Vendredi 15 décembre, les écoles Paul Lafargue de Montreuil, situées en zone d’éducation prioritaire, ont été fermées par décision de la mairie suite à une panne de chauffage qui durait depuis le début de la semaine. Mécontents, des parents d’élèves ont lancé une pétition en ligne, adressée au Maire de Montreuil, qui a recueilli à ce jour 106 signatures. Les deux écoles doivent rouvrir ce lundi. 

 « Nous ne comprenons pas qu’en une semaine, le problème n’ait pas été réglé et que nos enfants aient été privés d’aller à l’école normalement. Alors, nous sommes montés en pression, comme la chaudière ! » En colère, cette maman d’élève a signé comme 105 autres personnes une pétition, adressée au maire de Montreuil, le communiste Patrice Bessac, pour s’indigner de la situation. Vendredi 15 décembre, les deux écoles maternelle et élémentaire ont dû fermer faute de chauffage.

« L’école n’est-elle pas un droit pour les enfants de France ? »

« Ce n’est pas le manque de personnel d’éducation dans notre quartier classé REP ni les nombreux problèmes de vétusté (fenêtres qui n’ouvrent plus, manque de sécurité, manque de matériel…), problèmes que nous subissons de jour en jour, dont nous vous parlons aujourd’hui », écrit l’auteure de la pétition, Jennifer Lavallé, une mère d’élève.

Et de préciser : « La raison de notre colère est que la question du mal fonctionnement de la chaudière de notre groupe scolaire est soulevée depuis de nombreuses années lors des conseils d’école, ainsi que l’attestent les comptes-rendus. Malgré cela, les réponses de la précédente mandature et de l’actuelle restent à minima. Depuis plusieurs années, la chaudière tombe en panne en début d’hiver (…) Depuis déjà une semaine que dure cette situation et alors que nous ne sommes qu’au début de l’hiver ? L’école n’est-elle pas un droit pour les enfants de France ? Une chaudière, est-ce à ce point de la haute technologie qu’on ne puisse trouver de solution efficace ? Nous vous demandons instamment de prendre ce problème à sa juste mesure et de trouver très rapidement une solution ».

« Ce problème de chauffage est récurrent et le matériel est vétuste », assure Laure Arto, vice-présidence de la FCPE UCL de Montreuil.

Après plusieurs pannes, décision a été prise de fermer les écoles Lafargue jeudi soir

La panne de chaudière avait été détectée il y a une semaine, indique la ville de Montreuil. Une première réparation réussie de la chaudière secondaire en début de semaine était censée compenser la panne de la chaudière principale. Mais dès jeudi, celle-ci a de nouveau lâché et la chaudière de secours n’a pas non plus fonctionné. La ville a alors installé, dès lundi, des convecteurs électriques. Problème : ils faisaient sauter les plombs de l’établissement. En conséquence, la décision a été prise jeudi soir de fermer les écoles le vendredi, en attendant une réparation pendant le week-end.

Prévenue par e-mail jeudi soir, la maman d’élève rapporte que certains parents n’ont été informés que vendredi matin en arrivant devant les portes de l’école. Du côté de la ville de Montreuil, on indique que des élèves de maternelle que leurs parents ne pouvaient garder ont été amenés, sur les finances locales, au cinéma Le Méliès, tandis que certains élèves de l’école élémentaire ont été envoyés à l’école Daniel Renoult, à quelques minutes à pied de leur établissement. « Cela n’a pas été facile à gérer, en particulier lorsque les enfants avaient été amenés par leurs frères et sœurs », explique la mère d’élève.

La mairie de Montreuil assure que les écoles Lafargue rouvriront lundi 18 décembre

« On nous a annoncé que des réparations seraient faites ce week-end, on espère donc que l’école sera bien rouverte ce lundi« , poursuit la maman d’élève. Ce qu’il faut, ce sont de vrais travaux de réparation pour que le problème ne survienne pas cet hiver », insiste-t-elle. « Habitant le quartier depuis dix ans, j’ai le sentiment que beaucoup de problèmes se posent et que rien ne se passe« .

La ville de Montreuil assure toutefois avoir pris la mesure de la situation et annonce que la chaudière a bien été réparée ce week-end, une réparation espérée durable. « La chaudière date de 2013, c’est un équipement quasiment neuf, explique l’attaché de presse de la Ville de Montreuil. Nous effectuons un diagnostic pour savoir d’où venait la panne. Lundi matin, des techniciens seront présent à l’école dès 7h30 pour s’assurer du bon fonctionnement des chaudières. Cette réparation est une priorité. Si elle a pris du temps, c’est surtout dû à la disponibilité réduite des prestataires en cette période de froid. L’éducation reste toutefois au cœur des préoccupations de la ville, » assure-t-il. Fini donc le froid à l’intérieur des établissements Paul Lafargue ? Réponse ce lundi matin.

Sarah SMAÏL

Crédit photos : lafargue.ecole93.fr/

EDIT : Ce lundi 18 décembre à 8h40, le service de presse de la mairie de Montreuil nous a envoyé le SMS suivant : « Les deux chaudières ont été réparées et le chauffage fonctionne dans la maternelle et le primaire. Les températures sont normales.« 

Articles liés

  • Étudiants sans master : des refus sans fin d’études

    L’année universitaire touche à sa fin et pourtant la détresse estudiantine persiste en raison cette fois-ci des refus en master pour les étudiant.e.s fraichement diplômé.e.s d’une licence. Le hashtag #EtudiantsSansMaster est devenu viral sur Twitter, certain·e·s y racontent leurs déboires, d’autres y dénoncent l’injustice qu’ils estiment subir en raison de la qualité de leur dossier. Témoignages.

    Par Félix Mubenga
    Le 28/06/2021
  • Profs et parents unis pour 100% de réussite au bac au lycée Delacroix à Drancy

    Au lycée Eugène Delacroix à Drancy, Jérémie Fontanieu a déclaré la guerre à l'échec scolaire. Le professeur de science économique et sociale a décidé d'appliquer une méthode qui implique professeurs, parents et élèves pour un résultat net : 100% de réussite au bac. Rémy Barbet l'a rencontré pour en savoir plus.

    Par Rémi Barbet
    Le 24/06/2021
  • Entre frustration et découragement, à Créteil les étudiants présents pour les examens

    Tandis que de les lycéens et élèves en BTS font entendre leur colère depuis des semaines concernant le maintien des épreuves finales en présentiel, les étudiants de plusieurs campus militent pour passer leur partiel en distanciel. Alors même que plusieurs universités entrent dans leur période d’examen, certaines facs ont vu des blocus et manifestations étudiantes se produire au sein de leur établissement. Rappel des faits à Créteil.

    Par Félix Mubenga
    Le 11/05/2021