Je ne suis pas Emile Zola, et le Bondy Blog n’est pas l’Aurore, mais j’Accuse. En tant que citoyenne française d’abord, qui ne se reconnaît plus dans ce pays qui fut un jour modèle d’exemplarité en matière de droits de l’homme. En tant que jeune aussi, qui doit écoper des erreurs de ses aînés, subir les complexes de ses aïeuls, et assumer un héritage de bévues.

Je suis fatiguée, épuisée, blasée de vivre dans un pays où l’on cautionne de manière aussi décomplexée des propos de caniveau. Ou un ministre, dont le salaire provient du travail de tous les Français et non-Français. Sans distinction de race ou de religion. De toutes les personnes qui à la sueur de leur front cotisent, construisent et bâtissent un pays qui ne veut pas d’eux. Qui les ponctionne sans problème et  les rejettes sans pudeur.  Un pays qui use, qui abuse, qui abrase. Un pays qui détruit de l’intérieur son propre peuple, sans en mesurer réellement les conséquences. J’Accuse parce que je ne comprends pas l’intérêt de vivre dans un pays où tout le monde se déteste les uns les autres. Où les gens ont de l’aversion pour eux-mêmes au point de se supprimer la vie.

J’Accuse, un ministre qui veut volontairement occulter les apports de toutes les civilisations. Qui oublie que si aujourd’hui il peut compter le nombre d’euros de sa pension de retraite, c’est parce que la civilisation arabe lui a transmis un bien précieux : les chiffres. Il nie volontairement, ou par manque de culture les apports considérables de la civilisation arabo-musulmane. En matière de médecine, de physique, d’astronomie, de chimie, d’architecture, d’agriculture, de mathématiques…

Je suis fatiguée de devoir justifier l’histoire alors qu’il suffit juste de l’assumer. On ne la change pas, on ne la nie pas. C’est la France des lumières qui me l’a appris. Mais depuis quelques temps, les lumières semblent éteintes. Et l’horizon s’assombrit.

En se positionnant comme civilisation supérieure, ce gouvernement joue aux éboueurs de l’histoire. Ils oublient que l’évolution n’appartient à personne si ce n’est à l’Homme. Elle n’est pas l’apanage d’une civilisation. Elle est universelle. L’émulation, l’échange, le partage, c’est ce qui fait l’homme et son évolution.

Et ça, la jeunesse l’a bien compris. Alors oui, il y a un choc. Mais pas un choc des cultures ou des civilisations, un choc des générations. Où la jeunesse peut communiquer en instantané avec n’importe quelle partie de la planète. Et où la vieillesse, aigrie, ne maîtrise pas l’évolution de la vie. La vitesse avec laquelle elle passe. Et la facilité avec laquelle les héritiers la maîtrise. Alors, quand on ne maîtrise pas le futur, on remue le passé. La vitesse fait paniquer, fait regarder dans le rétro et freiner brusquement…

Alors j’Accuse, en tant que citoyenne française d’abord, en tant que jeune ensuite, j’Accuse un gouvernement de trahir sa devise. De cracher sur ses citoyens, sur son peuple, sur sa nation, sur la liberté, sur l’égalité et sur la fraternité.

Widad Ketfi

Articles liés

  • Gérald Darmanin à Mayotte : face à la détresse sociale, la répression comme seule réponse

    Lors d’une visite à Mayotte, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, a annoncé la couleur du quinquennat à venir. Restriction du droit du sol, enfermement d’enfants encadrés par des militaires et armement de la police comme seules réponses face à la montée de la violence dans le département le plus pauvre de France. Joao Gabriel, doctorant en histoire, et Bastua Soimadoune, militante mahoraise, analysent, pour le Bondy Blog, ces annonces.

    Par Anissa Rami
    Le 05/09/2022
  • Alter-votants : remettre le droit de vote des étrangers au cœur du débat public

    #BestofBB En France, les droits des étrangers s’arrêtent à la porte des bureaux de vote. Pour lutter contre ce péril démocratique, la plateforme Alter-votants a vu le jour en 2016, pour mettre en relation des votant·e·s français·e·s avec des personnes étrangères. L'idée : faire entendre la voix de tous les résident·e·s en France et remettre au cœur du débat le droit de vote des étrangers, promis depuis bientôt 50 ans sans jamais être acté.

    Par Margaux Dzuilka, Emilie Duhamel
    Le 01/09/2022
  • Le plus jeune député de France refuse de serrer la main au RN : qui est Louis Boyard ?

    Il a refusé de serrer la main à un député RN à l'assemblée nationale, il est le plus jeune député métropolitain de l'histoire de la Ve République française, il défend la jeunesse et les combats écologiques... Qui est Louis Boyard, député NUPES de la troisième circonscription du Val-de-Marne ? En s’imposant au second tour des élections législatives face à Laurent Saint-Martin, député sortant LREM, le jeune homme de 21 ans a créé la surprise. Portrait.

    Par Ayoub Simour
    Le 30/06/2022