Cet Aulnaysien de 37 ans a dû batailler pour réaliser son rêve : vivre de l’apiculture ! « Venant d’un quartier populaire, je n’aurais jamais imaginé faire ce métier. J’ai fait des études techniques, un bac STT , des études d’informatique et de bâtiment. À un moment, j’avais envie de me rapprocher de la nature. C’est en faisant un stage que j’ai aimé l’apiculture. (…) Ma passion pour les abeilles est née de plusieurs lectures sur la menace sur la disparition de ces insectes. On tombe amoureux parce que c’est du vivant ».

Un entretien mené par Fatma Torkhani, reporter au Bondy Blog et Laurent Petitguillaume, journaliste à France Bleu Paris. Bonne écoute !

Articles liés

  • Qui sont les femmes derrière les “salons de beauté indiens” ?

    Les salons de "beauté indiens" fleurissent dans les quartiers depuis de nombreuses années. Mais derrière les portes de ces instituts, se cachent des modèles de féminisme et d'entrepreneuriat issu de la diaspora pakistanaise, indienne ou népalaise. Amina Lahmar a franchi le pas de plusieurs établissements pour écouter une autre histoire de l'immigration en France. Reportage.

    Par Amina Lahmar
    Le 26/01/2022
  • Précarité menstruelle : à Grigny, on veut « changer les règles »

    Au cours de l’année 2021, la ville de Grigny, dans l’Essonne, a mis en place des dispositifs de distribution gratuite de protections périodiques. Cette initiative s’accompagne d’une politique teintée d’actions de sensibilisation pour lutter contre le tabou des règles. Cécile Raoul a rencontré les concernées de la précarité menstruelle. Reportage.

    Par Cécile Raoul
    Le 18/01/2022
  • Père Jean-Luc Ferstler : « La misère n’attend pas les business plans »

    Cette année Emmaüs Forbach fête ses 40 ans. Le prêtre et fondateur d’Emmaüs Forbach, Jean-Luc Ferstler, figure emblématique de la ville, a choisi d’accompagner les personnes les plus fragiles depuis les années 1980. Portrait d’une vie qui raconte un territoire paupérisé après la fin du charbon, heureusement riche en solidarités.

    Par Amina Lahmar
    Le 14/01/2022