Jean-Marie fait partie de ces acteurs de la ville de Dreux qui ont traversés trois décennies de vie politique et sociale locale. « A la fin des années soixante dix, on fabriquait des émissions dans une cave, avec la police qui faisait le tour du quartier à la recherche des bidouilleurs ».

Comme tous les habitants de la ville, il vit avec cette étiquette qui colle à la peau des drouais : Dreux, la ville du front national. Lors des élections municipales, en 1983, Jean Hieaux, tête de liste RPR provoque un tsunami politique en faisant alliance avec le CDS et le FN. Dreux venait de diffuser une odeur nauséabonde dans le débat politique français : « Cette liste promettait aux habitants de mettre les arabes et les noirs dehors ! les gens y croyaient vraiment, ils ont vite compris que c’était un leurre ». 

Depuis vingt ans, la ville trimballe cette affaire, impossible de mettre sous silence cette alliance. « Après la mort de Jean-Pierre Stribois, maire-adjoint de la ville, sa femme a repris le flambeau. Marie-France Stirbois était jeune, jolie et savait parler aux gens… ». Impossible pour la ville de sortir de l’étau frontiste, d’autant plus qu’au niveau national, le mouvement était lancé toutes voiles dehors. 

« L’image de la ville est ternie, caricaturée. Il faudra beaucoup de temps pour réhabiliter cette image ». Gérard Hamel, député maire actuel, a mis sur sa liste plusieurs acteurs issus de la diversité. La ville accueille aujourd’hui le forum associatif dans le cadre du plan espoir banlieue. « Il y a une évolution, les nouvelles générations sont sans doute moins dans la revendication que dans la recherche de solutions pragmatiques ». Dreux panse ses plaies, mais le chemin sera long.

Nordine Nabili

Nordine Nabili

Articles liés

  • Ces citoyens qui misent sur Christiane Taubira pour l’Elysée

    Né sur les réseaux sociaux en juin 2020, le Collectif Taubira pour 2022 prend de l’ampleur. Alors que Christiane Taubira n’est pas officiellement candidate pour la prochaine présidentielle, des comités de soutien fleurissent aux quatre coins de la France. Qui sont-ils ? Quelle est leur stratégie pour emmener l’ex-garde des Sceaux à l’Elysée ? Reportage.

    Par Florian Dacheux
    Le 19/07/2021
  • Départementales : Aly Diouara : « Nos élus ont besoin d’un rappel à l’ordre »

    Le mouvement citoyen Seine-Saint-Denis au coeur a réalisé un score encourageant lors de sa première participation à un premier tour d’élection départementale, le 20 juin 2021. Formé en novembre 2020, il regroupe une cinquantaine de référents répartis dans une quinzaine de villes et désireux de rendre plus accessible la politique aux citoyens. Entretien avec Aly Diouara, candidat et porte-parole du collectif.

    Par Louise Aurat
    Le 25/06/2021
  • À défaut de voter contre, on ne vote plus

    Seul un électeur sur sept s'est rendu aux urnes pour voter lors du premier tour des élections régionales et départementales. Un abstentionnisme annoncé, dont l'augmentation après chaque scrutin local, choque toujours les observateurs et responsables politiques. Des positions souvent inquisitrices, loin de la réalité de l'offre politique face aux besoins qu'imposent l'époque. Édito.

    Par Jalal Kahlioui
    Le 21/06/2021