C’était il y a un an. Le 27 octobre 2005 deux jeunes adolescents meurent électrocutés dans un local technique à Clichy sous Bois. Ils revenaient d’un match de foot et pour éviter la rencontre avec une patrouille de police, ils ont traversé un terrain d’EDF. Poursuivis par les policiers, ils se sont réfugiés dans ce maudit local. Ils n’auraient rien eu à se reprocher. Ils n’y avait eu aucun délit. Ils ont simplement payé de leur vie la crainte de rencontrer des policiers.
A partir de ce jour-là, le cours des événements en France va changer de manière irréversible. Des centaines de jeunes se mettent à défier les forces de l’ordre et brûlent des voitures dans leurs quartiers, sans mot d’ordre, ni coordination. Le message n’est pas exprimé verbalement mais il paraît clair: la situation faite à la plupart des jeunes des quartiers ne peut pas durer. Pour le meilleur ou pour le pire, la banlieue s’est invitée au coeur des débats nationaux. Ce sera un enjeu central de la campagne présidentielle qui démarre.

On peut s’en inquiéter. Les acteurs majeurs de la campagne refusent de reconnaître que la vie de relégué est impossible, que cette situation est indigne de la République. Que le problème c’est d’abord que des gens sont condamnés à cumuler les handicaps. Que l’on soit nous promettent toujours plus de répression. Ils n’ont donc pas l’intention de s’attaquer aux causes du mal, éminemment sociales.

Mohamed Hamidi

Articles liés

  • La Brigade des mamans contre les amendes abusives de leurs enfants

    Dans de nombreux quartiers, les jeunes sont victimes d'une nouvelle arme sur-utilisée par les agents de police : les amendes. Parfois lancées sans même avoir rencontré les jeunes. Un phénomène à l'origine du surendettement de nombreuses familles. Pour se prémunir de ce fléau, à Belleville (Paris), des mamans veillent et sortent dans la rue jusque tard pour protéger leurs enfants. Reportage.

    Par Anissa Rami
    Le 22/10/2021
  • Nouveau code pénal de la justice des mineurs : une réforme en trompe l’oeil

    Le nouveau code pénal de la justice des mineurs confond-t-il vitesse et précipitation ? Entrée en vigueur depuis le 30 septembre dernier, la réforme compte rendre plus efficace la prise en charge des mineurs par la justice sans pour autant s'accompagner une hausse conséquente des moyens pour les services de protection judiciaire de la jeunesse. Décryptage.

    Par Rémi Barbet
    Le 12/10/2021
  • 30 ans de prison pour celui qui a tué Johanna Lazzari

    Depuis le 13 septembre 2021, la cour d'assises de l'Essonne (91) examinait le recours de Jérôme C., sourd, condamné pour le meurtre de Johanna Lazzari, malentendante, en 2016. Issue de la communauté sourde et signante, la famille de la victime a poursuivi un long travail de mémoire pour faire reconnaître Johanna comme une victime des violences conjugales. Reportage.

    Par Meline Escrihuela
    Le 27/09/2021