Le récent voyage aux Etats-Unis de Mohamed Hamidi, l’un des responsables du Bondy Blog, a déchaîné les passions et les accusations, parce qu’il était organisé par l’ambassade américaine à Paris. Des médias français tels que Le Parisien, France 2 ou Marianne, ainsi que de nombreux blogs, ont cru bon de voir là la preuve que « la CIA recrutait dans les banlieues ». 

Ils se sont montrés imperméables aux faits que :
– Le programme de l’ambassade américaine existe depuis plusieurs décennies. Nicolas Sarkozy y a participé, de même que l’un des responsables de la rédaction du Parisien qui a pourtant laissé publier une des enquêtes les moins bien faites sur le sujet.

– Chaque année, entre 25 et 30 français sont choisis, parmis lesquels seulement 3 ou 4 personnalités « issues de l’immigration ».

– La France fait pareil, et invite à ses frais des Américains qu’elle identifie comme « porteurs d’avenir ».

Blessée par ces accusations absurdes, la rédaction du Bondy Blog, qui a publié quatre récits de Mohamed durant son voyage, s’apprêtait à revenir sur le sujet. Or le Herald Tribune lui a consacré hier un article assez complet, qui peut être lu (en anglais) ici.

Voici un extrait traduit :

Lorsque le journal le Parisien, très lu dans les banlieues, a écrit sur son voyage (celui de Ali Zahi, directeur de cabinet du maire de Clichy-sous-Bois), sa photo a été publiée en face d’un article qui prétendait que la CIA recrutait dans les banlieues et la caricature d’un musulman utilisant un drapeau américain comme tapis de prière. Les trois (Zahi, Hamidi et Zéribi) disent qu’ils en ont autant appris sur la France que sur l’Amérique durant leur séjour. « En d’autres circonstances, ce serait amusant, ces gens qui nous accusent d’être des agents américains », dit Karim Zéribi. Est-ce que quelqu’un a jamais accusé les politiques français (de souche) de ce programme d’être des agents de la CIA ? »

Zahi dit que les élites françaises, contrairement aux Américains, ont de la peine à imaginer de futurs leaders issus des minorités. « C’est peut-être la raison pour laquelle l’establishment français s’est montré si parano lorsqu’ils ont appris que l’Amérique faisait quelque chose pour les banlieues », dit-il. « Peut-être ont-ils peur d’un Barack Obama français ».

Serge Michel

Serge Michel

Articles liés

  • Guadeloupe : « On est obligé d’arriver à des extrêmes dramatiques »

    Depuis la mi-novembre, la Guadeloupe est traversée par un mouvement social profond, allumé par une grève des pompiers et soignants face à l'obligation vaccinale de ces derniers. Un mouvement de grève générale qui s'est suivi par des révoltes urbaines, et qui illustre un malaise profond de la société guadeloupéenne et de sa jeunesse face à l'État français. Témoignages.

    Par Fanny Chollet
    Le 26/11/2021
  • Exilés : « La France et l’U.E vous ont laissés vous noyer »

    Une trentaine d'exilés ont perdu la vie le 24 novembre dernier, alors qu'ils tentaient de traverser la Manche, pour rejoindre le Royaume-Uni depuis Calais. Une nouvelle hécatombe, qui devraient mettre la France et l'Union Européenne face à leurs responsabilités. C'est l’électrochoc que voudrait voir Félix Mubenga, devasté et en colère devant des drames qui se répètent. Comme nous tous. Edito.

    Par Félix Mubenga
    Le 25/11/2021
  • « J’augmente mon budget essence et baisse mon budget nourriture »

    Alors que la hausse des prix du carburant continue de s'approcher des records du mois d'octobre dernier, dans les quartiers on prend son mal en patience face aux chiffres de la pompe. Étudiants, travailleurs, mères célibataires, toutes et tous ressentent un poids supplémentaire sur leur budget, alors que le chèque énergie du gouvernement n'est attendu par personne. Témoignages.

    Par Kamelia Ouaissa
    Le 22/11/2021