Eh oui, savez-vous de quoi on parle dans toutes les cours de récréation ? Ce n’est plus de foot, ni de rugby et encore moins d’athlétisme. On ne parle plus que de catch. En effet, la tendance aujourd’hui, c’est le catch et toujours le catch. Tous les passionnés ont des jeux de ce sport sur leur PSP ou leur Play 3. Pourquoi ce phénomène a-t-il pris de l’ampleur ? Tout simplement parce que depuis quelques mois, les combats de catch sont diffusés à la télévision le mercredi, le vendredi et le samedi sur les chaînes de la TNT (NT1) et sur RTL 9.

Les catcheurs font leur show à renfort de costumes, de maquillages et chorégraphie. Il y a plusieurs catégories. Pour n’en citer que quelques-unes, raw, smack down et ecw. Toutes ces superstars et divas qui sont en tête d’affiche font partie de la ligue WWE, c’est-à-dire Word Westring Entertainment. Le champion actuel de la WWE est « THE GAME », surnommé aussi TRIPLE H ou encore HHH.

Actuellement des jeunes catcheurs ont pris la relève et les écoliers ne parlent plus que de Rey Misterio, Kofi Kingston, CM Punk et John Cena. Tous les enfants de ma classe sont accros à ce sport, qui est pourtant très ancien, et savent que ce n’est que du spectacle. Mais plus personne ne rate la diffusion de ces combats, car c’est devenu dans les cours de récré le sujet de discussion préféré.

Si ce phénomène s’amplifie, il faudra bientôt ouvrir des salles pour les jeunes, il existe aujourd’hui une école du nom de Catch Academy, à Chennevières-sur-Marne, dans le Val-de-Marne.

Mehdi Ichou (9 ans, élève de CM1)

Mehdi Ichou

Articles liés

  • A Saint-Ouen (comme ailleurs) le collège Michelet compte le personnel absent

    Un mois après la rentrée des classes, le collège Michelet à Saint-Ouen compte les absents : un·e professeur·e d’Allemand, un·e assistant·e social·e et un·e infirmier·e scolaire. Parents d’élèves et enseignants se sont rassemblés ce jeudi devant le collège pour exiger des moyens. Reportage.

    Par Héléna Berkaoui
    Le 30/09/2021
  • Le désarroi des étudiants sans master

    Alors que des milliers d’étudiants retrouvent petit à petit les chemins de l’université, nombreux sont ceux qui restent encore à ce jour sans master, après une licence douloureusement obtenue pendant la pandémie. Deux jeunes femmes racontent leur parcours du combattant pour obtenir le droit de poursuivre leurs études. Témoignages.

    Par Félix Mubenga
    Le 28/09/2021
  • Pas de rentrée scolaire pour les enfants des gens du voyage ?

    Alors que 12 millions d'enfants et ados on retrouvé leurs classes, les enfants des gens du voyage, connaissent de nombreuses difficultés dans l’accès à l'école. Un phénomène qui dure depuis des années, et accentué par la crise du Covid-19. Reportage. 

    Par Amina Lahmar
    Le 08/09/2021