A titre expérimental, dans certaines cités, les voitures de police sont équipées de caméras, à l’avant et à l’arrière. L’objectif selon la police serait de ne plus se faire piéger bêtement, comme avec ces images qui ont été diffusées au JT de France 2 où on voyait des policiers se défouler sur des jeunes à terre qu’ils venaient d’interpeller. La scène était tronquée et, paraît-il, l’opinion publique ne se serait pas déchaînée si elle avait assisté à l’ensemble de la scène. Soit, on a bien réussi à trouver des circonstances atténuantes à Zidane. De plus au niveau judiciaire l’affaire se serait soldée par un non-lieu. Avec ces caméras, donc, c’est l’intégralité de la scène qu’on pourra visionner.

 La police se réjouit-elle de ces innovations technologiques ? L’arrivée de la vidéo, comme sur les stades de foot, sera-t-elle une garantie d’objectivité ? Pas si simple. C’est au contraire la surenchère qu’on redoute. Il se chuchote en effet dans les couloirs des commissariats que des journalistes équiperaient les « jeunes des cités » de caméras miniatures et les incitent à faire déraper les forces de police en direct et avec le son afin de décrocher la timbale médiatique.

Après les qualifications la phase finale ?

Par Ariane

 

 

Ariane

Articles liés

  • Othmane, 7 ans, mort dans un ascenseur : sa mère demande justice

    Le 10 octobre 2015 Othmane Esshaymi, 7 ans, meurt asphyxié dans l’ascenseur de son immeuble du quartier du Val-Fourré à Mantes-la-Jolie. 6 ans après le drame, sa famille continue son combat judiciaire pour faire condamner l’ascensoriste et le bailleur. Reconnu coupable d’homicide involontaire, Otis a réussi à casser le dernier jugement sur un vice de procédure, imposant un nouveau procès à la famille.

    Par Céline Beaury
    Le 11/01/2022
  • Tirs policiers à Stains : « Je me suis vu mourir »

    #BESTOFBB Dans la nuit du 15 au 16 aout dernier, Nordine et sa compagne reçoivent près d'une dizaine de coups de feu à Stains, tirés par des policiers sans brassards, non identifiables. Près d'un mois après les faits, l'homme toujours choqué, se confie pour la première fois aux médias, pour le BB. Témoignage.

    Par Céline Beaury
    Le 23/12/2021
  • La quête de vérité de la famille de Souheil, tué par la police à Marseille

    Souheil El Khalfaoui, 19 ans, est mort début août d’un tir dans le thorax lors d’un contrôle de police. En dépit des nombreux témoignages d’habitants, la famille du jeune homme craint que la plainte soit classée au titre de la légitime défense. Réclamant la nomination d’un juge d’instruction, elle organise à partir de demain trois “Journées pour la vérité” à Marseille.

    Par Clara Lalanne
    Le 11/11/2021