Si les Algériens habitent un peu partout dans l’île, les échoppes maghrébines sont concentrées dans la rue Jean Talon, entre le marché et la station Saint-Michel. Leur nombre a progressivement augmenté durant les années 1990, les années noires du terrorisme algérien. Ils parlent français et la plupart sont diplômés, ce qui en fait des candidats jugés valables à l’immigration au Québec, beaucoup plus permissif dans le domaine que la France, pays historique de l’émigration algérienne.

Immigrer dans la Belle Province est jugé un poil plus avantageux que le transfuge en région parisienne. D’après les témoignages recueillis, il y a moins de racisme au Nouveau Monde. Certains se sont sentis en effet un brin indésirables durant leur séjour en France « mais du racisme il y en a partout, même en Algérie », tempère un de mes interlocuteurs. Malgré leurs diplômes, beaucoup d’Algériens doivent recommencer à zéro, en occupant des emplois à mille lieux de leurs compétences, comme celui de boulanger. Alors que les boulangeries sont rares dans le reste de Montréal, le quartier algérien en possède un bon nombre où on vend du pain fait selon la tradition française, signe que malgré un petit reproche fait à la France pour ses visas donnés au compte-goutte, on ne rechigne pas à rappeler « qu’on partage cette grande sagesse avec les Français: notre amour pour le pain qu’on fait découvrir aux Québécois », dixit Omar le boulanger.

Les Algériens de Montréal subissent-ils des discriminations ? Vivent-ils bien leur religion ? Comment sont-ils perçus du reste de la population ? En gros, « ça va ». À peine reconnaît-on que les attentats du 11 septembre ont provoqué un grave amalgame dans des pans entiers de l’opinion publique. Mais même cela, ce serait « la faute des médias ».

Idir Hocini (Québec)

Articles liés

  • GameStop : révolution des traders amateurs ou victoire illusoire ?

    C’est un vent de panique qui a soufflé sur Wall Street en ce début d’année lorsque des traders en herbe, inscrits sur un forum Reddit de conseils boursiers, se sont coordonnés pour faire échouer les plans de puissants fonds d’investissements concernant une franchise de vente de jeux-vidéos. Retour sur cette folle saga qui n’a pas fini de faire parler d’elle.

    Par Yunnes Abzouz
    Le 04/03/2021
  • Une école francophone à Gaza pour l’avenir des Palestiniens

    À Rafah, au sud de Gaza, l’association Tabassam Gaza entreprend d’ouvrir une école francophone. Son président Waleed Aboudipaa, enseignant de français et humanitaire gazaoui tente de proposer une offre éducative aux écoliers de la ville dont la scolarité est menacée par la guerre avec Israël et la pauvreté qui en découle.

    Par Amina Lahmar
    Le 15/02/2021
  • « Sans le vouloir on contribue au génocide des Ouïghours »

    Les États-Unis, par le biais du secrétaire d'État sortant Mike Pompeo, ont accusé la Chine de "génocide" et de "crime contre l'humanité", à propos du traitement réservé à la minorité musulmane des Ouïghours, réduite en esclavage dans des camps et acculturée par le régime. Une accusation historique, dans une période où la cause de cette minorité a été plus que jamais médiatisée. Mais où en est-on dans la lutte pour la libération d'au moins un million de personnes ? Entretien avec Dilnur Reyhan, présidente de l'institut ouïghour d'Europe.

    Par Lila Abdelkader
    Le 22/01/2021