A titre expérimental, dans certaines cités, les voitures de police sont équipées de caméras, à l’avant et à l’arrière. L’objectif selon la police serait de ne plus se faire piéger bêtement, comme avec ces images qui ont été diffusées au JT de France 2 où on voyait des policiers se défouler sur des jeunes à terre qu’ils venaient d’interpeller. La scène était tronquée et, paraît-il, l’opinion publique ne se serait pas déchaînée si elle avait assisté à l’ensemble de la scène. Soit, on a bien réussi à trouver des circonstances atténuantes à Zidane. De plus au niveau judiciaire l’affaire se serait soldée par un non-lieu. Avec ces caméras, donc, c’est l’intégralité de la scène qu’on pourra visionner.

 La police se réjouit-elle de ces innovations technologiques ? L’arrivée de la vidéo, comme sur les stades de foot, sera-t-elle une garantie d’objectivité ? Pas si simple. C’est au contraire la surenchère qu’on redoute. Il se chuchote en effet dans les couloirs des commissariats que des journalistes équiperaient les « jeunes des cités » de caméras miniatures et les incitent à faire déraper les forces de police en direct et avec le son afin de décrocher la timbale médiatique.

Après les qualifications la phase finale ?

Par Ariane

 

 

Ariane

Articles liés

  • Contre la surveillance généralisée, la Quadrature du Net lance une plainte collective

    Vidéosurveillance généralisée, fichage de masse, reconnaissance faciale, détection automatisée des comportements, aujourd’hui la surveillance policière est omniprésente. Pour mettre un coup d’arrêt à cette « dérive liberticide », la Quadrature du Net lance une plainte collective contre le ministère de l’Intérieur. Arthur Messaud, juriste depuis 5 ans au sein de l’association de défense des libertés face aux menaces des nouvelles technologies, pointe l’opacité avec laquelle se déploie cette « technopolice ». Interview.

    Par Margaux Dzuilka
    Le 22/06/2022
  • 2 ans après la mort de Sabri, la famille demande toujours justice

    Samedi 21 mai 2022, à Argenteuil, une marche blanche a été organisée par la famille de Sabri Choubi. Mort, il y a deux ans, dans un accident de moto, les proches demandent des réponses dans cette affaire qui impliquerait un véhicule de la BAC. Reportage.

    Par Audrey Pronesti
    Le 23/05/2022
  • Objections, des poèmes pour raconter les comparutions immédiates

    Le 15 avril est paru Objections, Scènes ordinaires de la justice, un livre de l’historien et poète, Marius Loris Rodionoff. Il y raconte en poèmes les comparutions immédiates auxquelles il a assisté entre 2015 et 2019, dans les Tribunaux de grande instance de Paris, Lille et Alençon. Un livre percutant dont les portraits qui s’enchaînent nous montre la misère sociale et la violence de cette justice ordinaire qui condamne et emprisonne chaque jour. Critique.

    Par Anissa Rami
    Le 10/05/2022