Le récent voyage aux Etats-Unis de Mohamed Hamidi, l’un des responsables du Bondy Blog, a déchaîné les passions et les accusations, parce qu’il était organisé par l’ambassade américaine à Paris. Des médias français tels que Le Parisien, France 2 ou Marianne, ainsi que de nombreux blogs, ont cru bon de voir là la preuve que « la CIA recrutait dans les banlieues ». 

Ils se sont montrés imperméables aux faits que :
– Le programme de l’ambassade américaine existe depuis plusieurs décennies. Nicolas Sarkozy y a participé, de même que l’un des responsables de la rédaction du Parisien qui a pourtant laissé publier une des enquêtes les moins bien faites sur le sujet.

– Chaque année, entre 25 et 30 français sont choisis, parmis lesquels seulement 3 ou 4 personnalités « issues de l’immigration ».

– La France fait pareil, et invite à ses frais des Américains qu’elle identifie comme « porteurs d’avenir ».

Blessée par ces accusations absurdes, la rédaction du Bondy Blog, qui a publié quatre récits de Mohamed durant son voyage, s’apprêtait à revenir sur le sujet. Or le Herald Tribune lui a consacré hier un article assez complet, qui peut être lu (en anglais) ici.

Voici un extrait traduit :

Lorsque le journal le Parisien, très lu dans les banlieues, a écrit sur son voyage (celui de Ali Zahi, directeur de cabinet du maire de Clichy-sous-Bois), sa photo a été publiée en face d’un article qui prétendait que la CIA recrutait dans les banlieues et la caricature d’un musulman utilisant un drapeau américain comme tapis de prière. Les trois (Zahi, Hamidi et Zéribi) disent qu’ils en ont autant appris sur la France que sur l’Amérique durant leur séjour. « En d’autres circonstances, ce serait amusant, ces gens qui nous accusent d’être des agents américains », dit Karim Zéribi. Est-ce que quelqu’un a jamais accusé les politiques français (de souche) de ce programme d’être des agents de la CIA ? »

Zahi dit que les élites françaises, contrairement aux Américains, ont de la peine à imaginer de futurs leaders issus des minorités. « C’est peut-être la raison pour laquelle l’establishment français s’est montré si parano lorsqu’ils ont appris que l’Amérique faisait quelque chose pour les banlieues », dit-il. « Peut-être ont-ils peur d’un Barack Obama français ».

Serge Michel

Serge Michel

Articles liés

  • Langue(s) et origine(s) : « Une fausse Algérienne? »

    Pourquoi en France un certain nombre de parents n'ont pas ou peu transmis leur langue maternelle à leurs enfants ? Pour tenter de répondre à cette question, nos blogueuses et nos blogueurs explorent leur histoire familiale. Zoé nous parle, ici, de son rapport à l’arabe.

    Par zoe rehahla
    Le 19/09/2023
  • Racisme et santé mentale : un tabou difficile à briser

    Si les discriminations raciales sont largement documentées, leurs effets sur le psychisme restent méconnus. Selma Sardouk, spécialiste en thérapie décoloniale, apporte un éclairage croisé avec l’expérience de Randy, afrodescendant et étudiant en économie.

    Par Naima Dieunou
    Le 12/09/2023
  • À Briançon, un refuge pour exilés contraint de fermer ses portes

    La Montagne frontière 2/2. Dépassé par le nombre d’arrivants et sans aides des pouvoirs publics, ce refuge a baissé le rideau, fin août. Dans cette ville des Hautes-Alpes, les Terrasses solidaires tiennent pourtant un rôle indispensable. Des centaines de personnes trouvent un peu de repos et un accès au soin après un chemin d’exil éprouvant et parfois mortel.

    Par Névil Gagnepain
    Le 10/09/2023