Derniers articles

  • Sous les cendres iraniennes, la braise

    Un an après, que reste-t-il du mouvement vert ? De ce réveil politique de centaines de milliers d’Iraniens qui ont envahi les rues, jour et nuit, à l’approche du vote, pour danser et chanter dans l’espoir d’un changement ? De la stupeur, de la colère qui les a saisis à l’annonce des résultats donnant Mahmoud Ahmadinejad vainqueur au premier tour ? De ces marches vertes tellement massives de la semaine qui a suivi ?

    Par Serge Michel
    Le 13/06/2010
  • L’Iran s’enfonce dans la dictature militaire

    Cette chronique est sensée offrir un résumé de la semaine précédente, mais après une journée aussi importante que le 11 février, elle va se concentrer sur ce qu’il s’est passé jeudi. Et ce qu’il s’est passé, c’est un verrouillage complet de la capitale pour permettre au régime de célébrer l’anniversaire de la révolution de 1979 tout en faisant l’étal de sa force. La plupart des commentateurs ont estimé, dès le début de l’après-midi, que l’opposition avait raté sa mobilisation.  

    Par Serge Michel
    Le 12/02/2010
  • Sur la défensive, le régime iranien tue au nom du Coran

    A peine avais-je envoyé le premier épisode de ma chronique verte sur l’Iran que je recevais un email de K. Je ne donnerai pas le nom complet de K., un Iranien de Téhéran, parce qu’à chaque fois que je reçois un email de sa part, l’essentiel n’est pas le contenu de son message mais le simple fait qu’il puisse l’envoyer. Cela signifie qu’il n’est pas en prison. K. est un ami, que j’ai parfois engagé comme interprète à Téhéran, mon niveau de farsi étant assez lamentable, surtout pour les interviews sophistiquées.  

    Par Serge Michel
    Le 31/01/2010
  • La démocratie prise au piège de l’extrémisme

    J’ai voté contre l’interdiction de la construction de minarets lors de la votation populaire du dimanche 29 novembre en Suisse – et je me retrouve hélas aujourd’hui dans le camp minoritaire –, mais j’aurais préféré ne jamais avoir à me prononcer sur ce sujet. Parce qu’il y a des questions qu’il ne faut pas poser, même dans une démocratie aussi accomplie que la nôtre. C’est bel et bien une perversité du système que de laisser des groupuscules xénophobes dicter l’agenda national avec des questions pareilles : « Etes-vous pour ou contre la construction de minarets ? »

    Par Serge Michel
    Le 03/12/2009
  • Et si c’était, aussi, la faute du « Monde » ?

    Fantastique témoignage de Mustapha Kessous dans son journal, Le Monde. Fantastique, parce qu’il est sincère, poignant, étayé ; mais au fond, bien sûr, consternant sur le racisme ordinaire de la police, des agences immobilières, des simples gens. Elles sont inacceptables, toutes ces discriminations qu’affronte, en France, un citoyen français d’origine étrangère, et cela au moment où les Etats-Unis sont présidés par un certain Barak Obama.

    Par Serge Michel
    Le 25/09/2009
  • Téhéran, carnet de bord

    Jeudi 11, 04h30. Enième nuit de fête dans la rue pour les partisans de Moussavi. Cela ressemble à un carnaval. Les gens dansent sur la stéréo des voitures dans des embouteillages longs de 10 km. Cela fait une semaine que nous passons la nuit dehors.  

    Par Serge Michel
    Le 26/06/2009