Le récent voyage aux Etats-Unis de Mohamed Hamidi, l’un des responsables du Bondy Blog, a déchaîné les passions et les accusations, parce qu’il était organisé par l’ambassade américaine à Paris. Des médias français tels que Le Parisien, France 2 ou Marianne, ainsi que de nombreux blogs, ont cru bon de voir là la preuve que « la CIA recrutait dans les banlieues ». 

Ils se sont montrés imperméables aux faits que :
– Le programme de l’ambassade américaine existe depuis plusieurs décennies. Nicolas Sarkozy y a participé, de même que l’un des responsables de la rédaction du Parisien qui a pourtant laissé publier une des enquêtes les moins bien faites sur le sujet.

– Chaque année, entre 25 et 30 français sont choisis, parmis lesquels seulement 3 ou 4 personnalités « issues de l’immigration ».

– La France fait pareil, et invite à ses frais des Américains qu’elle identifie comme « porteurs d’avenir ».

Blessée par ces accusations absurdes, la rédaction du Bondy Blog, qui a publié quatre récits de Mohamed durant son voyage, s’apprêtait à revenir sur le sujet. Or le Herald Tribune lui a consacré hier un article assez complet, qui peut être lu (en anglais) ici.

Voici un extrait traduit :

Lorsque le journal le Parisien, très lu dans les banlieues, a écrit sur son voyage (celui de Ali Zahi, directeur de cabinet du maire de Clichy-sous-Bois), sa photo a été publiée en face d’un article qui prétendait que la CIA recrutait dans les banlieues et la caricature d’un musulman utilisant un drapeau américain comme tapis de prière. Les trois (Zahi, Hamidi et Zéribi) disent qu’ils en ont autant appris sur la France que sur l’Amérique durant leur séjour. « En d’autres circonstances, ce serait amusant, ces gens qui nous accusent d’être des agents américains », dit Karim Zéribi. Est-ce que quelqu’un a jamais accusé les politiques français (de souche) de ce programme d’être des agents de la CIA ? »

Zahi dit que les élites françaises, contrairement aux Américains, ont de la peine à imaginer de futurs leaders issus des minorités. « C’est peut-être la raison pour laquelle l’establishment français s’est montré si parano lorsqu’ils ont appris que l’Amérique faisait quelque chose pour les banlieues », dit-il. « Peut-être ont-ils peur d’un Barack Obama français ».

Serge Michel

Serge Michel

Articles liés

  • À Paris, la Modest Fashion fait le show et s’engage

    Pour la première fois en France, un événement dédié à la mode pudique a vu le jour. Organisé par l’agence et média Modest Fashion France, l’événement « Modest Fashion Summer Session » s’est déroulé du 7 au 8 mai 2022. Étoffes chatoyantes, clientes enjouées, talks à thèmes et défilés étaient au rendez-vous. Retour sur un événement aussi stylé que politique.

    Par Sylsphée Bertili
    Le 16/05/2022
  • Aux Pavillons-sous-bois, des mois sans anglais ni histoire pour des troisièmes

    Au collège Anatole France, aux Pavillons-sous-Bois, pendant des mois certains élèves de troisième n'ont pas eu de professeur d'histoire-géographie, ni d'anglais. Alors même qu'ils et elles préparent le brevet. Une situation chaotique que beaucoup d'établissements dans le département de Seine-Saint-Denis ne connaissent que trop bien. Reportage.

    Par Hadrien Akanati-Urbanet
    Le 11/05/2022
  • Objections, des poèmes pour raconter les comparutions immédiates

    Le 15 avril est paru Objections, Scènes ordinaires de la justice, un livre de l’historien et poète, Marius Loris Rodionoff. Il y raconte en poèmes les comparutions immédiates auxquelles il a assisté entre 2015 et 2019, dans les Tribunaux de grande instance de Paris, Lille et Alençon. Un livre percutant dont les portraits qui s’enchaînent nous montre la misère sociale et la violence de cette justice ordinaire qui condamne et emprisonne chaque jour. Critique.

    Par Anissa Rami
    Le 10/05/2022