Université de Nanterre, plus de 35 000 étudiants, et forcément la politique y est plus que présente. Marie-Georges Buffet, Olivier Besancenot et Arlette Laguiller y sont passés faire campagne. On pourrait dire comme ça que c’est une fac de gauche. L’entre-deux tour est donc le dernier moment pour rassembler les derniers indécis, et pour ça, je suis allé à la rencontre des étudiants les plus impliqués. Ils ne représentent qu’une infime partie des étudiants, mais en tout cas, on ne peut pas les rater. Cette semaine, un groupe d’étudiants membres de l’association cultur’PX a organisé un festival antifasciste, avec au programme : ateliers, concours de poésies et de slams, conférences, débats, et concerts. Pour promouvoir l’évènement, des affiches ont été placardées un peu partout dans la fac, avec un message précis : il faudra voter contre Sarkozy au deuxième tour. L’assimilation au fascisme du projet présidentiel de Sarkozy est criante sur les affiches, sans compter tous les tags un peu partout, ce qui donne par moment du grand n’importe quoi.

Un membre de l’association m’affirme être apolitique, et qu’il ne pousse à voter pour personne. Mais pour les présidentielles, il demande à contrer Sarkozy car derrière le personnage, les idées rappellent fortement le fascisme, et que le 6 mai prochain il faudra voter soit Ségolène, soit blanc ! Sur le tract de l’évènement, on peut lire : « A ceux qui voudraient karchériser la France et qui prônent une identité nationale ne correspondant qu’à leur idéologie répugnante, Cultur’PX répondra toujours RESISTANCE ! ». Le ton est donné, mais tout ceci n’influence pas beaucoup les étudiants interrogés, qui parfois n’y font même pas attention; d’autres étudiants qui voteront Royal estiment que c’est exagéré d’assimiler Sarkozy et le fascisme. Le hasard a fait que le même jour de ma présence à Nanterre, une équipe de la Ségosphère était là entre la gare RER et l’université. Distribution du pacte présidentiel, information, affichage de la candidate du PS, discussion de persuasion, la mise en avant du programme de Royal est préférée à la diabolisation de Sarkozy. Par contre, je n’ai pas vu de mouvement pro Sarkozy. Les étudiants m’indiquent que selon les matières, il y avait des bâtiments de gauche comme celui de psychologie, et des bâtiments plus de droite comme celui du droit, mais que dans l’ensemble, la fac de Nanterre était de gauche; mais que si j’allais à Assas, là bas, ce serait une fac de droite. Ok, je prends le RER, direction Assas.

Quelques réactions. 2’50. facdenanterre.mp3

Chou Sin

Chou Sin

Articles liés

  • Au NPA : « on n’est pas idéalistes, on est révolutionnaires »

    Pour son premier meeting de campagne présidentielle, Philippe Poutou, le candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste, avait donné rendez-vous à ses soutiens dans le 20ème arrondissement de Paris, jeudi 21 octobre 2021. Enflammés par des slogans de manifestation, les jeunes militants du parti prônent l'utilité des "petites luttes" du quotidien, plutôt que le vote utile, déjà dans toutes les têtes.

    Par Meline Escrihuela
    Le 22/10/2021
  • A la recherche des 500 signatures pour Anasse Kazib

    La course à la présidentielle passe nécessairement par l'étape des 500 signatures de parrainage d'élus pour pouvoir concourir au premier tour. Si pour certains candidats, ce n'est pas une question, pour d'autres comme Anasse Kazib, c'est déjà un premier combat à mener. Anissa Rami a suivi ses militants sur le terrain pour comprendre cette autre lutte d'influence. Reportage.

    Par Anissa Rami
    Le 06/10/2021
  • Zemmour : qu’importe le racisme pourvu qu’on ait l’audience

    Une nouvelle étape a été franchie dans la légitimation des propos racistes d'Eric Zemmour. Elle est venue d'un candidat de gauche, et d'une chaine d'information en continu, lors du face à face entre Zemmour et Melenchon sur BFM, jeudi 23 septembre dernier. Personne n'attendait de débat sur des propositions de fond concernant la précarité, la santé, ou encore la justice. Il n'a pas eu lieu. À la place, l'insulte, l'humiliation et la xénophobie devenus programme validé dans la course à la présidentielle. Édito.

    Par Jalal Kahlioui
    Le 24/09/2021