Suite à la rencontre avec la conseillère du ministre de l’Intérieur, Kamel est invité à la table du patron, deux jours plus tard (le 20 décembre). Au menu, les propositions issues des tables rondes qui se sont tenues au ministère une semaine plus tôt (voir nos articles).

Les jeunes de l’association BBR (Bleu Blanc Rouge) présentent les propositions. Ils en discutent avec le ministre, en présence de la conseillère Rachida Dati et de la secrétaire générale du ministère.

Tout se décide séance tenante. Les questions qui ressortent du pouvoir réglementaire sont applicables directement, les autres confiées à la conseillère technique pour être préparées dans un projet de loi. Il signe à la fin des discussions les deux parapheurs.

On y reviendra point par point. On va suivre les propositions une par une. Elles sont relatives au logement, la formation, l’emploi, la protection des femmes maltraitées…

L’ordre du jour était assez lourd. Et les débats parfois sportifs. Une des jeunes filles venues d’Argenteuil apostrophe le futur candidat : « Oui mais vous faites ça par ambition personnelle ! ». Réponse : « Mon ambition est mon problème personnel tant que je suis candidat. Mais il y a une chance sur deux, ou un risque sur deux, selon comment on voit la chose, que ce soit le vôtre, si je suis en situation d’avoir le pouvoir ». Elle n’est pas convaincue, il s’impatiente: « Qu’on soit bien clair. Je ne vous demande pas de m’aimer. Je vous demande de faire des choses ensemble ». Kamel profite d’avoir la parole pour faire valider ses deux demandes: réaliser une interview pour le Bondy Blog et suivre sa campagne électorale. Réponse : pas de problème.

Le ministre-candidat précise qu’il serait prêt à venir à Bondy mais que ce serait au Bondy Blog de s’arranger avec le maire pour les questions logistiques et que pour les caméras, il suggère qu’il faudrait choisir un seul partenaire audiovisuel, pour éviter d’avoir une forêt de cameramen et de micros.

Pour la campagne. Pas de problème non plus. On a d’ailleurs eu des accréditations pour suivre le meeting d’aujourd’hui à la porte de Versailles. Les prochains posts qui seront consacrés à la couverture de l’évènement arrivent.

Mme Dati nous avait dit que si on avait des suggestions ou des propositions à faire à Nicolas Sarkozy, on pouvait le faire.

On va les soumettre auparavant à nos lecteurs du Bondy Blog. 

Samy Khaldi / Kamel El Houari

Samy Khaldi

Articles liés

  • En Seine-Saint-Denis, la NUPES « vise le strike »

    Le 17 mai, les 12 candidat·e·s de Seine-Saint-Denis de la NUPES ont déposé collectivement leurs candidatures à la Préfecture de Bobigny. L'occasion d'affirmer la détermination de la gauche unie de gagner dans toutes les circonscriptions du 93. Mais l'élan Mélenchon retrouve-t-il sa légitimité sur le terrain ? Reportage.

    Par Anissa Rami
    Le 19/05/2022
  • À Aubervilliers, la NUPES se rassemble « pour l’histoire »

    La NUPES - Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale - s'est lancée officiellement à Aubervilliers. Après des jours de négociations médiatisées, les partis de gauche se sont réunis samedi 7 mai en Seine-Saint-Denis pour lancer officiellement la campagne des législatives avec lesquelles ils et elles espèrent transformer l'essai de Mélenchon à la présidentielle. Reportage.

    Par Hadrien Akanati-Urbanet
    Le 08/05/2022
  • Législatives vues des quartiers : l’union et maintenant quoi ?

    Alors que La France Insoumise mène les négociations pour finir l'union de la gauche avec le Parti Socialiste, après les communistes et les écologistes, dans les quartiers le sentiment paraît mitigé. Entre la possibilité de voir la gauche s'imposer aux législatives et la mise à prix des circonscriptions populaires, au grand dam de certains élus de terrain. Décryptage.

    Par Jalalle Essalhi
    Le 05/05/2022