Mercredi matin, la tête dans les vapes. 4 appels téléphoniques. Des journalistes pour une interview et le dernier c’est Gabrielle, la mère d’un ami. Elle me demande si je suis libre samedi. C’est pas pour un anniversaire ou une soirée. C’était pour la maraude. Je lui demande c’est quoi la maraude. Elle m’explique qu’elle est bénévole pour les Restos du cœur depuis trois ans, et qu’elle organise des tournées le soir à la rencontre des SDF. Elle avait besoin de bénévoles. J’ai essayé d’embaucher autour de moi mais j’ai bien vu que les gens ne sont pas très concernés par la misère sociale… Bref. Rendez-vous samedi 18h.

En voiture direction le hangar des restaurants du cœur du 93. Normalement ils sont entre 9 et 12 par tournée. Il y a trois tournées par soir. Au hangar, préparation : j’ai coupé du pain, préparation des rations individuelles, de la soupe, des desserts. Ambiance sympa. Chargement de la voiture. Direction Bondy (voir plan). Pont de Rosny, on se gare. Gabrielle revient deux minutes plus tard avec 11 Roumains.

Au cours d’une des dernières pauses, au bord de la Seine à Saint Denis, un vieux Chinois, dans une boîte, tout seul. Il paraît qu’il ne parle à personne. Il n’y a que l’équipe des restos du Cœur à qui il fait confiance. Il ne tient que grâce à eux. J’ai eu envie de pleurer en le voyant.

Je me suis dit qu’avant on ne voyait pas de SDF en banlieue. En rentrant chez moi à 4h du matin j’ai relativisé mes problèmes ! J’étais triste, bousculé par tous ces visages (surtout les Roumains en mauvaise santé, cette très jeune et très belle Polonaise dormant sous un pont) et en même temps j’étais plus heureux que si j’avais passé ma soirée en boîte de nuit.

 

Plan de la maraude :

Bondy : Pont de la RN3
Les Pavillons sous bois : Mooving & Lidl
Le Raincy gare : sous le pont
Gagny gare
Les Lilas : mairie
Montreuil : La Poste, le commissariat, Croix de chavaux, porte de montreuil en
face Total et Décathlon
Aubervilliers : au canal (caravane)
St Ouen : puces de Clignancourt (Ali)
Ile St Denis, bords de Seine (Kim)
St Denis : gare, théâtre Gérard Philippe
La Courneuve : 6 routes, sous le Pont
La Courneuve 8 mai 45

Kamel El Houari

Contact Restos du cœur : 01 55 81 19 70

Kamel El Houari

Articles liés

  • Burkini, la saison de trop d’une série bien française

    Alors que le conseil municipal de la ville de Grenoble a autorisé en début de semaine les femmes qui portent le voile à nager avec un maillot couvrant, la classe politique s'est déchirée devant la décision. Aux avant-postes, l'État et le Ministère de l'Intérieur qui compte une nouvelle fois empêcher les femmes musulmanes d'accéder à un service public. Nouvelle saison, d'une série tristement française. Édito.

    Par Félix Mubenga
    Le 20/05/2022
  • En Seine-Saint-Denis, la NUPES « vise le strike »

    Le 17 mai, les 12 candidat·e·s de Seine-Saint-Denis de la NUPES ont déposé collectivement leurs candidatures à la préfecture de Bobigny. L'occasion d'affirmer la détermination de la gauche unie de gagner dans toutes les circonscriptions du 93. Mais l'élan Mélenchon retrouve-t-il sa légitimité sur le terrain ? Reportage.

    Par Anissa Rami
    Le 19/05/2022
  • À Aubervilliers, la NUPES se rassemble « pour l’histoire »

    La NUPES - Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale - s'est lancée officiellement à Aubervilliers. Après des jours de négociations médiatisées, les partis de gauche se sont réunis samedi 7 mai en Seine-Saint-Denis pour lancer officiellement la campagne des législatives avec lesquelles ils et elles espèrent transformer l'essai de Mélenchon à la présidentielle. Reportage.

    Par Hadrien Akanati-Urbanet
    Le 08/05/2022