En ce 11 novembre, jour commémorant l’Armistice, le Bondy Blog a quatre ans. Au début de l’aventure, en 2005, l’atmosphère n’avait pas vraiment une gueule d’armistice, mais plutôt une gueule cassée. Pas beau, les émeutes ? Non, pas beau. Mais moins beau encore ce qui les avait provoquées : des décennies de non-dits, des « peuples » vivant séparés les uns des autres.

En quatre ans, avec ses blogueurs qui en sont l’ossature et la raison d’être, le Bondy Blog s’est efforcé de mettre tout à plat, dans une pluralité de points de vue et de sensibilités politiques : religions, sexualité, travail (et son pendant le chômage), immigration, scolarité et bien d’autres thèmes. Nous avons fait en sorte de tout discuter et de discuter de tout. Un jour certains nous trouvaient islamistes, d’autres, le lendemain, nous taxaient d’islamophobes. C’est cette libre approche des choses, avec ce qu’il faut de rigueur et d’esprit de responsabilité, qui fait l’originalité et la ligne éditoriale du Bondy Blog.

Celle-ci n’a pas varié depuis « l’époque des Suisses » et du magazine « L’Hebdo », à qui l’on doit la création de ce média – permettez qu’on se la pète un peu. Sauf que les journalistes qui venaient de Lausanne voyaient la banlieue française en observateurs. Ils ont rassemblé leurs écrits dans un livre paru en avril 2006, « Bondy Blog : des journalistes suisses s’installent dans le 9-3 » (Seuil), toujours en vente.

Aujourd’hui, la plupart des rédacteurs du Bondy Blog sont à la fois acteurs et observateurs de ce qu’ils vivent. Et c’est tout le défi, l’intérêt et le plaisir que de rapporter une réalité, parfois drôle, parfois tragique, quelquefois tragique et drôle, en ayant le souci d’une certaine distance vis-à-vis des faits.

Dans un an, ça en fera 5 au compteur. D’ores et déjà nous nous portons candidats à un prochain quinquennat. Pour l’heure, nous nous souhaitons, nous vous souhaitons, à vous tous, amis lecteurs et féroces commentateurs, un joyeux anniversaire. Celui de nos quatre ans.

La rédaction

Antoine Menusier

Articles liés

  • Le plus jeune député de France refuse de serrer la main au RN : qui est Louis Boyard ?

    Il a refusé de serrer la main à un député RN à l'assemblée nationale, il est le plus jeune député métropolitain de l'histoire de la Ve République française, il défend la jeunesse et les combats écologiques... Qui est Louis Boyard, député NUPES de la troisième circonscription du Val-de-Marne ? En s’imposant au second tour des élections législatives face à Laurent Saint-Martin, député sortant LREM, le jeune homme de 21 ans a créé la surprise. Portrait.

    Par Ayoub Simour
    Le 30/06/2022
  • « Strike » réussi pour la NUPES en Seine-Saint-Denis, malgré l’abstention

    En Seine-Saint-Denis, c’est un pari gagné pour la NUPES, qui visait sans détours le strike pour ces élections législatives. 12 circonscriptions sur 12 pour l'alliance de la gauche qui regroupe LFI, PS, EELV et PCF, qui détenait déjà sept circonscriptions, sous les couleurs du PCF et LFI. Le mot d’ordre qui semblait utopique pour certains est donc devenu réalité.

    Par Anissa Rami
    Le 20/06/2022
  • Face à la crise du logement, le gouvernement dans le déni

    Le résultat du second tour des législatives provoquera-t-il un remaniement ? En attendant, le ministère du logement est aux abonnés absents, depuis le 20 mai dernier. Une décision qui laisse bon nombre d’acteurs dubitatifs, alors que la crise du logement s’aggrave. Le président de l’association Droit au logement (DAL), Jean-Baptiste Eyraud, pointe, amer, les manquements du gouvernement.

    Par Céline Beaury
    Le 17/06/2022