Municipales obligent, les rédacteurs en chef du Bondy Blog ont demandé aux blogueurs de commencer sérieusement à s’intéresser à la vie politique de Bondy, chose qui me serait certainement passée au-dessus de la tête si je ne faisais pas partie de l’équipe. Du coup, en conférence de rédaction, les rôles sont distribués : « Qui s’occupe du PS ? De l’UMP ? Du FN ? »

Une feuille tourne alors de main en main annonçant une réunion de « Bondy autrement », liste dite de gauche citoyenne, alternative et participative. Un concurrent direct à l’indétrônable PS bondynois. Après une très longue hésitation, j’accepte de faire le sujet, pas à contrecœur, mais presque. Ce genre de réunion tous partis confondus, cela me semble, en général, comment dire… lourd !

Sur le tract, le programme de la réunion contient trois grandes problématiques : comment répondre aux besoins des demandeurs de logement ? Comment enfin aménager la ville avec ses habitants ? Quelle place pour la voiture et comment favoriser des circulations douces d’utilisation des transports en commun ?

Lorsque j’arrive au lieu du rendez-vous, la réunion a déjà commencé. Je viens de louper la première problématique, celle je trouvais la plus intéressante. De ce qui ressort des deux autres, la quinzaine de personnes présente évoque surtout des cas concrets des difficultés que rencontrent les Bondynois.

Le prix de l’eau, les travaux interminables et pas toujours cohérents, les problèmes de parking, les squats dans les halls, le bus communal, les aménagements pour handicapés, les pistes cyclables qui empiètent sur les piétons à la place des voitures : tout y passe. Mais ne pas s’y tromper ! Les dysfonctionnements constatés ont l’avantage pour « Bondy autrement » de remettre en cause à chaque fois la municipalité actuelle.

Justement, en discutant avec la tête de liste de « Bondy autrement » Vincent Duguet, par ailleurs adjoint au maire, je lui demande ce qui les différencie de la liste sortante ? Pour lui, sa liste propose une vraie démocratie participative. Le projet ANRU (rénovation urbaine), par exemple, serait une aberration : même s’il y a eu des réunions de quartiers, le projet s’est fait sans les habitants. Ainsi donc, en se présentant sur une autre liste, Vincent Duguet essaie-t-il de faire changer les choses, ce qu’il ne n’a pas pu « de l’intérieur » auparavant.

Un peu plus loin, je reconnais un jeune qui se trouvait dans mon collège. Ça m’intrigue. Qu’est-ce qu’il peut bien faire là ? C’est pas pour les jeunes, y a que des vieux ici ! En parlant tout les deux, nous tombons d’accord : les sujets du soir sont loin d’être les plus intéressants. Florian m’explique que son implication est surtout dirigée vers les jeunes. Il est sur la liste de « Bondy autrement » car il aimerait vraiment que les choses bougent dans sa ville. Il dresse d’ailleurs le constat qu’à Bondy se trouve 200 associations mais que personne ne les connaît. 

D’après Florian, il y aurait également trop de communautarisme et un manque flagrant de brassage. « Il y a tellement de choses à faire, mais les jeunes ne le savent pas. » Développer la communication des associations à Bondy avec des idées simples, comme « une newsletter par exemple ! », serait une des solutions. La priorité absolue de Florian est donc les jeunes, et pour lui il faut s’occuper des « galériens ». Comment ?

Une autre idée toute simple selon lui : Bondy possède un super palais des sport, alors pourquoi ne pas faire un concert tous les mois et former puis employer des jeunes pour qu’ils aient quelque chose à faire qui les intéresse en plus ! « Au lieu de tout ça, on possède une dizaine de policiers municipaux ; si à la place on mettaient des éducateurs, ce serait beaucoup mieux ! »

Chou Sin

 

Chou Sin

Articles liés

  • Gérald Darmanin à Mayotte : face à la détresse sociale, la répression comme seule réponse

    Lors d’une visite à Mayotte, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, a annoncé la couleur du quinquennat à venir. Restriction du droit du sol, enfermement d’enfants encadrés par des militaires et armement de la police comme seules réponses face à la montée de la violence dans le département le plus pauvre de France. Joao Gabriel, doctorant en histoire, et Bastua Soimadoune, militante mahoraise, analysent, pour le Bondy Blog, ces annonces.

    Par Anissa Rami
    Le 05/09/2022
  • Alter-votants : remettre le droit de vote des étrangers au cœur du débat public

    #BestofBB En France, les droits des étrangers s’arrêtent à la porte des bureaux de vote. Pour lutter contre ce péril démocratique, la plateforme Alter-votants a vu le jour en 2016, pour mettre en relation des votant·e·s français·e·s avec des personnes étrangères. L'idée : faire entendre la voix de tous les résident·e·s en France et remettre au cœur du débat le droit de vote des étrangers, promis depuis bientôt 50 ans sans jamais être acté.

    Par Margaux Dzuilka, Emilie Duhamel
    Le 01/09/2022
  • Le plus jeune député de France refuse de serrer la main au RN : qui est Louis Boyard ?

    Il a refusé de serrer la main à un député RN à l'assemblée nationale, il est le plus jeune député métropolitain de l'histoire de la Ve République française, il défend la jeunesse et les combats écologiques... Qui est Louis Boyard, député NUPES de la troisième circonscription du Val-de-Marne ? En s’imposant au second tour des élections législatives face à Laurent Saint-Martin, député sortant LREM, le jeune homme de 21 ans a créé la surprise. Portrait.

    Par Ayoub Simour
    Le 30/06/2022