Mercredi matin, la tête dans les vapes. 4 appels téléphoniques. Des journalistes pour une interview et le dernier c’est Gabrielle, la mère d’un ami. Elle me demande si je suis libre samedi. C’est pas pour un anniversaire ou une soirée. C’était pour la maraude. Je lui demande c’est quoi la maraude. Elle m’explique qu’elle est bénévole pour les Restos du cœur depuis trois ans, et qu’elle organise des tournées le soir à la rencontre des SDF. Elle avait besoin de bénévoles. J’ai essayé d’embaucher autour de moi mais j’ai bien vu que les gens ne sont pas très concernés par la misère sociale… Bref. Rendez-vous samedi 18h.

En voiture direction le hangar des restaurants du cœur du 93. Normalement ils sont entre 9 et 12 par tournée. Il y a trois tournées par soir. Au hangar, préparation : j’ai coupé du pain, préparation des rations individuelles, de la soupe, des desserts. Ambiance sympa. Chargement de la voiture. Direction Bondy (voir plan). Pont de Rosny, on se gare. Gabrielle revient deux minutes plus tard avec 11 Roumains.

Au cours d’une des dernières pauses, au bord de la Seine à Saint Denis, un vieux Chinois, dans une boîte, tout seul. Il paraît qu’il ne parle à personne. Il n’y a que l’équipe des restos du Cœur à qui il fait confiance. Il ne tient que grâce à eux. J’ai eu envie de pleurer en le voyant.

Je me suis dit qu’avant on ne voyait pas de SDF en banlieue. En rentrant chez moi à 4h du matin j’ai relativisé mes problèmes ! J’étais triste, bousculé par tous ces visages (surtout les Roumains en mauvaise santé, cette très jeune et très belle Polonaise dormant sous un pont) et en même temps j’étais plus heureux que si j’avais passé ma soirée en boîte de nuit.

 

Plan de la maraude :

Bondy : Pont de la RN3
Les Pavillons sous bois : Mooving & Lidl
Le Raincy gare : sous le pont
Gagny gare
Les Lilas : mairie
Montreuil : La Poste, le commissariat, Croix de chavaux, porte de montreuil en
face Total et Décathlon
Aubervilliers : au canal (caravane)
St Ouen : puces de Clignancourt (Ali)
Ile St Denis, bords de Seine (Kim)
St Denis : gare, théâtre Gérard Philippe
La Courneuve : 6 routes, sous le Pont
La Courneuve 8 mai 45

Kamel El Houari

Contact Restos du cœur : 01 55 81 19 70

Kamel El Houari

Articles liés

  • Gérald Darmanin à Mayotte : face à la détresse sociale, la répression comme seule réponse

    Lors d’une visite à Mayotte, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, a annoncé la couleur du quinquennat à venir. Restriction du droit du sol, enfermement d’enfants encadrés par des militaires et armement de la police comme seules réponses face à la montée de la violence dans le département le plus pauvre de France. Joao Gabriel, doctorant en histoire, et Bastua Soimadoune, militante mahoraise, analysent, pour le Bondy Blog, ces annonces.

    Par Anissa Rami
    Le 05/09/2022
  • Alter-votants : remettre le droit de vote des étrangers au cœur du débat public

    #BestofBB En France, les droits des étrangers s’arrêtent à la porte des bureaux de vote. Pour lutter contre ce péril démocratique, la plateforme Alter-votants a vu le jour en 2016, pour mettre en relation des votant·e·s français·e·s avec des personnes étrangères. L'idée : faire entendre la voix de tous les résident·e·s en France et remettre au cœur du débat le droit de vote des étrangers, promis depuis bientôt 50 ans sans jamais être acté.

    Par Margaux Dzuilka, Emilie Duhamel
    Le 01/09/2022
  • Le plus jeune député de France refuse de serrer la main au RN : qui est Louis Boyard ?

    Il a refusé de serrer la main à un député RN à l'assemblée nationale, il est le plus jeune député métropolitain de l'histoire de la Ve République française, il défend la jeunesse et les combats écologiques... Qui est Louis Boyard, député NUPES de la troisième circonscription du Val-de-Marne ? En s’imposant au second tour des élections législatives face à Laurent Saint-Martin, député sortant LREM, le jeune homme de 21 ans a créé la surprise. Portrait.

    Par Ayoub Simour
    Le 30/06/2022