Ce matin 13 mars, à Grigny (91), dans le quartier de la Grande-Borne, Kouider Oukbi, 27 ans, membre de la liste citoyenne Prendre le parti des Grignois (PDG), étudiant en 4e année d’informatique, a retrouvé sa voiture trouée d’un coup de fusil dans la portière avant droite. Le véhicule a été tagué de la mention  « PDG  0% ». Cette liste est arrivée deuxième au premier tour des municipales dimanche dernier, avec 20,56% des voix, derrière l’union PC-PS (48%), mais devant l’UMP et le MoDem. Le maire sortant Claude Vasquez, qui se représente, conduit la liste PC-PS.

Ce coup de fusil est une méthode d’intimidation qui en rappelle d’autres. En 2001, des personnes cagoulées avaient malmené Claire Robillard, suppléante du député PS de la circonscription de Grigny, Julien Dray. Daniel Mourgeon, de l’UMP, avait aussi été visé par un coup de feu, heureusement sans conséquences graves.

Le tir contre la voiture de Kouider Oukbi est une pression exercée contre une personne populaire de Grigny et contre la liste PDG, qui, après son succès relatif au premier tour, gêne apparemment beaucoup. Par ailleurs, cet incident pourrait exciter les jeunes du quartier et déclencher une émeute, notamment après le concert qui sera organisé à la Grande-Borne vendredi. La liste étant relativement proche des jeunes, toute violence demain soir pourrait lui être nuisible en termes électoraux.

Un coup de feu contre une voiture : c’est ça, la démocratie ?

Omar Dawson

Note de la rédaction: Omar Dawson n’est pas membre de la liste PDG, néanmoins il en est un sympathisant.

Omar Dawson

Articles liés

  • 2 ans après la mort de Sabri, la famille demande toujours justice

    Samedi 21 mai 2022, à Argenteuil, une marche blanche a été organisée par la famille de Sabri Choubi. Mort, il y a deux ans, dans un accident de moto, les proches demandent des réponses dans cette affaire qui impliquerait un véhicule de la BAC. Reportage.

    Par Audrey Pronesti
    Le 23/05/2022
  • Objections, des poèmes pour raconter les comparutions immédiates

    Le 15 avril est paru Objections, Scènes ordinaires de la justice, un livre de l’historien et poète, Marius Loris Rodionoff. Il y raconte en poèmes les comparutions immédiates auxquelles il a assisté entre 2015 et 2019, dans les Tribunaux de grande instance de Paris, Lille et Alençon. Un livre percutant dont les portraits qui s’enchaînent nous montre la misère sociale et la violence de cette justice ordinaire qui condamne et emprisonne chaque jour. Critique.

    Par Anissa Rami
    Le 10/05/2022
  • Marche blanche pour Boubacar et Fadigui, tués au pont-neuf par un policier

    Le 4 mai 2022, une marche blanche s'est tenue à Belleville en hommage à Boubacar et Fadigui. Ces deux hommes ont été tués par un policier le 24 avril dernier à Paris. Alors que le policier a été mis en examen pour "homicide volontaire" le syndicat de police Alliance a manifesté ce 2 mai contre cette décision. Malgré cette réaction des forces de l'ordre, cette marche s'est déroulée sous le signe de l'apaisement, dans le silence. Reportage.

    Par Anissa Rami
    Le 05/05/2022