-- Cliquez pour voir l'image en entier

Mais qu’est-ce qui peut réunir trois ministres (Bachelot, Laporte, Amara), un certain Guillaume Sarkozy, délégué général du groupe de protection social Malakoff Médéric, la nouvelle Miss France, des pipoles de la télé, des champions du monde de foot 98 et des médaillés des Jeux handisport de Pékin ? Tout ce beau monde était réunion hier soir à Reuilly sous le chapiteau du cirque Pinder, à l’occasion de la signature d’une convention entre la Fédération française handisport, représentée par son président Gérard Masson, et le groupe Malakoff Médéric, en vue, notamment, des Jeux de Londres en 2012. Les sportifs ont mouillé le maillot : Djamel Mastouri, médaille de bronze sur 800 mètres à Pékin, a dompté les lions ; Assia El Hannouni, quadruple médaillée, a dressé les éléphants ; Xavier Le Draoulec, entre autres athlètes handisport, médaillé d’argent sur 4x100m et de bronze sur 4x400m, a fait du trapèze volant. A voir ici.

Chou Sin


Gala Handicirque 2009
envoyé par Bondy_Blog

Chou Sin

Articles liés

  • J.O de Tokyo : comment ces athlètes préparent la flamme

    Ils s'entraînent d’arrache-pied depuis des semaines pour la compétition de leur vie, Marie, Samuel et Steven s’apprêtent à porter les couleurs de la France aux prochains jeux olympiques de Tokyo. Pour leur première fois, ces trois jeunes athlètes se sont confiés sur leur parcours, leurs ambitions et une préparation tronquée par la pandémie. Portraits.

    Par Félix Mubenga
    Le 07/04/2021
  • Aux Mureaux, le défi numérique face au décrochage au collège Paul Verlaine

    Un an après le premier confinement, les établissements scolaires doivent faire face au retour de l’école à la maison suite aux dernières mesures gouvernementales. Alors que le retour en classe des collèges et lycées ne se fera que le 3 mai, au Collège Paul Verlaine aux Mureaux l’équipe éducative s’active pour maintenir une continuité pédagogique malgré la fracture numérique. Reportage.

    Par Florian Dacheux
    Le 06/04/2021
  • Azzedine Taïbi : « Il y a urgence de trouver des solutions pour la vaccination »

    La ville de Stains fait partie des villes de Seine-Saint-Denis dépourvues de centre de vaccination, alors que le département est le deuxième plus touché par le virus, et le moins vacciné du territoire. L’édile de Stains, Azzedine Taïbi (PCF), réclame depuis le 1er février l’ouverture d’un centre de vaccination de proximité au sein de la collectivité. Interview.

    Par Emeline Odi
    Le 02/04/2021