Peu de temps avant les vacances de Noël, alors que nous étions en cours d’anglais, les surveillants ont débarqué pour nous distribuer une feuille à transmettre à nos parents – comme dans mon collège la photocopieuse n’est pas là pour la déco : le nombre d’infos distribué par papier est énorme ! Cette petite feuille de papier nous indique que désormais, les absences et les retards seront directement envoyés par SMS sur le portable de nos parents.

Ça se modernise ! Il n’y a pas si longtemps, des courriers étaient envoyés, mais ils restaient parfois sans suite. Alors la CPE (conseillère principale d’éducation) fut chargée de téléphoner au domicile des parents. Et aujourd’hui – on n’arrête pas le progrès –, les SMS ! J’ai une pensée particulière pour ceux qui préféraient se lever à 7h25 plutôt qu’à 7 heures parce que le lit est bien plus chaud, ou encore pour ceux qui rêveraient de quitter à 15h30 plutôt qu’à 16h30 parce que faire les boutiques c’est bien plus cool que d’être en cours ! Tous ces élèves devront vite déchanter. Bien sûr, il en restera toujours quelques-uns pour faire les rebelles mais pour la majorité, le changement s’annonce radical.

Le courrier nous précise que si les SMS informant « en direct » les parents de l’absence ou du retard de leurs enfants ne suffisent pas, les CPE ne se gêneront pas pour revenir à la charge avec l’ancienne méthode qu’est l’appel vocal par téléphone, car d’après eux, « rien ne vaut l’échange et le dialogue entre le collège et les parents ».

Quelques secondes après que les élèves de la classe ont lu le mot, la majorité d’entre eux est secouée, les bavardages et l’agitation s’arrêtent brusquement. C’est la douche froide. Eh oui, le collège y est allé fort cette fois ci parce que le téléphone portable est pour beaucoup un des outils les plus utilisés, et ça en effraye plus d’un.

J’en parle avec une surveillante qui m’informe que c’est un ordinateur qui enverra les SMS : surveillants ou CPE rentreront dans l’ordi l’absence et/ou le retard avec le nom de l’élève ainsi que tout ce qui va avec, et l’ordi transmettra automatiquement le SMS au numéro donné, qui est censé être celui d’un parent…

Cette nouvelle technologie au collège peut surprendre, mais avec un peu de recul, le système n’est pas si ingénieux ni infaillible que ça. Dans ce courrier, on demande en effet aux parents de mettre à jour leurs coordonnées téléphoniques, si nécessaire. Je parie que plus d’un élève indiquera au collège son numéro personnel ou celui d’un copain.

Mais même si les textos sont envoyés, les parents qui les réceptionneront ne savent pas tous lire ou n’ont pas trop la maîtrise de leur téléphone portable. Constatant que tous les collégiens pianotent sur leurs portables, le collège a voulu se mettre à la page. Qui sera le plus malin ?

Sarah Ichou

Articles liés

  • Étudiants sans master : des refus sans fin d’études

    L’année universitaire touche à sa fin et pourtant la détresse estudiantine persiste en raison cette fois-ci des refus en master pour les étudiant.e.s fraichement diplômé.e.s d’une licence. Le hashtag #EtudiantsSansMaster est devenu viral sur Twitter, certain·e·s y racontent leurs déboires, d’autres y dénoncent l’injustice qu’ils estiment subir en raison de la qualité de leur dossier. Témoignages.

    Par Félix Mubenga
    Le 28/06/2021
  • Profs et parents unis pour 100% de réussite au bac au lycée Delacroix à Drancy

    Au lycée Eugène Delacroix à Drancy, Jérémie Fontanieu a déclaré la guerre à l'échec scolaire. Le professeur de science économique et sociale a décidé d'appliquer une méthode qui implique professeurs, parents et élèves pour un résultat net : 100% de réussite au bac. Rémy Barbet l'a rencontré pour en savoir plus.

    Par Rémi Barbet
    Le 24/06/2021
  • Entre frustration et découragement, à Créteil les étudiants présents pour les examens

    Tandis que de les lycéens et élèves en BTS font entendre leur colère depuis des semaines concernant le maintien des épreuves finales en présentiel, les étudiants de plusieurs campus militent pour passer leur partiel en distanciel. Alors même que plusieurs universités entrent dans leur période d’examen, certaines facs ont vu des blocus et manifestations étudiantes se produire au sein de leur établissement. Rappel des faits à Créteil.

    Par Félix Mubenga
    Le 11/05/2021