Aujourd’hui (samedi), j’avais un brin d’espoir. Bon, c’est vrai, il était mince. Je savais que les modifications ne seraient pas grandes. Mais de l’espoir, j’en avais assez pour me jeter sur le nouvel horaire des CFF à la façon de la fashionista qui découvre les collections printemps-été. Oui, sauf que moi, j’ai vite compris que je n’aurais rien à me mettre sous la dent. Pas une once de poil de changement. L’espoir ? Aux oubliettes. Car j’ai beau pointer mon doigt, je ne le vois pas. Quoi ? Eh bien, ce dernier train. Celui qui me permettrait de rentrer un peu plus tard que Cendrillon, de finir mes verres et mes conversations, de ne pas avoir à partir avant le début de la soirée, de ne pas avoir à payer vingt balles (13 euros) de parking et refuser toute boisson alcoolisée.

Encore une fois, ce train de nuit, il me passe sous le nez et stoppe toujours net à Cossonay (commune du canton de Vaud dans la banlieue de Lausanne, ndlr). D’accord, je l’admets, Chavornay, c’est un peu paumé et Andreas Meyer, le patron des CFF, ne va sûrement pas y passer ses vacances d’été. Pourtant, au bout de la ligne, il y a Yverdon et c’est tout de même la deuxième ville du canton. Et là-bas, en plus, je suis sûre qu’il y est déjà passé, le grand patron. Alors, tout en croquant rageusement dans mon Ragusa, il me vient une pensée pour toutes ces localités oubliées, tous ces voyageurs brimés et j’ai tout à coup un goût amer dans la bouche.

C’est que j’avale de travers en pensant à Andreas Meyer. Sûr, lui, qu’avec sa paie annuelle de 700 000 francs (445 000 euros), il utilise plus le TGV que les régios (TER) débraillés et s’il veut rentrer après minuit, eh bien, Andy, il prend un taxi. Faudrait qu’il m’accompagne lors ma prochaine soirée. Histoire qu’il prenne conscience qu’il est nécessaire d’avoir plus de trains de nuit… Car on n’a pas tous le même train de vie.

Laureline Duvillard (Lausanne Bondy Blog)

Laureline Duvillard

Articles liés

  • GameStop : révolution des traders amateurs ou victoire illusoire ?

    C’est un vent de panique qui a soufflé sur Wall Street en ce début d’année lorsque des traders en herbe, inscrits sur un forum Reddit de conseils boursiers, se sont coordonnés pour faire échouer les plans de puissants fonds d’investissements concernant une franchise de vente de jeux-vidéos. Retour sur cette folle saga qui n’a pas fini de faire parler d’elle.

    Par Yunnes Abzouz
    Le 04/03/2021
  • Une école francophone à Gaza pour l’avenir des Palestiniens

    À Rafah, au sud de Gaza, l’association Tabassam Gaza entreprend d’ouvrir une école francophone. Son président Waleed Aboudipaa, enseignant de français et humanitaire gazaoui tente de proposer une offre éducative aux écoliers de la ville dont la scolarité est menacée par la guerre avec Israël et la pauvreté qui en découle.

    Par Amina Lahmar
    Le 15/02/2021
  • « Sans le vouloir on contribue au génocide des Ouïghours »

    Les États-Unis, par le biais du secrétaire d'État sortant Mike Pompeo, ont accusé la Chine de "génocide" et de "crime contre l'humanité", à propos du traitement réservé à la minorité musulmane des Ouïghours, réduite en esclavage dans des camps et acculturée par le régime. Une accusation historique, dans une période où la cause de cette minorité a été plus que jamais médiatisée. Mais où en est-on dans la lutte pour la libération d'au moins un million de personnes ? Entretien avec Dilnur Reyhan, présidente de l'institut ouïghour d'Europe.

    Par Lila Abdelkader
    Le 22/01/2021