de conseils boursiers, se sont coordonnés pour faire échouer les plans de puissants fonds d’investissements concernant une franchise de vente de jeux-vidéos. Retour sur cette folle saga qui n’a pas fini de faire parler d’elle.

    Par Yunnes Abzouz
    Le 04/03/2021
  • Une école francophone à Gaza pour l’avenir des Palestiniens

    À Rafah, au sud de Gaza, l’association Tabassam Gaza entreprend d’ouvrir une école francophone. Son président Waleed Aboudipaa, enseignant de français et humanitaire gazaoui tente de proposer une offre éducative aux écoliers de la ville dont la scolarité est menacée par la guerre avec Israël et la pauvreté qui en découle.

    Par Amina Lahmar
    Le 15/02/2021
  • « Sans le vouloir on contribue au génocide des Ouïghours »

    Les États-Unis, par le biais du secrétaire d'État sortant Mike Pompeo, ont accusé la Chine de "génocide" et de "crime contre l'humanité", à propos du traitement réservé à la minorité musulmane des Ouïghours, réduite en esclavage dans des camps et acculturée par le régime. Une accusation historique, dans une période où la cause de cette minorité a été plus que jamais médiatisée. Mais où en est-on dans la lutte pour la libération d'au moins un million de personnes ? Entretien avec Dilnur Reyhan, présidente de l'institut ouïghour d'Europe.

    Par Lila Abdelkader
    Le 22/01/2021