Ces derniers mois les pratiques de la police ont été mises en cause dans des faits divers se terminant parfois tragiquement. Afin de questionner certaines de ces méthodes, nous avons confronté Mohamed Douhane, commandant de police et membre du syndicat Synergie-Officiers, à deux vidéos : une interpellation musclée, filmée avec un téléphone portable dans le quartier des 4 chemins à Pantin (93). La seconde vidéo est un micro-trottoir réalisé à Aubervilliers (93) recueillant l’avis d’habitants suite à la réaction critique du ministre de l’intérieur Brice Hortefeux au jugement condamnant, en décembre, à de la prison ferme sept fonctionnaires de police, qui ont fait appel. Mohamed Douhane remet ici en cause des jugements du Tribunal de grande instance de Bobigny qui « a pris des décisions susceptibles de porter atteinte à l’autorité de la police ».

Aladine Zaïane

[dailymotion width= »390″ height= »290″]http://www.dailymotion.com/video/xghhi4_regard-sur-deux-faits-divers-avec-un-policier_news[/dailymotion]

Reportage réalisé avec la participation de jeunes réalisateurs, compositeurs et photographes de la ville d’Aubervilliers et de Montreuil regroupés dans l’association Hors-Cadre, et avec l’appui logistique de Regards2banlieue.tv.

Articles liés

  • Des jeunes surendettés à cause des amendes du couvre-feu dans les quartiers

    Des familles entières se retrouvent endettées à cause de salves de contraventions liées aux mesures sanitaires. Des associations dénoncent un « phénomène d’ampleur grandissante » et « une application disproportionnée et discriminatoire des mesures ». Une enquête en partenariat avec Mediapart.

    Par Anissa Rami
    Le 26/07/2021
  • Marche blanche pour Yusufa à Saint-Etienne : « c’est un frère noir qui a été tué »

    Environ 500 personnes sont venues rendre hommage samedi 5 juin à Yusufa, Sénégalo-Gambien de 26 ans, mort après avoir été poignardé à Saint-Etienne la nuit du mercredi 26 mai. La marche, organisée par la famille de la victime et le collectif JIAS (Journée de l’initiative africaine de Saint-Etienne), s’est déroulée dans le calme et le recueillement avec un mot d’ordre : « Justice pour Yusufa ». Reportage

    Par N’namou Sambu
    Le 07/06/2021
  • Choc à Cergy après l’agression négrophobe d’un livreur

    A la suite de l’agression physique d’un livreur à Cergy, dans la nuit du 30 au 31 mai, enregistrée et diffusée sur les réseaux sociaux, un rassemblement a réuni une centaine de personnes devant le restaurant le Brasco. Une majorité de jeunes ont été présents afin de faire entendre leur indignation, leur colère et leurs différentes revendications, face à une agression à caractère négrophobe. Reportage. 

    Par Amina Lahmar
    Le 01/06/2021