Aujourd’hui (samedi), j’avais un brin d’espoir. Bon, c’est vrai, il était mince. Je savais que les modifications ne seraient pas grandes. Mais de l’espoir, j’en avais assez pour me jeter sur le nouvel horaire des CFF à la façon de la fashionista qui découvre les collections printemps-été. Oui, sauf que moi, j’ai vite compris que je n’aurais rien à me mettre sous la dent. Pas une once de poil de changement. L’espoir ? Aux oubliettes. Car j’ai beau pointer mon doigt, je ne le vois pas. Quoi ? Eh bien, ce dernier train. Celui qui me permettrait de rentrer un peu plus tard que Cendrillon, de finir mes verres et mes conversations, de ne pas avoir à partir avant le début de la soirée, de ne pas avoir à payer vingt balles (13 euros) de parking et refuser toute boisson alcoolisée.

Encore une fois, ce train de nuit, il me passe sous le nez et stoppe toujours net à Cossonay (commune du canton de Vaud dans la banlieue de Lausanne, ndlr). D’accord, je l’admets, Chavornay, c’est un peu paumé et Andreas Meyer, le patron des CFF, ne va sûrement pas y passer ses vacances d’été. Pourtant, au bout de la ligne, il y a Yverdon et c’est tout de même la deuxième ville du canton. Et là-bas, en plus, je suis sûre qu’il y est déjà passé, le grand patron. Alors, tout en croquant rageusement dans mon Ragusa, il me vient une pensée pour toutes ces localités oubliées, tous ces voyageurs brimés et j’ai tout à coup un goût amer dans la bouche.

C’est que j’avale de travers en pensant à Andreas Meyer. Sûr, lui, qu’avec sa paie annuelle de 700 000 francs (445 000 euros), il utilise plus le TGV que les régios (TER) débraillés et s’il veut rentrer après minuit, eh bien, Andy, il prend un taxi. Faudrait qu’il m’accompagne lors ma prochaine soirée. Histoire qu’il prenne conscience qu’il est nécessaire d’avoir plus de trains de nuit… Car on n’a pas tous le même train de vie.

Laureline Duvillard (Lausanne Bondy Blog)

Laureline Duvillard

Articles liés

  • Malgré le mépris européen, la CAN a bien lieu

    La 33ème édition de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2022 a débuté au Cameroun le 9 janvier dernier. Pendant des semaines, la CAN a été sujette à des rumeurs de report ou d’annulation. La FIFA et certains clubs européens ont souhaité jusqu’au bout gâcher la fête du football africain, en invoquant des arguments jugés méprisants voire racistes à l’encontre de l’Afrique. Décryptage.

    Par Mokrane Smaili
    Le 10/01/2022
  • Covax : « la crise rappelle à quel point l’Afrique est dépendante de l’Occident »

    Alors que l'épidémie de Covid-19 se stabilise en France grâce notamment au vaccin, le reste des pays du Sud font face à une pénurie d'approvisionnement. Le mécanisme Covax de l'OMS destiné à mettre en place un accès équitable des doses de vaccin a des difficultés à remplir ses objectifs, principalement en raison de l’accaparement des doses vaccin par les États les plus riches. Analyse.

    Par Olorin Maquindus
    Le 11/10/2021
  • Au Sénégal, on célèbre le grand Magal à Touba

    Ce dimanche 26 septembre, la ville sainte de Touba au Sénégal accueille des centaines de milliers de pèlerins musulmans venus de tout le pays, mais aussi d’Afrique, d’Europe, et des États Unis pour le grand Magal. Un pèlerinage, fait d'histoire coloniale, de résistance et de foi, centré autour de la figure de Cheikh Ahmadou Bamba. Récit.

    Par Kab Niang
    Le 26/09/2021