Bruno Laforestrie, fondateur de la radio génération 88.2, lance aujourd’hui « l’appel du 21 avril », pour un pacte générationnel et pour la désignation d’un candidat unique représentant touts les partis de gauche, dès le premier tour des élections présidentielles de 2012. Parmi les signataires, des lycéens, des étudiants, des responsables du Mouvement des jeunes socialistes et des personnalités tels Patrick Lozès Président du CRAN (Conseil représentatif des associations noires de France) ou le rappeur La Fouine.

Pourquoi le 21 avril ? En 2002, à cette date, pour la deuxième fois dans l’histoire de la cinquième république, la gauche n’est pas représentée au second tour d’une élection présidentielle. L’une des raisons avancées pour expliquer « cette débâcle » est la dispersion des voix parmi les sept candidats de gauche présents au premier tour. Lionel Jospin, Premier ministre sortant, finit donc troisième homme de cette élection, laissant sa place, avec grand fracas, au FN de Jean-Marie Le Pen, en final face à Jacques Chirac. Pour Bruno Laforestrie, ce pacte, et la référence au 21 avril, visent donc, entre autres, à combattre « la lepénisation des idées politiques. Nous refusons, les manœuvres politiciennes consistant à élever les Français les un contre les autres. »

L’initiateur de cet appel  affirme que « la génération qui a aujourd’hui entre  20 et 40 ans a vécu le 21 avril 2002 comme un coup de foudre ». A ce jour, tous les sondages voient la gauche au second tour ou gagnante des élections de 2012. Pour le fondateur de Génération 88.2 : « Ce n’est pas une raison pour ne pas se poser les bonnes questions. Notre appel est le fruit d’un travail de plusieurs mois, c’est avant tout  un appel à un pacte intergénérationnel. Seulement une de nos propositions appelle à une candidature unique à gauche. »

Les autres  propositions visent à mettre en place ce fameux pacte générationnel. Parmi elles, le collectif souhaite réglementer la fiscalité sur les successions ou mettre en place un bouclier entrepreneurial, pour faciliter au moins de 45 ans l’accès aux postes de dirigeants. Un point essentiel pour  Bruno Laforestrie car « qui prendra la place des baby-boomers à la tête des entreprises ? ».

Si la notion de relève des générations est au centre de l’appel du 21 avril, c’est la proposition d’organiser des primaires en vue d’introniser un candidat unique à gauche qui fait le plus réagir. Eva Joly, candidate aux primaires écologistes, a jugé aujourd’hui que la proposition « était une erreur » car « cela appauvrirait notre débat démocratique ».

Le lancement de ce pacte générationnel aura lieu ce soir à la Bellevilloise, dans le 20e arrondissement de Paris, à partir de 19 heures. Nicolas Hulot, candidat à la présidentielle, y est attendu.

Idir Hocini

Articles liés

  • Gérald Darmanin à Mayotte : face à la détresse sociale, la répression comme seule réponse

    Lors d’une visite à Mayotte, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, a annoncé la couleur du quinquennat à venir. Restriction du droit du sol, enfermement d’enfants encadrés par des militaires et armement de la police comme seules réponses face à la montée de la violence dans le département le plus pauvre de France. Joao Gabriel, doctorant en histoire, et Bastua Soimadoune, militante mahoraise, analysent, pour le Bondy Blog, ces annonces.

    Par Anissa Rami
    Le 05/09/2022
  • Alter-votants : remettre le droit de vote des étrangers au cœur du débat public

    #BestofBB En France, les droits des étrangers s’arrêtent à la porte des bureaux de vote. Pour lutter contre ce péril démocratique, la plateforme Alter-votants a vu le jour en 2016, pour mettre en relation des votant·e·s français·e·s avec des personnes étrangères. L'idée : faire entendre la voix de tous les résident·e·s en France et remettre au cœur du débat le droit de vote des étrangers, promis depuis bientôt 50 ans sans jamais être acté.

    Par Margaux Dzuilka, Emilie Duhamel
    Le 01/09/2022
  • Le plus jeune député de France refuse de serrer la main au RN : qui est Louis Boyard ?

    Il a refusé de serrer la main à un député RN à l'assemblée nationale, il est le plus jeune député métropolitain de l'histoire de la Ve République française, il défend la jeunesse et les combats écologiques... Qui est Louis Boyard, député NUPES de la troisième circonscription du Val-de-Marne ? En s’imposant au second tour des élections législatives face à Laurent Saint-Martin, député sortant LREM, le jeune homme de 21 ans a créé la surprise. Portrait.

    Par Ayoub Simour
    Le 30/06/2022