Ce matin 13 mars, à Grigny (91), dans le quartier de la Grande-Borne, Kouider Oukbi, 27 ans, membre de la liste citoyenne Prendre le parti des Grignois (PDG), étudiant en 4e année d’informatique, a retrouvé sa voiture trouée d’un coup de fusil dans la portière avant droite. Le véhicule a été tagué de la mention  « PDG  0% ». Cette liste est arrivée deuxième au premier tour des municipales dimanche dernier, avec 20,56% des voix, derrière l’union PC-PS (48%), mais devant l’UMP et le MoDem. Le maire sortant Claude Vasquez, qui se représente, conduit la liste PC-PS.

Ce coup de fusil est une méthode d’intimidation qui en rappelle d’autres. En 2001, des personnes cagoulées avaient malmené Claire Robillard, suppléante du député PS de la circonscription de Grigny, Julien Dray. Daniel Mourgeon, de l’UMP, avait aussi été visé par un coup de feu, heureusement sans conséquences graves.

Le tir contre la voiture de Kouider Oukbi est une pression exercée contre une personne populaire de Grigny et contre la liste PDG, qui, après son succès relatif au premier tour, gêne apparemment beaucoup. Par ailleurs, cet incident pourrait exciter les jeunes du quartier et déclencher une émeute, notamment après le concert qui sera organisé à la Grande-Borne vendredi. La liste étant relativement proche des jeunes, toute violence demain soir pourrait lui être nuisible en termes électoraux.

Un coup de feu contre une voiture : c’est ça, la démocratie ?

Omar Dawson

Note de la rédaction: Omar Dawson n’est pas membre de la liste PDG, néanmoins il en est un sympathisant.

Omar Dawson

Articles liés

  • Homicides policiers : « On est sur une année particulièrement problématique »

    En moins de 24 heures, deux personnes sont mortes sous les balles de la police. Pour Sebastian Roché, directeur de recherche au CNRS, l’augmentation du nombre d’homicides policiers ne peut s’expliquer par la simple hausse des refus d’obtempérer, contrairement à ce qu'affirment les syndicats de policiers. Interview.

    Par Héléna Berkaoui
    Le 10/09/2022
  • La Brigade des mamans contre les amendes abusives de leurs enfants

    #BestofBB Dans de nombreux quartiers, les jeunes sont victimes d'une nouvelle arme sur-utilisée par les agents de police : les amendes. Parfois lancées sans même avoir rencontré les jeunes. Un phénomène à l'origine du surendettement de nombreuses familles. Pour se prémunir de ce fléau, à Belleville (Paris), des mamans veillent et sortent dans la rue jusque tard pour protéger leurs enfants. Reportage.

    Par Anissa Rami
    Le 10/08/2022
  • Contre la surveillance généralisée, la Quadrature du Net lance une plainte collective

    Vidéosurveillance généralisée, fichage de masse, reconnaissance faciale, détection automatisée des comportements, aujourd’hui la surveillance policière est omniprésente. Pour mettre un coup d’arrêt à cette « dérive liberticide », la Quadrature du Net lance une plainte collective contre le ministère de l’Intérieur. Arthur Messaud, juriste depuis 5 ans au sein de l’association de défense des libertés face aux menaces des nouvelles technologies, pointe l’opacité avec laquelle se déploie cette « technopolice ». Interview.

    Par Margaux Dzuilka
    Le 22/06/2022